Loading...
street art - Glasgow
Ecosse

Une journée dans les rues de Glasgow (en famille …. hmmm)

street art - Glasgow

Vous l’avez lu ( Previously on Fish & Child ), notre première après-midi dans Glasgow fut assez sportive … parentalement parlant. Je n’ai jamais autant aimé regarder dormir mes filles que le soir de notre arrivée !!

Qu’il est doux d’aimer ses enfants quand ils dorment !

Bref.

Nous nous sommes levés le lendemain, priant espérant pour que les filles soient mieux disposées que la veille, et d’ailleurs la journée n’avait pas trop mal commencé… Nous avions entamé notre balade main dans la main sous les arbres en fleur …

Et puis nous sommes arrivés à l’université et là, sans rien comprendre, ce fut le drame … THE DRAMA je te dirais même !

Pourtant elle est jolie cette université…

Voilà le problème, elle est magnifique cette université ! Et durant toute notre visite, Jac et moi n’avons pas cessé de dire à quel point nous aurions aimé étudier dans un lieu pareil (sûr que quand t’as passé, comme moi, 5 ans au Mirail à Toulouse avec les fils électriques qui pendouillent au dessus de ta tête… ça te fait rêver ce genre de fac). Nounou qui n’était déjà pas très à l’aise (en effet le lieu en impose, elle avait peur qu’on n’ait pas le droit d’être là), a fini par fondre en larmes après lui avoir dit « J’espère que ta sœur et toi vous aurez la chance d’étudier dans ce genre d’université »…

A ces mots, elle s’est transformée en fontaine !

Entre deux sanglots, elle nous a expliqué qu’elle ne voulait pas quitter la maison et vivre loin de nous !!

Oui, je sais, vous vous dites « C’est trop miiiiignoooonnnn » …..

Mouais mouais mouais ….

Nous avons dû passer l’heure suivante à la rassurer. Une heure à lui dire qu’elle pourrait rester avec nous jusqu’à la fin des temps… et quand on sait pertinemment que d’ici moins de 10 ans, elle nous claquera la porte au nez en hurlant « je vous déteste, il me tarde de quitter cette maison de fous », on a un peu l’impression de parler dans un trou noir (pour ne pas dire de pisser dans un violon)  … mais bon, on a fait notre taf (même si je continue à penser que sa réaction était un chouïa exagérée)

Quoi qu’il en soit, cette université elle déchire !

Nounou nous ayant traîné vers la sortie plus vite que nous ne l’aurions voulu, nous avons décidé de traverser Kelvingrove Park pour aller au Kelvingrove Museum que cette dernière voulait visiter depuis qu’on lui avait dit qu’on y trouvait une (très petite) salle consacrée à l’Egypte… nous espérions secrètement que la visite la mettrait de meilleure humeur…

Le Kelvingrove Art Gallery and Museum c’est un bâtiment exceptionnel autant à l’extérieur qu’à l’intérieur… mais je n’ai pas de photo de l’intérieur parce que je n’aime pas prendre des clichés dans les musées. Un musée c’est sacré ! (et puis je pourrais tuer les crétins qui laissent leur flash en photographiant une toile !! Pour moi c’est le summum de la grossièreté)

Bref, le bâtiment, inauguré en 1901, est l’un des plus importants musées d’Ecosse, et il abrite des collections très diverses : de l’égyptologie aux sciences naturelles, en passant par des œuvres retraçant l’Histoire de l’Ecosse, mais aussi des impressionnistes ou des œuvres beaucoup plus contemporaines, etc. … Bref, c’est un peu un bric à brac de l’Histoire et de l’Histoire de l’Art ! 🙂

Il y a des choses intéressantes (comme les têtes flottantes de Sophie Cave), d’autres moins, d’autres tombent un peu en morceaux … par exemple, on sent que les galeries consacrés à l’Histoire Naturelle manquent d’entretien (de moyen) mais la visite reste tout de même à faire : surtout que c’est gratuit donc au pire, si ça ne vous plait pas, vous perdez seulement une heure de votre journée (le temps d’une averse).

En tout cas, entre une salle et une autre, je suis tombée amoureuse d’un tableau qui, je trouve, EST tellement GLASGOW !

peinture d'Avril Paton
Avril Paton – Windows in the West (en vrai, il claque plus !!!)

Une fois notre dose de culture avalée, nous avons pris un bus pour le centre ville… où nous avons erré sans vraiment savoir ce que nous faisions… pour la simple raison que nous avions oublié notre cartoville et toutes mes notes à l’hôtel ! (#Looser)

Et bien sûr, errer sans but ça saoule les mômes donc on s’est vite retrouvé comme ça :

papa portant ses deux grandes filles dans Glasgow

Bon là, c’est Jac mais la même photo existe avec moi (mais il est plus photogénique 🙂 )

Nounou râlait tellement que nous sommes même rentrés dans un magasin de puériculture, hésitant à acheter un poussette à 39£ … heureusement, avant de nous retrouver avec une poussette rose fluo Barbie, nous nous sommes assis 2 minutes et avons fait un petit calcul simple : le lendemain on quittait la ville, et on ne croiserait sûrement plus de trottoir d’ici la fin du voyage donc nous allions dépenser 39£ pour 4h de balade.

Nous sommes sortis et nous nous sommes relayés toute la journée pour les porter un coup l’une un coup l’autre… et bien sûr tout ça dans notre joie et leur mauvaise humeur…

Enfin, c’était cool quand même, nous nous sommes perdus sur des grandes avenues et dans des minuscules ruelles, on a vu des façades d’un peu tous les genres, on a fouillé les gros disquaires et les petits … bref, nous avons fait fi de nos enfants ! (ou en tout cas, nous avons fait malgré elles !!)

the willows tea room - Glasgow

dans les rues de Glasgow

street art dans Glasgow

Mini Conclusion de notre mini séjour à Glasgow : en moins de deux jours, vous vous en doutez nous n’avons pas TOUT vu mais nous avons adoré ! C’est sûr ce n’est pas Edimbourg, la belle, la sophistiquée, c’est autre chose, c’est un autre visage de l’Ecosse, plus moderne et peut-être plus dynamique. En tout cas, je serais ravie d’y refaire un tour et de mieux l’explorer (peut-être sans bébés chouineurs la prochaine fois !! (on peut toujours rêver !!!! ) )

Dans le prochain épisode, nous essayerons d'arriver à Oban avec des enfants jouasses et 
agréables : y arriverons nous ? #Suspense

 

Aimer c'est partager !

15 comments
  1. Chacha Aventurière

    Profite de cet amour que te donne tes enfants, il est unique, beau et sincères.Même si l’adolescence est difficile, on restera toujours dans leur coeur.
    Faut que j’aille en Écosse !!!

    1. mitchka

      oui, je sais bien et je profite autant que possible mais parfois avouons c’est abusé !! 🙂
      sinon, oui, il faut que t’ailles en Ecosse !!

    1. mitchka

      C’est sûr que c’est autre chose bien que la Sorbonne ne soit pas vilaine quand même mais enfin c’est quand du hight level là 🙂

  2. tiphanya

    Tes photos me confirment que j’ai très envie de retourner en Ecosse. Après tout la dernière fois, sur 3 semaines, j’ai été au lit 1 semaine, puis ma fille et mon namoureux se sont partagés les microbes la semaine suivante…
    Et cette université… moi aussi j’aurai adoré faire mes études dans un tel endroit !

  3. Daphné

    Je trépigne déjà d’impatience à l’idée de revenir en Ecosse cet été – et cette fois je ne manquerai pas une virée à Glasgow. Et la poussette fera le voyage avec nous ! Je file découvrir la suite de votre voyage…

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sed id libero elit. at Phasellus felis