Loading...
château de Hautefort en Dordogne
FranceHistoire etc.

Interlude dordognot

château de Hautefort en Dordogne

Parce qu’il faut savoir varier les plaisirs, aujourd’hui point d’Ecosse, point de truite, point de vent glacial, etc. … Aujourd’hui, on se balade en Dordogne, le temps de visiter Hautefort.

Avant d’arriver à Hautefort, j’aimais beaucoup la Dordogne, maintenant c’est sûr, je suis complètement in love : je l’aime passionnément, à la folie.

En effet, nous avons profité du long week-end de l’ascension pour nous faire une petite balade entre Dordogne et Corrèze, l’occasion pour nous de tester notre tente, de pêcher et de visiter des petites choses que nous souhaitions découvrir depuis longtemps.

Alors voilà, Versailles peut aller se rhabiller, Chantilly peut éteindre les lumières, le château d’Hautefort est dans la place !

Ça va, j’en ai fait assez en introduction ? Alors, allons-y …

Déjà depuis le parc le château en impose, non ?

C’est un décor idéal pour une petite diva …

château de Hautefort en Dordogne

D’ailleurs la petite diva, suivons là …

Vous êtes prêts à rentrer ?

Comme dirait le grand-père de Jac… c’est pas dégueux ! 😀

Le château de Hautefort fut construit au Moyen-Age, enfin le premier château parce que le bâtiment d’aujourd’hui ne ressemble pas vraiment à ce qu’il a pu être au temps des chevaliers. En effet au 16e et 17e, les Marquis de Hautefort transforment les plans du fort et le transforme en un château « moderne » sur le modèle des châteaux de la Loire. Bien qu’ayant servi de prison pendant la Révolution, le château a été épargné par les mouvements de cette époque et jusqu’à la fin du 19e siècle, il reste en bel état. Après quoi, il est successivement pillé, abandonné, etc. jusqu’à ce qu’un couple, le Baron et la Baronne de Bastard en tombe en amoureux et le rachète en 1929. Mais c’est seule que la Baronne ouvrira les portes du château au public en 1965. Malheureusement un incendie ravage la bâtisse trois ans plus tard. Le lendemain du désastre, sans perdre une minute, Simone de Bastard engage la restauration du château pour en faire le chef d’oeuvre que l’on peut découvrir aujourd’hui, et je l’en remercie !

L’histoire complète du château : ICI

Quand on visite le château c’est très difficile d’imaginer qu’il a été presque entièrement détruit tant sa restauration est parfaite ! Chaque recoin est un enchantement pour l’œil du visiteur.

On monte et on découvre des salles toutes plus belles les unes que les autres… avec des meubles……….. (bonhomme avec des cœurs dans les yeux)

le lit dans le château de Hautefort en Dordogne
le lit dont j’ai toujours rêvé (les ponpons surtout sont importants!)

et ces petits carreaux, ils sont pas trop beaux ?? et cette vue …

Bref, je pense que vous l’aurez compris, j’ai adoré la visite ! et je vous la recommande 1000 fois.

Quelques photos pour finir …

Dans les sous-sols … (la photo du milieu est celle du « bûcher », salle qui servait à stocker le bois, et qui servit de prison pendant la Révolution)

Dans le parc …

Avant de quitter Hautefort (et de vous quitter vous), je voudrais vous présenter un autre lieu que nous avons eu le loisir de découvrir en attendant que le château ouvre ses portes : les anciens hospices du village et le musée de la médecine qui y est abrité.

On y trouve tout un tas d’objets qui ont fait la médecine moderne… c’était assez intéressant, parfois ça nous a intrigué, parfois ça nous froid dans le dos, et parfois on a trouvé ça génial ! En tout cas, Nounou a adoré ! Tellement qu’elle nous en a parlé pendant 3 jours (au 4e jour, nous sommes allés visiter Lascaux du coup sa micro-obsession a migré sur les hommes préhistoriques) et notamment du médecin de la peste qui l’a fascinée !! (oui, elle est quand même chelou des fois, géniale et intelligente mais vraiment chelou).

anciens hospices de Hautefort et le musée de la médecine (Dordogne)
Armoire d’Apothicaire et Médecin de la Peste (reconnaissable par son élégant habit et masque au nez crochu!)

Après les hospices, on visite la petite chapelle …

et on y apprécie les détails de son plafond…

Enfin, on monte à l’étage découvrir le musée de la médecine…

Et on a froid dans le dos, ou plutôt dans les dents, en voyant la fraise à pédale dans le premier cabinet de dentiste !!

et nous découvrons …

Nous sommes épatés de découvrir un appareil de radiologie de 1910, et le fameux poumon d’acier ayant sauvé tant de vie dans les années 40/50 durant les épidémies de poliomyélite.

Je reste pensive devant ces tables d’accouchement qui ne sont pas très éloignées de celles que l’on utilise aujourd’hui.

Et puis, on découvre les premières couveuses, des petites machines archaïques qui ont sauvé tant de petites vies…

et puis on finit avec cet adorable pèse-bébé en osier ! C’est-y pas trop chou ?

anciens hospices de Hautefort et le musée de la médecine (Dordogne)

Nous avons tous beaucoup aimé cette après-midi passée à Hautefort. La visite du château reste pour moi une des plus belles que j’ai faite à ce jour en Dordogne et le musée est un lieu assez ludique pour les enfants curieux … mais chers parents, si vous y faites un tour, préparez vous à répondre à de nombreux « Mais Pourquoi ? » 🙂

Après ces belles découvertes nous sommes partis relever notre plus grand challenge de ce long week-end : monter la tente sans être désagréable !

Et je suis, aujourd’hui, très fière de vous dire que nous avons relevé et accompli ce défi avec brio.

notre tente au bord de la Dordogne
On n’est pas mal là, en bord de Dordogne, la tente (presque) correctement montée … 🙂

Si à présent vous n’avez pas TROP envie de partir à la découverte de la Dordogne, je ne peux plus rien pour vous.

NB : cet article n'est absolument pas sponsorisé par l'office de tourisme du coin, 
je kiffe la Dordogne, c'est tout !! :)
20 comments
  1. Lucie - L'occhio di Lucie

    Ce château ! Wahouuuuu
    Vraiment ta petite princesse rend les photos super sympa, je réitère mon commentaire, celle prise à l’orée du bois est parfaite !

    1. mitchka

      re Merci Lucie ! oui vraiment ce château c’est quelque chose, ça faisait des années que je voulais le visiter : un bonheur à découvrir !

  2. Nomaditude

    Très sympa, en revanche ça faisait encore plus instruments de torture qu’aujourd’hui le cabinet de dentiste brrr… Merci pour cette jolie découverte il faudra que j’aille y faire un tour

    1. mitchka

      je suppose que quand ils sont passés des tenailles à la fraise à pédale ça devait être une grosse avancée pour les mecs de l’époque 🙂 c’est sûr aujourd’hui tu flippes rien qu’à l’idée que quelqu’un puisse s’en servir 🙂

  3. Laurent

    Je crois bien que je vais être d’accord avec le grand-père de Jac moi 🙂 Par contre, on ne comprend pas très bien comment fonctionne le lit rose modèle clic-clac, c’est un peu bizarre.
    PS : je n’ai pas du tout mal aux dents, d’ailleurs, ça ne m’arrive jamais d’avoir mal aux dents, donc encore moins le jour où j’irai en Dordogne !

    1. mitchka

      haha, le lit rose est tout petit parce qu’il date d’une époque où les lits servaient aussi à recevoir ! donc c’était effectivement plus un canapé qu’un lit je pense, c’est soit ça soit parce qu’on y dormait assis : les historiens sont pas foutus de se mettre d’accord !! Sinon et bien moi non plus j’ai jamais mal aux dents, mais comme je suis particulièrement empathique ça m’a fait mal pour les autres de voir cette fraise à pédale ! 🙂

    1. mitchka

      merci ! ce n’était pas vraiment le sous bois, juste dans le parc en face du château mais ça n’empêche que cette photo c’est la classe 😉

  4. malicyel

    Même si je n’avais pas visité ce château-là, j’avais vraiment beaucoup aimé la Dordogne et tous ses autres châteaux lors de mon séjour, la région est vraiment magnifique !

  5. Cecile

    Et dire que lorsqu’on est allé en Dordogne on a hésité à monter jusqu’à Hautefort….pufff Bah voilà maintenant je le regrette amèrement…Bon bah tant pis on va y retourner c’est pas grave

    1. mitchka

      tu sais nous, on a habité à la frontière Lot/Dordogne pendant 1h30 et on avait jamais fait le déplacement !! donc je comprends 🙂

  6. Isa

    Je ne soupçonnais pas qu’il puisse y avoir des châteaux de cette époque en Dordogne (bon, ok, j’ai un goût plus prononcé pour les châteaux médiévaux, aussi).
    Merci pour cette belle balade !
    Et d’ailleurs, si tu as des idées d’abbayes, de prieurés à visiter dans le coin du Périgord Noir ou du Nord du Lot, je suis preneuse…. (passion abbaye, oui oui) 😀

  7. LaDivia

    Rhaaa la Dordogne ! Tellement de belles choses là-bas ! Je n’ai pas visité le château de Hautefort ni cet extravagant musée de la médecine (ça a l’air sympa) mais ces quelques photos donnent envie.

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

facilisis id Aliquam in leo. venenatis