Loading...
canal latéral à la garonne - Agen
France

Agen-Agen : arrêt à durée indéterminée

canal latéral à la garonne - Agen

Voilà deux jours que j’essaye de vous faire le récit de notre long week-end à Hossegor mais l’inspiration ne vient pas… donc je vais encore procrastiner et vous parler d’autre chose !

Hier je me promenais chez moi, à Agen, et j’ai eu une énorme envie de vous raconter notre expérience du Lot-et-Garonne. Parce que OUI, il se passe des trucs à Agen. Je sais, comme ça, je vous envoie moins de rêve qu’avec un article sur les surfeurs landais aux reflets dorés “qui se croivent belles”, mais bon dans la vie, il faut savoir être ouvert à tout !

Alors voilà tout a commencé par une bonne période de loose, aussi appelée chômage en pleine campagne avec un enfant. Nous étions allés nous perdre dans le fin fond du Lot, persuadés que le bonheur était dans le pré, mais au bout d’un an, force est de constater que non il n’y était pas en tout cas le boulot n’y était plus. Donc Daddy a postulé partout où il le pouvait et c’est tombé sur Agen. Et, on va pas se mentir, quand on a su qu’on allait vivre à Agen, nous n’étions pas super jouasses. Nous n’avions rien contre Agen, on ne connaissait pas, mais il faut savoir qu’il avait postulé vraiment partout genre à Arles (ville qu’on adore), à la Martinique, et même Montréal… donc nous, on se voyait déjà faire les valises pour une destination de charme ou du moins inconnue. Bon, c’est sûr Agen c’était aussi l’inconnu mais … bref vous m’avez compris je pense.

Avant de venir y vivre, j’avais une assez mauvaise opinion d’Agen, comme de toutes les petites villes de campagne d’ailleurs, et c’est dans un état d’esprit plutôt négatif que nous avons mis les pieds à Agen pour la première fois. C’était un lundi matin à 9h. Autant vous dire que Agen le lundi matin c’est…. Beh c’est comme partout c’est fermé. Daddy nous a laissé, Nounou et moi, au début de la rue principale, la rue de la République et il est parti à son entretien. Nous avons commencé à remonter cette rue, et très vite j’ai vu une boutique “Maison du Monde”, immédiatement mon estime pour la ville a pris 5 points… comme quoi ça ne tient pas à grand chose…Nous avons continué et nous sommes arrivés sur une place plutôt agréable, la place des Laitiers. Nous nous sommes arrêtés boire un café en terrasse, et puis nous avons continué à remonter la rue, qui devient alors entièrement piétonne, et c’est assez rare pour une petite ville pour le mentionner. Je dois avouer qu’à ce moment là, mon idée d’Agen s’améliorait nettement. Je trouvais que la ville était plutôt jolie et bien entretenue, elle me donnait envie de traîner dans ses petites rues dont beaucoup sont piétonnes et donc agréables pour le promeneur.

Au bout de la rue, nous avons trouvé un petit square avec quelques jeux et notre première visite d’Agen s’est arrêtée là. Rien de fou mais rien de négatif non plus. Donc, quand nous avons su qu’il était l’heure de faire les cartons pour Agen, on ne débordait pas d’enthousiasme mais nous étions prêts à faire l’expérience du Lot-et-Garonne ! Et moi, je me disais que nous nous rapprochions des aéroports de Bordeaux et Toulouse, c’était déjà ça …

Et je dois dire, que depuis deux ans, c’est vraiment une belle surprise (Et je ne dis pas ça parce que je cherche du taf et qu’un de mes futurs employeurs agenais pourrait, un jour, lire cet article). 

Le hasard du marché locatif nous a amené à vivre au Passage (pour des gens qui en étaient à leur 3e déménagement en 3 ans, la ville était bien choisie!). Le Passage, c’est en face d’Agen : vous avez la Garonne, sur la rive nord, Agen, sur la rive sud, Le Passage. Chez nous.

Ce que j’aime par-dessus tout ici, c’est la Garonne. La Garonne est un fleuve au bord du quel j’ai souvent habité, à Toulouse, à Bordeaux, et surtout, enfant, à Saint-Martory. Comme lorsque j’étais petite, nous habitons une rue qui longe la Garonne, mais ici la Garonne n’a pas tout à fait la même tête que dans le Comminges : elle doit être à peu près quatre fois plus large.

Je déteste conduire, donc pour faire les courses, aller chez le médecin, etc., je me sers de mes jambes (oui je sais c’est fou) et donc plusieurs fois par semaine, pour me rendre à Agen j’emprunte la passerelle, par tous les temps, et je ne m’en lasse pas !

J’adore traverser la Garonne sur ce petit pont, quand il bouge (parce qu’il bouge, oui…) j’ai l’impression d’être Indiana Jones (rien que ça !), quand il fait beau on profite de la lumière, quand il fait mauvais on profite du vacarme produit par le courant du fleuve…

Et puis de la passerelle, on peut voir ce beau chef d’oeuvre architectural qu’est le pont-canal. Bon sur cette photo, je voulais surtout prendre la couleur de la Garonne qui était presque rouge ce jour là, mais vous pouvez voir au fond le fameux pont-canal, long de 539 mètres : un pont sur lequel passe le canal latéral à la Garonne, prolongement du canal du Midi, donc sur lequel circulent des bateaux, des gens, des vélos, etc. …

IMG_5051

Donc quand vous êtes au bord c’est pas bien large et ça donne ça :

IMG_5506

En dehors de la Garonne, on voit des choses étonnantes depuis ce lieu, comme les “Jardins du Cœur”, un verger-potager magnifiquement entretenu par un chantier d’insertion des Restos du Cœur :

IMG_5501

Si vous ne traversez pas le pont-canal, et que vous marchez en direction de l’océan (far far away) c’est tout aussi beau. Et si le canal du Midi est agréable tout au long de l’année, à l’automne, c’est un régal pour les yeux !

Voilà pour ce que j’aime le plus ici.

Agen est une ville agréable et même si elle n’est pas immense, elle mérite que vous y fassiez un tour quand vous êtes dans le coin ou que vous amenez vos enfants à Walibi.

Vous apprécierez de remonter la rue de la République depuis la place du Jasmin, vous pourrez boire un verre sur la place des Laitiers, vous ferez un tour dans le quartier de la mairie, ou vous prendrez sous les Cornières pour aller visiter la cathédrale Saint-Caprais qui vaut le coup d’œil. Vous serez heureux de découvrir la cuisine de La part des Anges, rue Sentini, ou du restaurant Le Foll’envie, rue Voltaire, rue qui devient piétonne tous les soirs à partir de mai pour permettre aux restaurants d’installer leurs terrasses dans la rue !

Le dimanche, vous pourrez faire un tour au marché paysan sur la place du Pin, ou faire un vide grenier, soit sur la place du Gravier, soit quelque part en ville, vous n’aurez aucune difficulté à en trouver un : il y a n’a tous les week-end d’avril à septembre !

Ce qui est le plus surprenant à Agen, c’est qu’il y a tout le temps quelque chose à faire. C’est surprenant parce que c’est une petite ville, la mairie se bouge vraiment pour que la ville vive, et même si ce n’est pas toujours à notre goût, ça fait plaisir.

Résultat : après plus de deux ans ici, nous avons adopté notre petite vie agenaise (même si Daddy trouve qu’il n’y a pas assez de truites dans le coin…!) ; et puis si nous étions partis sur les îles, je passerais mon temps à poster des photos de palmiers et de sable fin sur les réseaux sociaux et vous me détesteriez, au moins là je suis tranquille 🙂

Je vous laisse avec un coucher de soleil passageois, toujours d’un rose intense.

IMG_6390

Pour savoir ce qu’il se passe à Agen, ou et quand, c’est ici : Agenda de la ville

3 comments
  1. Embrouillamini

    Habitant près d’Agen je trouve ton article super !!
    Je vais moi aussi bientôt ouvrir un blog, pour le moment j’écris d’abord quelques articles, mais je te laisse le nom si l’envie te prendrait dans quelques jours d’y passer: Embrouillamini féminin .
    (Il n’est pas que réservé aux femmes et tu y retrouveras surement l’âme du Sud dedans !)

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.