La péninsule de Sinis en long, en large et en vidéo (Sardaigne acte 3 – Fin)

Nous en aurons bientôt fini avec la Sardaigne. Non pas que je sois lasse de vous raconter nos pérégrinations sardes mais je n’aurais bientôt plus rien à vous dire sur le sujet.

Pour ce dernier billet insulaire, j’ai décidé de me concentrer sur la péninsule de Sinis.

Alors immédiatement faisons un point carte !

La péninsule de Sinis, c’est cette petite excroissance en plein milieu de la côte ouest de la Sardaigne, toute sa côte est protégée, aussi est-elle très peu construite … pour le plus grand plaisir du touriste qui vient se perdre là.

Ayant déplié notre tente au nord d’Oristano, nous avons eu l’occasion de nous balader (et de nous perdre) à plusieurs reprises dans cette région faite d’étangs, de roseaux et de cactus.

J’ai beaucoup aimé ce coin, peut-être parce que c’est là que nous avons passé le plus de temps (c’est sûrement ça d’ailleurs) ou peut-être parce qu’il y a dans cette région des paysages très dépaysants (c’est aussi sûrement ça !). 

Tout au long de notre voyage, j’ai trouvé que l’ambiance, l’architecture, la chaleur, etc. , que l’ensemble de la Sardaigne avait beaucoup de l’Espagne. Et d’ailleurs quand on se penche sur l’Histoire de l’île, on s’aperçoit que dès le XIIIe siècle, elle a connu une forte colonisation espagnole ; laissant de nombreuses traces que ce soit dans le dialecte sarde ou dans l’urbanisme. Quand nous avons longé la côte de la Cala Domestica à Oristano (remember Le jour le plus long ), une chose nous a frappé à chaque village, c’était la similitude avec l’Espagne … la vie dehors tard le soir qu’on est 3 ou 98 ans, les façades trop sèches, les traits des hommes et des femmes, et leurs regards noirs (voir très noirs selon les lieux !!).

Vous me direz, ça rappelle aussi le sud de l’Italie, mais je ne connais pas le sud de l’Italie donc le sujet est clos.

Et, dans la péninsule de Sinis, dans le petit village de Cabras par exemple, un petit village où sono tutti pescatori (dixit une vieille dame qui vit à 15 km de là), j’ai trouvé cette ressemblance particulièrement frappante.

Bon, je pourrais aussi vous dire que de nombreux paysages rappellent le décor de Speedy Gonzales mais vous me prendriez pour une folle ! Mais sachez que de nombreux Western Spaghetti se sont tournés là … donc je ne suis pas complètement folle 🙂

Pour mieux vous immerger dans la péninsule de Sinis, j’ai décidé de vous offrir une petite vidéo homemade La qualité n’est pas extraordinaire mais ce petit « clip » a le mérite de bien résumer ce petit bout de terre : et c’est déjà pas mal ! (et puis, je me suis bien amusée à le monter : et ça, dans ce monde de brutes, ça n’a pas de prix)

J’ai pris tout de même quelques largesses (oui, je suis du genre à prendre des largesses), j’ai élargi la zone en poussant un chouïa dans le nord, jusqu’à Santa Catarina di Pittinuri. J’ai aussi repris quelques photos du dernier article, pour la simple raison que la plage de Mari Ermi se situe dans la péninsule de Sinis.

Montez le son, la musique est top  🙂

Apparaissent sur la vidéo les lieux suivant (dans l’ordre) : la plage Mari Ermi, l’église d’Oristano, la plage d’Is Arenas, la plage de Santa Catarina di Pittinuri et les falaises qui l’entourent, le Doudou de Nounou, l’étang Sale a Porcus, les vestiges de Tharros, le Capo San Marco, Cabras, la plage de Su Pallosu, un resto classé top secret à Mandriola (je lâcherai l’info quand la vidéo aura atteint les 200 000 vues), notre tente, mes filles, et tout un tas de routes, chemins, etc. où nous nous sommes perdus !

Voilà, ici s’achève notre balade en Sardaigne ; sur le retour, nous nous sommes arrêtés dans le Golfo d’Aranci, nous avons trouvé là une côte très bétonnée, bondée, et des pizzas à 13€ (contre 5€ dans la péninsule de Sinis !) … aussi avons nous été très heureux de notre choix de nous perdre dans le centre ouest de l’île.


Les Infos en +

  • La côte de la péninsule de Sinis étant une aire marine protégée, elle est idéale pour le snorkeling. Le must étant de prendre un bateau pour se rendre sur l’île Mal di Ventre où l’on peut observer des tortues.
  • Les amateurs d’ornithologie seront également à la fête : les étangs qui entourent Cabras sont les points d’attache de nombreux oiseaux.
  • Il est possible de pêcher sur la côte, mais pour cela il vous faudra acheter un permis : les magasins de pêche de Cabras sauront vous renseigner.
  • Pour se baigner, je conseille aux parents voyageurs les plages de Mari Ermi et Is Aruttas : elles sont de loin les plus « adaptées » aux petits.
  • D’un point de vue pratique, les structures touristiques ne sont pas très développées : les touristes sont là, les lieux pour les accueillir moins ! La péninsule étant protégée, seuls les campings ont pu s’implanter à proximité immédiate de la côte. Aussi, quand vous croisez un resto, arrêtez vous, vous ne savez pas où est le prochain !

Enfin, je vous conseille de vous rendre à Cabras dès le début de votre séjour, il y a là un office de tourisme qui saura vous guider dans toutes vos découvertes et activités.

 sardaigne-1

Dans les prochaines épisodes, nous explorerons la Slovénie ... to be continued ...

Aimer c'est partager !

6 thoughts on “La péninsule de Sinis en long, en large et en vidéo (Sardaigne acte 3 – Fin)

  1. Je suis d’accord pour la ressemblance avec le sud de l’Espagne, plus qu’avec le sud de l’Italie. Les paysages de la Sardaigne me font, d’après les photos, penser aux réserves naturelles comme Cabo de Gatas en Andalousie. Pour le mode de vie faudra que j’aille vérifier sur place ! 😛

    1. ouep ! il faut que tu y ailles. Moi, j’ai trouvé vraiment cette île surprenante, à bien des niveaux. Peut-être moins époustouflante que la voisine la Corse mais vraiment elle a quelque chose en plus. Je ne saurais pas vraiment dire quoi … mais c’est là 🙂

    1. haha super ça fait plaisir ! les filles aussi aiment bien les petits diaporamas comme ça… même si ça reste de la photo (là pour le coup avec un chouïe de vidéo), c’est plus vivant surtout si y’a un peu de son 🙂

  2. La Slovénie, la slovénie ! Le suspens est terrible : y aura-t-il autant d’action qu’en Sardaigne, autant d’heures de route et d’enfants heureux et souriant !
    J’aime bien tes aventures, qui sont tellement famille normale, c’est réconfortant.

  3. c est marrant cette ressemblance avec l espagne
    bientôt peut être
    c fou comme l Italie revient en force chez moi ces dernieères semaines
    et j ai kiffé mon séjour en sicile
    j ai d ailleurs un guide de Palerme que j ai pas encore utilisé

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)