Loading...
dans les rues de Glasgow
Ecosse

Glasgow en pleurs, Glasgow en fleur

dans les rues de Glasgow

Nous voilà enfin à Glasgow. Ce voyage, vous ne pouvez pas savoir depuis combien de temps on en rêvait (depuis que nous avions quitté Édimbourg il y a 3 ans en fait), et c’est avec beaucoup, beaucoup, d’impatience que nous l’attendions depuis le début du mois d’octobre, période à laquelle nous avions pris nos billets d’avion. Et nous y voilà. Nous sommes à l’aéroport, et nous sommes heureux !

Ainsi après avoir passé 20 minutes à confirmer à l’agent d’Avis/Budget que nous ne voulions pas d’assurance complémentaire, ni à 25£/jour, ni à 20£/jour, ni à 12£/jour (nb : cette dernière qui ne nous a été proposée qu’au bout de 18 minutes de débat), nous avons récupéré notre magnifique Ford. Ce même agent ayant bien mis la pression à Jac concernant les divers coûts qu’une égratignure entraînerait, c’est le volant fébrile que ce dernier a pris la route. Heureusement, en co-pilote émérite, avec comme seuls outils le Cartoville et mon sens de l’orientation inné, je nous ai guidé jusqu’à  l’hôtel sans le moindre détour (BiG Up pour moi même, merci). Là Jac s’est arrêté, soulagé ; puis il a manœuvré, crispé … et il a gratté la jante. Heureusement pour nous (et surtout pour notre assureur), la jante était déjà abîmée et nous n’avons pas fait de trace supplémentaire… Après ça, autant vous dire que nous étions heureux de laisser la voiture pour 48h.

Là, vous vous dites, pourquoi vous avez pris la voiture à l’aéroport pour la garer 5 minutes après pour deux jours ? Et bien parce que sur le papier c’était plus simple et ça ne coûtait pas plus cher que si nous avions dû prendre un taxi pour arriver à l’hôtel. (et ne nous parlez pas de bus… parce qu’avec 2 valises de 15 et 20 kilos (à savoir 20 kilos de matériel de pêche!!), 2 gosses de 5 et 2 ans, et 3 bagages cabine : NON nous n’allions certainement pas prendre le bus!!)

Bref, nous voilà dans le West End, garés et affamés. Nous prenons rapidement possession de notre chambre rose au Kelvin Hotel (un grand merci à Maman Voyage de nous l’avoir conseillé, c’était parfait) et nous partons manger des frites trop grasses et des sandwichs pas terribles … (oui des fois on tombe mal… et bizarrement quand vous vous engouffrez dans le premier truc ouvert sans réfléchir, vous tombez souvent mal). Une fois notre repas gastronomique avalé, après que Joujou se soit mis à hurler à la mort parce qu’elle s’était cognée la tête contre le rebord de la table en faisant exprès de se cogner contre le rebord de la table (parfois les cerveaux de mes enfants me sont inaccessibles) et après avoir fait semblant de comprendre la serveuse et son accent de la mort qui tue, nous sommes partis explorer le quartier.

La plus grande logique aurait voulu que Joujou, 2 ans, aille dans le porte-bébé et que Nounou, 5 ans et demi, marche… mais c’était sans compter sur l’esprit de contradiction bien marqué de nos filles (et bien casse-ponpon – comme dit Nounou – si vous voulez mon sentiment). Aussi, Joujou n’a t-elle pas voulu aller dans le porte-bébé puisqu’à 2 ans, elle considère qu’elle est à même de découvrir le monde sur ses deux pattes en faisant fi des règles de la sécurité routière (et de la sécurité en général), et au contraire sa sœur aînée considère qu’utiliser ses jambes pour marcher est une activité beaucoup trop contraignante pour elle en ville… et donc se traîne comme une limace tétraplégique dès qu’on dépasse les 10 pas sur le bitume (la comparaison n’est pas flatteuse mais j’assume : elles m’ont vraiment bien cassé les ponpons). Bon, à sa décharge, Nounou était un peu malade et surtout fatiguée par le voyage donc nous l’avons porté… ce qui ne l’a pas empêché de râler pendant 48h en continu……………………..DU BONHEUR LES VOYAGES EN FAMILLE, j’vous dis !!

Allé, passons aux photos.

Sur Byres Road

église dans les rues de Glasgow
Eglise/Galerie d’Art/Bar Lounge

D’un côté de Byres Road

De l’autre de côté de Byres Road

Le temps de nous perdre dans 2 ruelles et sur quelques avenues, il était déjà l’heure de réfléchir à notre soirée. Vu l’engouement des filles pour la ville, et leur état de fatigue très avancée, nous optons pour un pique-nique à l’hôtel. Mais histoire de finir de les épuiser avant de rentrer, nous décidons de faire tour dans le parc qui jouxte notre hôtel avant de rentrer et de clôturer cette mini après midi … Ce parc n’est en fait rien d’autre que le jardin botanique, et là, bizarrement, les filles, les mêmes qui se roulaient dans le supermarché 5 minutes avant parce qu’il n’y avait pas de compotes à boire ni de petits écoliers, ont retrouvé du poil de la bête et même un peu de leur bonne humeur.

Il faut dire que le jardin botanique de Glasgow, il envoie !!

 le jardin botanique de Glasgow
le Kibble Palace (construction de la fin du XIXe)

Après cette douce promenade dans les allées du Kibble Palace, nous sommes allés visiter le conservatoire de botanique quelques mètres plus loin. De l’extérieur, nous devinions déjà une flore se bousculant dans ce long cube de verre… à l’intérieur nous avons été subjugués par les couleurs et les plantes toujours plus belles, toujours plus impressionnantes…

 le jardin botanique de Glasgow

Après les fleurs il y a les salles des cactus … qui précèdent la jungle !!

Pour finir, encore quelques fleurs dont je ne connaîtrais sûrement jamais les noms … et puis au bout du bout, cette pièce incroyable, ce bassin si délicat …

En sortant, nous avons croisé un petit habitant de Glasgow et nous l’avons suivi jusqu’au Kibble Palace, où les filles l’ont observé pendant bien 15 minutes 🙂

enfant dans le jardin botanique de Glasgow

Et c’est ainsi que s’est achevée notre première après midi dans Glasgow… nous n’avions jamais imaginé commencer notre découverte de la ville par ce jardin mais finalement ce fut une belle surprise, et cela a permis de laisser gambader les filles sans se prendre la tête … et ça nous a fait, à tous, beaucoup de bien !!

Le lendemain, nous sommes partis à l’assaut de la ville, de son université et de son plus célèbre musée, de ses rues animées et de ses ruelles sombres… mais comme j’aime bien prendre mon temps, nous verrons tout ça plus tard 😉

 Buckingham Terrace - Glasgow
retour dans nos pénates, sur Buckingham Terrace

Aimer c'est partager !

11 comments
  1. Chacha Aventurière

    AMAIZING !!! Entre tes filles cassent ponpons, tes photos & tes commentaires, je viens de passer un super moment.
    Excellent taf m’dame.
    T’as déjà pensé à prendre un carte matercard gold ?? T’es assuré pour les locations de voitures partout dans le monde, et aussi d’autres avantages pour les voyagers.
    Hate de lire la suite

    1. mitchka

      MERCI !!! contente tu te sois amusée à la lecture 🙂
      et pour la carte, on a une Visa Premier qui couvre aussi la location de la voiture c’est pour ça qu’on n’a pas pris d’assurance supplémentaire… mais le mec avait retourné la tête à Jac !!

  2. Lucie - L'occhio di Lucie

    on pourrait presque parler de la malédiction du premier repas en voyage. Quand je voyage en france avec mon chéri italien j’ai toujours envie d’impressionner histoire de montrer que #enfranceaussi on sait manger, et cest ainsi qu’on se retrouve dans un kebab un dimanche à 16h à marseille … la malédiction du premier repas.
    sinon l’article donne vraiment envie d’aller voir Glasgow, un peu moins d’avoir des enfants 😀

    1. mitchka

      j’ai parfois eu des bonnes surprises lors de premiers repas… mais peu c’est vrai, c’est une fléau !! 😀
      et sinon, je te conseille de sauter le prochain article et d’aller directement à notre arrivée à Oban pour éviter de t’écœurer de l’idée d’avoir des enfants !

  3. Les cahiers de Lucie-Rose

    Ce jardin botanique a juste l’air d’être une tuerie !!! Quant aux enfants en voyage, ne m’en parle pas… Le mien a pour ligne de conduite « jamais sans ma poussette »… C’est d’un pratique ces enfants fatigués de naissance dès qu’il s’agit de visiter !

  4. tiphanya

    Je suis contente de voir que ma fille n’est pas la seule enfant qui est épuisée face à un beau trottoir en ville et qui a brusquement un regain d’énergie dans n’importe quel parc ! Je me sens moins seule.

    1. mitchka

      depuis que j’ai écris cet article, plein de familles se sont déclarées ! Je découvre aussi avec bonheur que je ne suis pas la seule à traîner mes enfants en ville comme si on les conduisait au bûcher 🙂

  5. Véro@destinaterre

    Jolie découverte de Glasgow ! Chez nous, la demoiselle de deuz’ans ne veut ni aller dans la poussette, ni marcher, ni le porte-bébé, uniquement les épaules de son papa, je crois qu’il a un peu souffert pendant 12 jours en Irlande ^^ ! C’est vrai que les villes ne sont pas l’endroit le plus amusant pour les petits, ce n’est pas toujours évident de les intéresser et c’est tellement mieux de les voir jouer en liberté dans la nature sans avoir à leur dire toutes les deux minutes « donnes la main », « fais attention aux voitures » !
    Bref, je vais me faire un plaisir de suivre vos péripéties écossaises !

    1. mitchka

      oh bon Dieu, je plains le papa !! C’est vrai que voyager en famille c’est du bonheur mais c’est tout de même épuisant qu’on se le dise 🙂

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

felis venenatis, dolor. nunc adipiscing dapibus efficitur. leo. at neque. Praesent