Loading...
Harpers Corner dans le Dinosaur national monument
ColoradoEtats-Unis

De Denver au dernier dinosaure

Harpers Corner dans le Dinosaur national monument

Denver. Pourquoi être allés à Denver ? Parce que les billets d’avion pour le Colorado étaient bien moins chers que pour Las Vegas, Los Angeles ou Salt Lake City. Ce n’est pas la raison la plus glamour qu’on puisse trouver, mais Denver n’apparaissant dans aucun film avec Hugh Grant, je ne peux pas vous faire croire que j’en avais toujours rêvé !

Le côté positif d’une décision aussi rationnelle que celle-là, c’est que personne n’en attend rien… Aussi, avons-nous visité Denver les mains dans les poches, les yeux dans les grattes-ciel, sans chercher à cocher quelque item que ce soit.

Coup de foudre à Denver

N’ayant qu’une journée et deux nuits dans la capitale coloradocienne (ce mot n’existe pas, ne vous embêtez pas à chercher), nous avons pris la décision de nous lâcher sur l’hôtel (ce qui nous arrive rarement) en choisissant un building tout de verre vêtu en plein downtown. Ce dernier nous a coûté mon dernier rein, mais nous n’avons pas regretté une seconde.

À notre arrivée, une de nos 3 valises a disparu, engloutie dans les couloirs d’Heathrow… nous débarquons donc à Denver avec notre matériel de camping et le matos de pêche de Jac – l’essentiel pour un city trip !! Heureusement notre hôtel- tour de verre est entouré de commerces, et il ne nous faudra pas plus de quelques minutes pour trouver de quoi nous laver les dents et nous culotter.

On traîne les pieds autant qu’on peut avant de se coucher, afin de se caler sur le cadran solaire du Colorado. À 21 h, le soleil se lève sur la Méditerranée et, nous, enfin, on s’offre quelques heures de repos.

Le lendemain matin, on se lève tout feu, tout flamme (ou presque) et nous partons à la découverte de cette ville qui m’oblige à chanter un générique de dessin animé des années 80 depuis déjà 10 jours !

Dès que j’ai mis les pieds sur la 16th Street Mall, j’ai adoré cette ville. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas, les coups de foudre en font partie.

Le downtown de Denver est assez petit, il ne compte que quelques longues avenues formant un quadrillage parfait, comme dans toutes les villes américaines. On s’y balade le nez en l’air pour admirer les 1001 reflets que les buildings révèlent au soleil, on profite de la largesse de ses trottoirs et des dimensions humaines de l’ensemble. On s’enfonce dans toutes les ruelles à la recherche de street-art, et on sourit quand un passant joue du piano.

Street art dans le downtown de Denver

street art dans le downtown de Denver

J’aurais voulu voir plus, j’aurais voulu traîner dans Art District on Santa Fe et dans RiNo : deux quartiers où l’art s’étale dans les rues comme nulle part ailleurs dans le Colorado. Mais c’est seulement en passant en voiture que nous verrons quelques fresques, faute de temps.

Toute la journée, nous irons là où nos pas nous guident, parfois dans des recoins de la ville, parfois dans notre lit… décalage horaire oblige.

En fin de journée, j’arrive à motiver les troupes pour une dernière balade sur Larimer Street. Le nom m’inspire mais je ne sais absolument pas pourquoi. Nous ne sommes pas allés dans ce coin du centre, et je décide de faire mon petit caprice de voyageuse pour y aller.

Et je fais bien.

Larimer street, c’est choupinou à souhait, des bâtiments en brique, des restos partout, des lampions, et même, à l’occasion du festival Slow Food Nations, des drapeaux de tous les pays… c’est assurément le quartier bobo de la ville, celui où il faut boire un coup et manger un burger végétarien, si celui au bison ne vous dit rien.

Fresh Air and Fond Memories Served Daily

Moins de 36 h après avoir posé nos deux valises sur trois à Denver, nous avons récupéré notre bolide pour le mois, et sommes partis à l’assaut des montagnes.

Le Colorado, c’est de « l’air frais et des souvenirs mémorables servis tous les jours »… mais c’est aussi et surtout de hautes montagnes. Si la capitale dépasse doucement 1600 m d’altitude, dès que nous en sortons nous frôlons rapidement les 2500 m… on monte, on monte, on ne fait que monter. Moi qui supporte mal l’altitude, je savais que ce serait compliqué pour moi… mon crâne s’écrase dans un étau imaginaire, et je commence à me gaver de granules de coca. Mais, chose plus surprenante, Jac ne se sent pas bien non plus ; et on frôle l’accident à Kremmling. Là, on mange (mal) dans un saloon rempli de cow-boys, et on reprend la route tant bien que mal.

Après quelques heures de voiture, en lutte avec la fatigue et le mal de tête, on fait une pause dans la station de ski de Steamboat Springs.

La ville est agréable, mais là tout de suite, on a soif, on a chaud, on a des vertiges. Heureusement les filles sont là pour nous rappeler qu’on ne peut pas se permettre d’être malade. On se pose en terrasse, on essaye de respirer et de retrouver nos esprits. Malheureusement pour nous, aujourd’hui, nos esprits flottent à 2052 m d’altitude juste à côté de nos pompes !

On reprend la route une dernière fois pour arriver jusqu’à Craig. J’ai repéré sur les internets un motel à la sortie de la ville ; on s’y pointe gentiment, et un jeune homme au sourire chaleureux nous propose une chambre pour 70 $. On prend ! Il nous conseille une pizzeria en ville, on y va !!

Ce soir, nous n’avons pas la force de nous poser des questions.

Le resto se révèle adorable, le plus sympa du voyage même. Nos pizzas géantes nous sont servies sous des lampions, dans un patio rempli de pots de fleurs : c’est parfait.

Nous traînons un peu dans LA rue de Craig, nous traînons un peu devant notre motel pour profiter des derniers rayons du soleil. Nos corps semblent commencer à se faire à l’altitude… tant mieux, on n’est pas prêt de redescendre !

craig colorado

Au pays des dinosaures

En nous levant, nous étions presque frais et presque en forme pour attaquer notre dernière portion de route jusqu’à Dinosaur, notre terminus (momentané). Ce matin-là, le désert s’est ouvert devant nous, et nous avons connu, Jac et moi, un de ces moments d’extase et d’enthousiasme exagéré que seules les drogues et/ou la fatigue et/ou l’altitude peuvent provoquer.

Les filles, sages comme des images à l’arrière, nous ont regardé nous esclaffer de bonheur devant le néant.

Il faut les excuser, elles sont trop jeunes pour connaître les westerns spaghettis, et les grands yeux bleus de Terence Hill, qui magnifient le désert et son immense rien.

Nous, enfants du soleil et de la télé, nous avons passé nos mardis (c’est permis) devant ces paysages, alors ce jour-là, nous n’étions que joie dans ce décor fait de poussière.

Pendant 1 h 30, nous ne croiserons personne ou presque. Un voyage magique… bien qu’un chouïa lassant… le désert c’est cool, mais ça reste le néant !

En arrivant à Dinosaur (qui tire son nom des nombreux fossiles de dinosaures retrouvés dans le coin), nous décidons de nous aventurer sur la Scenic Drive, et de faire la randonnée qui se trouve au bout : le Harpers Corner Trail. Il fait très chaud ce jour-là… enfin aussi chaud qu’on peut s’y attendre dans le désert… et comme nous sommes des gens bien organisés, il est midi pétante lorsque nous arrivons au départ du sentier. Nous pique-niquons à l’ombre des toilettes (oui, je sais, j’envoie du rêve), et nous commençons la balade, qui ne dépasse pas les 3 km AR.

Au bout de quinze minutes de marche, les filles trouvent un banc à l’ombre (quelle idée de mettre des bancs sur des sentiers de rando !!), elles boivent un coup, sortent leurs petits poneys violets, et décident qu’elles ne bougeront plus. -_-

Jac et moi tergiversons cinq minutes, puis nous décidons de faire la rando chacun notre tour. C’est bien moins sympa de marcher seule dans le désert qu’en groupe, mais au moins personne n’a râlé pendant les 20 minutes restantes, et le silence a enveloppé complètement ma découverte… jusqu’à ce qu’un connard crétin se mette à crier face au canyon pour entendre son écho !! Une fois ou deux, je peux comprendre… 46 fois, non ! Quand nous sommes retournés à la voiture, nous l’entendions toujours crier comme un âne qu’on égorge… Les gens sont formidables, chaque jour qui passe ils me surprennent toujours plus… -_-

Mais passons les casses-ponpons, le Harpers Corner fait aujourd’hui partie des lieux les plus magiques que j’ai vus, et lorsque je suis arrivée là, face à l’immensité de ce paysage, j’ai facilement imaginé les derniers dinosaures patauger dans la Green River (orange ce jour-là)… Bon dans les faits, le paysage a un chouïa changé, mais ne brisons pas la magie de la balade. Merci :p

Harpers Corner dans le Dinosaur national monument



Denver en pratique

Comment rejoindre le downtown de Denver ?

À quatre, ne vous embêtez pas à chercher la navette : un trajet en taxi entre l’aéroport et le downtown revient à 50 $, alors que le tarif de la navette s’élève à 18 $ par personne.

Où dormir à Denver ?

Pour un séjour aussi court, nous avons choisi de dormir en plein downtown, au Homewood Suites – comptez 170 € (taxes comprises) par nuit à 4 (petit déjeuner gargantuesque inclus), pour un petit appartement composé d’une grande chambre avec lit king size, et d’un petit séjour avec canapé-lit et coin cuisine.

Où manger à Denver ?

Nous avons adoré manger au Paramount Café, le lieu, vintage à souhait, est accueillant et le menu, sans être foufou, est abordable. En face de ce dernier, vous trouverez le 5280 Burger Bar, un lieu plus moderne mais aux burgers très gourmands !

Où acheter des souvenirs pas trop moches à Denver ?

Deux boutiques ont retenu mon attention : I Heart Denver Store dans le centre commercial Denver Pavilions, et Simply Colorado sur la 16e rue. Si vous souhaitez acheter de la Marie-Jeanne, en vente libre là-bas, je ne peux pas vous conseiller, je n’ai pas cherché. (oui, je sais, vous êtes déçus, cela aurait pu faire un excellent article)

Accès au Harpers Corner Trail dans le Dinosaur National Monument

Il faut compter un peu plus de 5 h pour rejoindre Dinosaur depuis Denver.

Aimer c'est partager !

22 comments
  1. chachaaventuriere

    Le désert je l’ai aimé,puis détesté… mais cela reste inoubliable
    Tu sais que tu m’as donné des envies de Denver avec tes photos, hâte de lire la suite

    1. mitchka

      Nous aussi. On a adoré rouler dans l’immensité désertique, puis ensuite ça nous a rendu chèvre !! ^^
      Les derniers kilomètres de néant entre Capitol Reef et Grand Junction ont été très longs ……….

    1. mitchka

      c’est une chouette ville pour atterrir je trouve, ou pour faire un break citadin au milieu d’un road trip … c’est pas assez grand pour que ça te prenne la tête, et c’est assez petit petit pour tout voir en 2 ou 3 jours 🙂

  2. lili

    C’est très chouette Harpers Corner ! J’aime beaucoup l’atmosphère qu’il semble régner dans ce lieu. J’ai un souvenir très lointain de Denver, ces fresques de Street Art sont sublimes !

    1. mitchka

      Je ne me suis pas penchée sur la politique de la mairie de Denver, mais il semble y avoir un certain dynamisme de celle-ci, on voit bien qu’elle essaye d’être agréable en piétonisant une partie de la rue commerçante, en y installant des œuvres, etc… d’ailleurs on a constaté la même chose à Grand Junction (j’en parlerai dans les prochains mois sûrement 🙂 )

  3. Annabelle

    Ha ouin? Un coup de foudre pour Denver? Je vais sérieusement reconsidéré ma wish-list alors. Pour la Marie, pas vraiment déçue, elle sera légalisée ici aussi le mois prochain! Et j’aime beaucoup la photo de Nounou devant la murale de Street-Art!

    1. mitchka

      Je ne savais pas que la Marie s’en venait chez vous avec tous ses papiers d’immigration à jour 🙂

      Bref, oui, on a bien aimé cette ville, surtout moi d’ailleurs, Jac l’a trouvé un peu petite … quel rabat-joie … moi c’est ce que j’ai aimé 🙂

    1. mitchka

      haha, merci ! C’est vrai que Dinosaur est très visité (comme Capitol Reef) alors que c’est vraiment un très beau lieu. Le canyon de la Green River nous a soufflé !!

  4. Petites Evasions Grandes Aventures

    Et moi j’ai aucun mal à imaginer Denver jouer de la guitare électrique dans cette Green River orange ! ^^ Plus sérieusement, les paysages de Dinosaur sont vraiment magnifiques et Denver a l’air d’être une très belle ville, comme quoi les choix rationnels sont parfois de bonne chose ! Hâte de lire la suite !

    1. mitchka

      c’est vrai ?! je pense que vous allez aimer, la ville est petite, mais il y a vraiment de belles choses à découvrir, et différents quartiers à explorer. Je vous souhaite bon voyage du coup !!
      et merci du commentaire 🙂

  5. Lucile

    Je me souviens que ma première idée d’itinéraire aux USA il y a 8 ans commençait par Denver. A vous lire cela donne envie et j’espère un jour ressortir ce trajet du stade projet !
    (et la 3ème valise elle est où ? :D)

    1. mitchka

      je vous le souhaite !! peu importe le chemin que l’on prend depuis Denver, on ne peut qu’en prendre plein la vue 🙂

      et la 3e valise elle a fini par nous être livrée à l’Hôtel, à 1h du matin (!!!) … soit quelques heures avant que l’on quitte la ville !!

  6. Ange & Like

    C’est malin… maintenant j’ai ce générique de « Denver le dernier dinosaure » qui tourne en boucle dans ma tête !!! (et pourtant je ne le regardais pas, à cette époque, j’étais déjà passée à « autre chose »).
    Heureusement que l’épisode 1 annoncé de ce grand voyage est à la hauteur du teasing, sinon je t’aurais presque maudite ;-)…
    Encore une fois, vivement la suite quoi !!!

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec nec adipiscing fringilla commodo tempus eleifend sit quis libero vel, facilisis