Loading...
route des Açores (Pico)
Portugal

Retour sur un voyage aux Açores

route des Açores (Pico)

Il est assez rare que je donne des conseils pratiques… tout simplement parce que je n’en vois pas l’intérêt et que je trouve ça assez ennuyeux à lire (il est donc possible que cet article soit ennuyeux, je préfère vous prévenir !). Et puis, vous voyez, je conçois que Laurent du blog One Chaï donne deux ou trois tips pour préparer un voyage au Tadjikistan ou au Soudan (et encore il le ne fait même pas le bougre !!), mais je ne sais pas si donner des conseils pour vous aider à organiser votre voyage sur la Costa Brava soit d’une pertinence folle.

Mais une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de dédier mon premier article sur les Açores à l’organisation de notre voyage et à quelques conseils plus ou moins utiles. Pourquoi ce revirement éditorial ? Parce que vous ne pouvez pas savoir le nombre de personnes en galère que nous avons croisé, ayant pris les vols sans chercher à prévoir au-delà, voulant improviser sur place.

Si certains le prenaient avec philosophie, comme cette maman voyageant avec sa petite fille que nous avons prise en stop, rigolant de leurs (més) aventures sans voiture, et perdues dans des hébergements loin de toute civilisation ; d’autres étaient franchement blasés, chassés d’une île par manque de logement, ne se déplaçant qu’en taxi, embarquant dans les derniers avions où il restait un peu de place… Pour eux, le choix n’existait plus, c’était de l’improvisation forcée.

Le point commun de tous ces gens : ils voyageaient à deux. Quand on voyage en famille, à 4 ou 5, on sait que trouver un lieu où dormir à un prix correct est parfois compliqué, donc on prévoit. Quand on est juste 2, on se dit qu’il y a toujours de la place.

Et bien non ! Pas aux Açores.

Les Açores sont les champions du tourisme durable, ils ont une politique très stricte dans ce domaine. Ils n’ont ouvert les low cost vers leurs îles qu’en 2015, mais ont limité le nombre de nuitées.



Voyager aux Açores : ça s’organise.

Nous-mêmes, devant la masse de choses que nous avions à penser/faire cette année, nous n’avons absolument pas eu le temps d’organiser notre voyage. Au début, nous avions envisagé de prendre la tente et les duvets, et voyager entre les îles au petit bonheur. Nous avions même enregistré deux valises en soute dans ce but. Et puis, en avril/mai, j’ai commencé à regarder de plus près la destination, qui semblait bien humide, et les campings, qui semblaient plutôt minimalistes. Puis, j’ai commencé à lire que les vols internes étaient souvent surbookés l’été, que les voitures de location se faisaient rares sur certaines îles, etc.. Bref j’ai paniqué !

 movie movies cartoons & comics scared scream GIF

On a alors revu nos plans, et nous avons décidé de réserver des logements. J’avais jeté un coup d’œil en février, ça semblait plus qu’accessible. Mais voilà, en mai, trouver un logement pour 4 à 50 €/nuit était devenu impossible. J’ai repaniqué, et en 24 h, nous avons tracé notre itinéraire, à la minute près, en fonction des bateaux et des avions, et nous avons booké tous nos hébergements.

Nous avons tenté de faire la même chose pour les voitures, mais en mai, il était déjà trop tard pour certaines îles, comme Faial.

C’est pourquoi j’ai souhaité faire un billet « Évitons les galères » !



Partir aux Açores durant l’été : quelques conseils (vous en faites ce que vous voulez)

  • Avant de réserver un vol inter-île, assurez-vous qu’il reste des hébergements dans vos prix et des voitures disponibles, ça vous évitera de paniquer si vous ne trouvez rien qui vous convient.
  • Pour juillet/août, réservez hébergements et voitures au plus tard au mois de février/mars. Nos voisins anglais et allemands sont très prévoyants : ils passent toujours avant nous !!
  • Chaque île mérite 4 ou 5 jours de découverte (excepté Corvo, qui est minuscule), j’irais jusqu’à 7 jours pour Sao Miguel.
  • Une journée sans nuages, ça n’existe pas là-bas. Il fait souvent une chaleur humide un peu étouffante, il faut s’y habituer ! La brume n’est jamais très loin, et quand elle vous rattrape, elle vous enveloppe froidement, diminuant votre visibilité à deux mètres !! La météo peut vraiment vous empêcher de faire quoi que ce soit pendant plusieurs jours : raison de plus de prévoir large le temps de visite de chaque île.
route embrumée
Quand tu prévois une randonnée mais que la brume t’a devancé !
  • Pour mieux préparer vos visites le matin, vous pouvez vérifier l’état du ciel aux 4 coins de chaque île grâce aux webcams de Spot Azores (je remercie Sébastien et Lauralee du blog Voyagement Vôtre pour le conseil !!)
  • Selon les îles, il n’est pas toujours simple de manger. Sur Flores notamment, les épiceries/supermarchés sont rares et souvent à moitié vides (ils ne sont ravitaillés qu’une fois par semaine), et les restos ne courent pas les champs… donc ne soyez pas difficiles !! À savoir, la viande fait légion dans les restos, il est possible que les végétariens/végétaliens meurent de faim sur certaines îles.
Quand il n’y a plus rien à manger sur Flores, il faut se résoudre à faire cuire Gretel et Gretel…
  • En été, il n’y pas de baleine aux Açores, elles ne font que passer au printemps. En juillet/août, vous ne pourrez voir que des cachalots et des dauphins… c’est déjà pas mal, mais certains peuvent être déçus ! (c’est le cas de la Française à côté de moi, sur le zodiaque, qui m’a dit : « je m’attendais à voir des baleines danser pour nous »…. heu…. sérieusement !?! [petit bonhomme qui hallucine])
  • Les ferrys desservent toutes les îles pendant l’été. Les traversées entre les îles centrales sont quotidiennes et assez rapides, mais Flores n’est desservie qu’une fois par semaine. Comptez 6 h de bateau pour faire Flores — Faial, 8 h pour Sao Jorge — Sao Miguel. Si entre les îles centrales, le bateau est idéal, je ne le conseille franchement pas pour les longues distances. Nous avons effectué le voyage Flores-Faial en ferry : un tiers des passagers (sans exagérer !!) a passé la traversée à vomir. Ma fille aînée a demandé à sortir du bateau au bout d’une heure, juste avant de vomir à son tour, et moi-même j’ai passé les 6 h en fœtus sur mon siège. Ce sont des ferrys assez petits (rien à voir avec les bateaux de Corsica Ferry par exemple), et on est en plein Atlantique donc… ça bouge !!
Faial depuis le ferry
Quand tu vois ENFIN la terre après 6 h de ferry… un des plus beaux moments de ma vie !!
  • Les Açores c’est une destination nature. Si votre truc ce sont les musées et les bars lounge, abandonnez immédiatement l’idée d’y aller.

Enfin, sachez que des randonneurs venus avec une tente et leurs deux jambes, nous en avons croisé aussi. Dès le début, c’était leur choix de camper et de voyager à pied : et pour la plupart ils étaient heureux de leur expérience… même si certains avaient une mine un peu déconfite le matin sur Flores après un énième jour de pluie ! Il faut aussi savoir que le stop marche assez bien sur les îles, donc si vous êtes un aventurier piéton, et que vous n’avez pas peur de l’humidité et des terrains de camping qui n’en ont que le nom : les Açores n’attendent que vous. 🙂



Les Açores en famille…

Nous avons fait escale sur cinq îles : Sao Miguel, Flores, Faial, Pico, et Sao Jorge, et bien entendu toutes ces îles sont facilement accessibles en famille. Malgré tout, je ne sais pas si elles sont toutes des destinations idéales pour des familles avec de jeunes enfants. La principale activité offerte par l’archipel est la randonnée… et selon les îles, les chemins sont plus ou moins difficiles, le terrain est souvent humide et brumeux… Nous avons abandonné pas mal de rando n’ayant tout d’un coup plus de visibilité, ou, devant un sentier devenu trop dangereux pour les filles.

sentier de randonnée Faja Grande
Ciel lourd, sentier escarpé, le demi-tour nous attend au tournant !

De notre point de vue (tout à fait subjectif), Sao Miguel est l’île qui offre le plus de confort pour un voyage en famille, et le plus d’activités. Les îles de Faial et Pico nous semblent également être de belles destinations pour les familles. Et, alors que j’ai adoré l’île de Flores, je la déconseille franchement si vos enfants ont des besoins particuliers en matière d’alimentation, de santé, etc..

Notre fille aînée (6 ans) a adoré le voyage, elle a aimé marcher (même quand ça grimpait dur !), se baigner dans les piscines naturelles, faire du bateau : elle a bien profité du voyage. Sa petite sœur (3 ans), moins ! Elle a fait les randonnées dans le porte-bébé (ce qui lui a souvent cassé les pieds ! mais ce n’était pas possible autrement parfois), elle a trouvé l’eau des piscines naturelles trop froide la plupart du temps, et elle a très moyennement aimé le bateau… par contre elle a adoré le musée de la pêche à la baleine (où elle nous a traînés 2 fois !!).

enfant se cachant le visage
Mais qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?

Il n’y a vraiment que sur Sao Miguel et Pico où nous avons vraiment pu adapter nos activités à toute la famille : les chemins de rando sont facilement modulables pour qu’un jeune enfant puisse marcher sans soucis, il y a de nombreuses piscines de tous les genres, et on y trouve des smarties !! : D

Nous savons que nous n’avons pas profité de Flores et Sao Jorge comme des touristes sans enfant… ça fait partie du jeu du voyage en famille, n’allez pas croire que nous avons des regrets : je fais simplement un état des lieux !

bout de bois
Quand il pleut sur Flores pendant 4 jours… t’es bien content de trouver trois bouts de bois pour occuper tes enfants !

Et sinon c’est bien les Açores ?

C’est énorme !! Un de nos plus beaux voyages. Chaque île est différente par son ambiance, sa façon de vivre. Tous les jours (ou presque) nous sommes restés cois devant un paysage spectaculaire, une lumière éblouissante, ou une vache (il y a BEAUCOUP de vaches aux Açores !!).

vache (Açores)
D’après mes calculs approximatifs, il y a plus de vaches aux Açores que d’habitants !

Quand le soleil sort, que les nuages s’écartent (enfin !), vous avez la sensation de tomber nez à nez avec une peinture impressionniste XXL, et se plonger dedans, faire partie de ce décor, ne serait-ce qu’un instant, rend heureux. Nous n’avons qu’une envie : y retourner et voir TOUTES les îles !!

portrait de jeune femme
Moi — HEU-REU-SEUH


Quel Budget ?

  • Pour les vols internes, comptez entre 60 et 90 € Aller/Personne
  • Pour les ferrys : 40 €/adulte — 20 €/enfant pour les longues traversées (ex : Flores — Faial), et à peine quelques euros par personne pour les trajets entre les îles centrales.
  • En moyenne, nous mangions au resto pour 35 € à 4. En se faisant à manger, et en achetant des produits açoriens, ce budget diminue énormément, avec une moyenne de 30 € pour 3 jours de courses.
  • Le prix de nos hébergements a été très variable, allant de 50 € à 130 € la nuit (toujours pour 4 personnes). Avec une grosse moyenne autour de 80 €. C’est un budget qui peut être revu à la baisse en s’y prenant plus tôt que nous.
  • La location des voitures : environ 60 €/jour. NB – Nous sommes passés par Carigami pour notre location sur Flores, c’est le seul comparateur qui nous a trouvé une location à un prix acceptable aussi tard dans l’année : Big Up pour eux !


Cinq photos pour bien finir !

Habituellement, quand nous rentrons de voyage, je fais un article avec les photos de Nounou, mais cette année, elle n’a pas été très inspirée : trop occupée à nager avec des poissons moches (nous en reparlerons)…

Donc voici 5 photos qui ne sont pas de Nounou, mais de moi !



À la relecture, je ne sais pas si cet article est bien utile, mais il fait, je trouve, un bon préambule aux récits de notre épopée açorienne… c’est déjà ça !! 🙂

To be continued …

Aimer c'est partager !

32 comments
  1. Curiosity Escapes

    Je sais pas s’il est bien utile mais j’ai bien rigolé. « Bref, j’ai paniqué » et en en parlant à Toulouse, tu m’as fait paniquer et j’ai moi-même partiellement réservé mes étapes.
    Franchement suivez le conseil de Mitchka: préparez votre voyage, réservez. Nous aussi on a croisé des campeurs piétons blasés, au bout du rouleau qui finalement passaient la journée au camping à ne rien faire. Dommage dans un si beau cadre.
    En tout cas on a adoré et on a eu une chance dingue avec la météo.

    1. mitchka

      Oui, nous on a vraiment eu de la peine pour certaines personnes qui vraiment subissaient le voyage. C’est dommage. Bon je suis contente que tu confirmes mes dires : j’avais peur de n’être tombée que sur des touristes bougons 🙂

  2. chachaaventuriere

    T’es photos sont sublimes mais à la lecture dz ton article très utile cette destination n’est pas pour ma tribu. La pluie, la brume on connait … noteenmanque de soleil nous oblige presque à chercher des destinations ensoleillés. Mais cependant j’ai hâte de lire la suite …

    1. mitchka

      Bon on a eu du soleil quand même : même que j’ai bronzé tu vois !! Mais oui effectivement je ne pense pas que ta tribu y serait bien… il n’y a que très peu de boutiques : c’est quasiment impossible de faire du shopping !

  3. Sabrina

    En règle générale les conseils via les blogs me saoulent mais grave. Après il y a conseil et conseil. Les trucs à base de « Mes conseils pour prendre l’avion ou pour faire sa valise… » ça me gonfle surtout lorsque ce mot « conseil » devient systématique. Je reconnais néanmoins qu’il est toujours bon et judicieux de lire les expériences de chacun (surtout les galères rencontrées) On en prend, on en laisse et c’est tout bénef.
    Alors j’ai lu les tiens avec beaucoup d’attention. D’autant qu’il y a quelques années une amie m’avait parlé des Açores…Et cette destination est restée dans un coin de ma petite cervelle.
    Je vois que c’est un endroit à découvrir. Et d’après ta description je suis certaine d’aimer. Tes CONSEILS concernant les tarifs restos et courses sont bien utiles là aussi. Sinon le coup des baleines c’est sérieux ? Nan mais il y a des gens comment dire…particuliers parfois (pour rester polie). Nan mais quelle conne! ( je ne suis pas une fille polie en fait)
    Les piscines naturelles ça doit être fabuleux.
    J’ai vraiment hâte de lire la suite avec les détails, anecdotes et tout et tout.
    Merci Mitchka

    1. mitchka

      Merci Sabrina, j’avais un peu peur de publier cet article, parce que je ne savais pas si c’était assez intéressant comme conseils, donc ton commentaire me fait super plaisir !! 🙂

  4. Lauralee - Voyagement Vôtre

    Oh merci pour la petite mention, c’est trop gentil! 🙂
    Au-delà de ça, on valide tous vos conseils et même à deux, on est quand même plus sereins en réservant à l’avance!
    Chouette article en tout cas, on attend la suite avec impatience! 🙂

  5. Caro

    Je partage ton point de vue, les Açores (nous avons visité Sao Miguel l’été dernier) a été pour nous un magnifique voyage, on en parle encore ! Nous avons été gâtés par la météo, et nous avions effectivement réservé en amont logement et voiture de location, j’avais noté aussi qu’il y avait peu de possibilité à ce point de vue, mais ça garantie un tourisme authentique et une nature préservée !

  6. Martine

    ton article plus qu’nvie d’aller aux açores!! si au dépar vos galères refroidissent, l’impression que tu en donne et tes subimes photos font franchement penherla balance du côté du « j’yvais quand »!!

  7. Cecile

    Et bien moi je le trouve très bien cet article. Les Açores n’est pas une destination dont on entend beaucoup parler et tes conseils perso je les trouve très pertinent pour préparer un séjour là bas. Parfois je galère pour trouver des retour d’expérience sur certaines destination même proche. Donc voilà c’est très bien de publier un tel article. Sinon c’est exactement le genre de destination où jemmenerai bien ma tribu tes photos sont magnifiques je suis sûre qu’ils aimeraient en plus il y en pour tous les goût nature rando baignade superbes paysages bref le rêve. Merci à toi et vivement la suite.

  8. Letizia

    Tu as très bien fait de nous faire un petit compte rendu pour organiser un voyage aux Açores parce que ça a vraiment l’air un peu galère 🙂 Et en plus avec humour! On a hésité à aller là-bas début décembre et puis on s’est ravisé en regardant le pluviomètre. L’idée d’y aller n’en demeure pas moins intact alors on garde bien précieusement cet article sous le coude et on se réjouit des suivants!

    1. mitchka

      Clair qu’en hiver, je ne le tenterai pas (pas encore en tout cas!) … j’espère que vous vous laisserez tenter, c’est une destination extraordinaire.

  9. Lili

    Tu sais au combien j’apprécie ce genre d’articles surtout quand ils partent d’un réel constat. C’est moche comment des vacances parfois tant attendues peuvent être gâchées pour ce que tu décris. Je garde ces infos précieusement sous le coude (donc je pin) !

  10. chloe

    Ah, comme quoi il est bien utile cet article! Les Açores me tentent moins pour l’été prochain^^! Tu les vends très bien et les paysages ont l’air magnifique, mais quant tu fuis la pluie et le froid picard l’été, tu recherches le soooooleil! A privilégier au printemps donc (et comme ça, on verra des baleines!)

    1. mitchka

      J’ai des amis qui y sont allés au printemps et ils ont eu un temps tout à fait correct. Et je comprends que lorsqu’on vit dans le nord, on n’a pas forcément envie d’aller passer ses vacances sous la pluie ^^ nous, au contraire, on était bien content de trouver un peu de fraîcheur 😀

  11. sylvierandos

    J’avais découvert cette île sur le blog de Caro, et en tant que randonneuse je l’ai tout de suite mis sur ma To Do List. Pour sûr, les Açores ça me plairait énormément, enfin s’il pleut plusieurs jours de suite là je suis pas certaine d’être toujours ravie…
    Et moi je dis que si, il est bien utile ton article, et même si je suis du style prévoyante, à toujours tout organiser le plus tôt possible, c’est un bon complément à ce que j’ai pu lire sur le blog de Caro. Merci !

    1. mitchka

      Merci Sylvie ! c’est clair que c’est le Paradis pour les randonneurs, les îles de Pico et Sao Jorge tout particulièrement : je te les recommande chaudement ! Et le climat sur ces îles semblent plus clément que sur Flores par exemple, nous l’avons vu à une chose toute bête : il y avait des tomates dans les jardins ^^

  12. Laurent

    Mouarf, que j’ai cliqué sur le lien pour lire cet article plein de conseils pratiques restera pour des décennies encore un mystère non élucidé ! Bon, j’avoue, ça n’aurait pas été aux Açores, archipel qui m’est peu connu et qui a éveillé ma curiosité, je n’aurais sans doute pas cliqué 😉
    Merci en tout cas pour la référence et de me rappeler à mes obligations, en effet, fournir des infos pratiques sur certaines destinations n’est pas une mauvaise idée !
    Dans tous les cas, j’attends avec impatience les articles non pratiques sur les Açores. Là, aucun doute, je cliquerai 🙂

    1. Laurent

      Ah j’avoue que l’auteure, voir même l’autrice de ce blogue a tout de même le dont de sortir ici ou là des répliques des plus savoures. Chose du reste assez rare sur les blogues pratico-pratiques.

  13. letempssefige

    Et bien je (Clémence) ai trouvé cet article bien utile et rassurant ! Je m’explique : on voulait aller aux Açores en octobre mais arrivés en début septembre, on avait encore rien réservé… Panique de mon côté, il est bien trop tard pour réserver quoique ce soit, on trouvera rien de dispo ou ce qu’on veut… Solution : on verra ça plus tard, on ira en Andalousie. Je vois que dans ton article et dans les commentaires il est bien marqué qu’il faut s’y prendre en avance et bien réserver les choses. CA me rassure donc de ne pas avoir choisi de partir « à l’aventure ». 😉

    1. mitchka

      merci de ce commentaire !! Après je pense qu’en octobre, c’est beaucoup plus cool. Je pense qu’il ne doit pas y avoir trop de problème pour se loger par exemple ou louer une voiture. Mais enfin, un peu de préparation ne fait jamais de mal ^^

  14. jolieslueurs

    Bonjour 🙂
    Super chouette article, une mine d’informations ! Comme quoi, les articles « pratiques » ne sont pas toujours ennuyeux, loin de là. Et même pour des destinations plus connues, ça peut servir (en tout cas, pour préparer mes voyages, j’aime bien lire pleins d’articles sur la destination, voir leurs similitudes et leurs singularités…Bref) Nous, on prévois les Açores pour fin avril, mais on ne passera qu’une semaine sur Sao Miguel 🙂

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)