Loading...
Back Stage

Des livres et moi

Et non….. toujours pas de Californie au programme de Fish & Child mais ne vous inquiétez pas, l’article est quasi prêt, il ne me manque plus qu’à corriger les 36 000 fautes de grammaire (not done!), rajouter quelques apartés humoristiques et je pourrai vous envoyer du rêve américain jusqu’à vous faire sentir l’odeur des séquoias.

Si j’ai décalé ma publication (très attendue) californienne, c’est que j’avais très envie de rédiger un petit billet sur mes lectures de l’année et je me suis dit que Noël arrivant à grand pas, chargé de sa gastro et de ses engueulades familiales autour de la dinde, le plus tôt serait le mieux.

Je ne suis absolument pas l’actualité littéraire, je lis ce qui me tombe dans les mains et certains livres mentionnés ci-dessous ont été publiés il y a 20 ou 30 ans et d’autres en 2015 : il n’y a pas de règles ! Et loin de moi l’idée de vous lister toutes mes lectures, je m’arrêterai simplement sur les livres qui ont vraiment marqué mon année et on commence avec les ouvrages avec lesquels j’ai « préparé » notre voyage aux USA.

J’aime bien les récits de voyage (pas possible ? qui l’aurait cru ??!!!) aussi, bien qu’aucun de ces livres ne mentionnent la côte ouest des Etats-Unis (en tout cas pas les lieux dans lesquels nous sommes passés), je me suis je plongée dans l’Amérique via ces écrivains/voyageurs, tous très particuliers.

Les Voyageurs

Bill Bryson est né à Des Moines, Iowa, et s’est expatrié très jeune en Europe ; après avoir vécu plus de 20 ans au Royaume-Unis, il est retourné vivre aux USA et s’est mis à la rédaction d’American Rigolos où il dresse le portrait, souvent loufoque, de ce pays qu’il ne (re)connait plus. Fou rire garanti !!

Dans Motel Blues, l’auteur parcourt le pays d’est en ouest, du nord au sud, à la recherche de la ville parfaite… un circuit qui fait écho aux voyages interminables que son père imposait à la famille quand il était enfant. Ecrit à la fin des années 80, le livre a un peu vieilli mais il offre une vision de l’Amérique qui n’est pas inintéressante : je rêve secrètement d’emprunter le même trajet pour établir un nouveau constat presque 30 ans plus tard.

NB : Je n'ai pas encore lu Promenons dans les Bois, je viens juste de le trouver, il est sur ma 
ToReadList 2016 !

J’ai continué ma découverte du pays avec ça n’existe pas l’Amérique de Dominique Falkner. Ici, pas d’enthousiasme débordant pour l’aventure, l’auteur part de Chicago dans l’espoir retrouver, quelque part dans le Montana, un oncle inconnu ; les paysages, les gens défilent, et ce qui apparaît en pointillé c’est une Amérique profonde oubliée et plutôt malheureuse. Ce n’est pas l’ouvrage qui vous donnera le plus envie de traverser l’Atlantique mais sa perception du pays est intéressante.

Pour finir, j’ai essayé de lire Isabella Bird. Exploratrice britannique du XIXe siècle, souffrant de tous les maux du monde chez elle, elle était capable d’accomplir des exploits extraordinaires en voyage. Je dois avouer que sa biographie est sûrement plus passionnante que ces récits que j’ai trouvé un peu soporifiques et que je n’ai pas terminé !! Mais je trouve la vie de cette femme si surprenante pour l’époque qu’elle mérite largement une petite mention ici !!

San Francisco est dans la place

P1030402

Je ne sais pas si c’est bien nécessaire de présenter les Chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin mais bon il faut que vous sachiez que cette « saga » est à l’origine de notre voyage ! Ayant lu les huit premiers tomes l’été dernier, en septembre 2014, je n’avais plus qu’une idée en tête : aller voir Frisco !!! Publiés entre 1978 et aujourd’hui, ces ouvrages permettent de voyager dans le temps (l’auteur suit la chronologie « réelle, au début les personnages ont une trentaines années, dans les derniers livres ils sont à la retraite) à travers une série de personnages auxquels vous ne résisterez pas !! Les commencer c’est les dévorer !!!

Si je les ai lu l’année dernière, pourquoi je vous en parle ? Parce qu’en rentrant des Etats-Unis, je me suis jetée sur le dernier tome (qui n’est pas en photo car il est « en prêt ») : Anna Madrigal. Un ouvrage dans la lignée des autres… mais je dois avouer qu’en fermant le livre j’avais comme une sensation d’au revoir : les personnages vieillissent, meurent … même Michael, Brian et les autres n’échappent pas aux ravages du temps !!

Dans le genre « Saga » et qui se déroule également à San Francisco, je lis en ce moment les aventures de la famille Spellman de Lisa Lutz :

« Imaginez la fille naturelle de Columbo et de Bridget Jones, névrosée comme une Soprano et alcoolisée comme une épouse Ewing, bingo ! Vous rencontrez la détective Izzy Spellman. » (Alix Girod de l’Ain dans Elle)

Voilà tout est dit, moi je suis ultra fan !! C’est sûr, ce ne sont pas des livres qui vont vous permettre d’atteindre votre moi profond… mais vous rigolerez bien : en ces temps moroses, il ne faut pas cracher sur quelques moments de légèreté !

(A lire dans l'ordre à savoir Spellman et Associés, Les Spellman se déchaînent, 
La revanche des Spellman, Les Spellman contre-attaquent, Rien ne va plus chez les Spellman)

P1030407

Les 2 romans qu’il FAUT lire

J’en veux à ma mère !! Elle m’a filé deux livres, Vieux, Râleur et Suicidaire : La vie selon Ove de Fredrick Backman, et Bon Baiser de Cora Sledge de Leslie Larson, en me disant « tu vas voir, c’est très drôle »……..la fille de Satan !! j’ai pleuré comme jamais !! Ahh j’ai ri aussi, beaucoup, beaucoup beaucoup même mais j’ai chialé à en avoir mal aux yeux, à y repenser 3 jours plus tard et repleurer……

Ces deux livres font sans aucun doute parti de mon Top 5 de l’année ! A lire sans modération !!

P1030403

 Côté BD

P1030404

Alors La main de dieu de Marc Védrines, c’est notre gros coup de coeur à Jac et moi. Nous avions lu les deux premiers tomes fin 2014 et nous attendions avec impatience le dernier, sorti en février. Ces 3 BD retracent la vie de John Edgar Hoover, directeur du FBI pendant quarante-huit ans… on regrette juste que ce dernier ne fut pas immortel pour que le cycle puisse continuer. A lire vraiment, c’est génial !!

J’ai tellement aimé que j’ai complété ma lecture avec la biographie romancée écrite par Marc Dugain, La malédiction d’Edgar, que j’ai aussi adorée. Par contre, fan de Kennedy s’abstenir, le mythe n’a jamais autant volé en éclats !!

Dans un tout autre genre, j’ai, comme tout le monde je pense, dévoré L’Arabe du Futur de Riad Sattouf… si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment de vous l’offrir ou de vous le faire offrir : c’est intelligent, drôle, émouvant, et ça offre un angle de réflexion sur l’actualité plutôt pertinent.

P1030410

Dans un autre domaine encore, cette petite biographie de Modigliani, Prince de la Bohême, par Seksik et Le Henanff qui s’arrête sur les années parisiennes du peintre. C’est triste à en pleurer (oui je pleure beaucoup durant mes lectures… mais je suis un robinet qui s’ouvre facilement!) mais si les dessins sont magnifiques, l’histoire l’est moins mais, en même temps, elle est vraie … Amateurs d’Art ou d’Histoire de l’Art, ne vous en privez pas !!

P1030413

Pour les pêcheurs (il en faut pour tous les goûts)

Si vous voulez offrir un livre à un pêcheur-fou (du même genre que mon mari) voilà quelques idées :

  • Les Rivières de ma Vie de Bartolomé Bennassar , alors ça c’est LE livre que Jac a adoré, il n’a pas arrêté de m’en parler… donc je suppose que c’est le cadeau idéal ! Livre culte pour de nombreux pêcheurs, avec ses anecdotes, des descriptifs de spots de pêche, un style si agréable à lire que même un lecteur comme Jac l’a dévoré en 2-3 jours, c’est dire !! Attention danger, ce livre semble donner une envie immédiate d’aller à la découverte des rivières, dans le sud ouest de la France ou même chez nos amis espagnols…
  • Mon Amérique de Jim Fergus.  Jim Fergus c’est un peu la rolls des écrivains américains en matière de récits pêche/chasse/nature. A fait son petit effet ici.
  • La vie selon Gus Orviston de David James Duncan. Ce roman (que j’ai commencé mais abandonné parce que trop de fish pour moi) est l’histoire d’une famille de pêcheurs : père-pêcheur à la mouche, mère-pêcheur à l’appât, fils surdoué dans toutes les pêches. C’est une famille un peu dingue qui vous fait voyager dans les plus beaux paysages des USA.

WP_20151209_14_04_38_Pro

S’il ne devait en rester qu’un

P1030408

Sans aucun doute, si je ne dois en choisir qu’un, c’est celui-ci : Eureka Street de Robert McLiam Wilson. J’ai commencé la lecture avec beaucoup de scepticisme, je n’accrochais pas trop sur les premières pages mais ma mère (oui encore elle, elle est dans tous les coups !) m’avait assuré que c’était génial, donc j’ai insisté… il ne m’a pas fallu insister longtemps… car effectivement c’est génial !! L’histoire se déroule à Belfast au début des années 90, à la fin du conflit nord-irlandais, dans les quartiers les plus pauvres : comment les personnages tentent de sortir de la misère, comment ils tentent de comprendre leur pays, comment ils vivent avec le terrorisme. L’auteur ne tombe jamais dans le pathos au contraire c’est souvent drôle et toujours intelligent. A commander à votre libraire sur le champ !!!

En 2016 je lis quoi ?

Quand j’aurais fini ma série des Spellman (voir plus haut), je me replongerais avec délectation dans les Chroniques d’Edimbourg, d’Alexander Mc Call Smith, avec le dernier tome, paru au printemps, De l’importance d’avoir 7 ans. Rédigées dans le même esprit que les Choniques de San Francisco (référence assumée – l’auteur a d’ailleurs rencontré Armistead Maupin), les chroniques d’Edimbourg suivent les habitants, haut en couleur, d’un petit immeuble du centre d’Edimbourg. Humour british et réflexions à n’en plus finir sur l’histoire, la politique, l’anthropologie, etc. , autour d’une tasse de thé et de quelques scones. A déguster avec un Earl Grey.

P1030411

Ce week-end, je préparerais avec l’aide de Nounou, qui possède déjà une belle bibliothèque, une sélection de livres 0-5 ans … ça pourra en aider certains peut-être 🙂

Pour finir, je voudrais remercier ma bibliothécaire personnelle, aussi appelée ma mère (coucou Maman), qui est à l’origine de 80% de ces lectures.

12 comments
  1. isa

    Hmmm sans que cela m’étonne vraiment, je vois qu’on a un peu les mêmes goûts ! Je ne suis pas (du tout) chasse et pêche mais j’avais adoré Mon Amérique surtout pour son point de vue de naturaliste et amoureux des grands espaces.
    Quant au Isabella Bird, c’est un de mes bouquins préférés, tout simplement, et pas seulement à cause de ma fibre féministe, il est gé-nial !
    Là je dois finir les Chroniques du Plateau Mont-Royal de Michel Tremblay… et après je pense me relancer aux Etats-Unis !
    En tout cas je suis sûre que Le prince des marées de Pat Conroy te plairait beaucoup 🙂

    1. fish & child

      j’aurais du insister donc sur Isabella Bird !! bon je peux toujours, il est encore sur ma table de chevet 😀
      Je vais me pencher sur les Chroniques du Plateau Mont-Royal et sur Pat Conroy … c’est mon anniversaire demain, je peux me faire un cadeau l’air de rien 🙂

  2. Virginie c.

    Moi, je suis épatée par lenombre de livre que tu arrives a lire et bien on n’a pas eu du tout les mêmes et je me pencherai sur tes conseils, ca me changera de mes romans noirs scandinaves (même si je reste fan!!)

    1. fish & child

      beh figures toi que l’année dernière j’avais demandé à mon gentil mari (aussi appelé l’homme qui fait les cadeaux les plus moisis qu’on peut imaginer) de m’offrir l’intégrale de Millénium parce que j’étais curieuse de le lire même si ce n’est pas exactement ce que je lis habituellement… et il m’a offert le tome 1 et 2 en BD !! J’étais tellement blasée que je ne les ai même pas ouvert !!
      Sinon, oui j’arrive à lire pas mal… j’ai toujours beaucoup lu mais surtout je souffre de migraines très violentes et je me suis aperçue que j’arrivais à les diminuer simplement en ne regardant pas la télé le soir !!(je suppose que c’est parce que je dois être plus détendue dans mon lit que devant la télé) du coup je me couche avec les poules et je bouquine !! par contre j’ai pas vu un film depuis 2 ans 🙂

  3. tiphanya

    Je n’ai pas accroché avec les chroniques d’Edimbourg, par contre j’adore la série du même auteur qui se déroule au Botswana (avec Mma Ramotswe, femme détective privée).
    Et Bill Bryson, il faut vraiment que j’essaye. Il semble incontournable pour les amateurs de récits de voyage.

    1. fish & child

      Bonjour. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans les chroniques d’Edimbourg mais une fois que j’ai « accroché » avec les personnages, j’ai eu du mal à m’en séparer 🙂 Je te souhaite de passer très rapidement un moment avec Bill Bryson, je ne connais personne qui n’a pas aimé !

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus venenatis et, libero sem, dolor. tempus consequat. commodo neque.