Interlude héraultais #Les Aresquiers

Voilà 2 semaines et un jour que je n’ai rien publié (en dehors de mes participations au Silent Sunday ) ; j’avais prévu plusieurs billets, mais une chose en entraînant un autre, une recherche de maison entraînant 12 visites, un séjour à Agde entraînant des sessions plages … les jours sont passés et je n’ai pas ouvert wordpress.

Est ce grave ? Je ne crois pas, mais je sens que je vous manque un peu, aussi ai-je décidé de vous offrir, en ce 3 novembre, un interlude héraultais.

Qu’est ce que c’est ? Et bien c’est la même chose qu’un interlude dordognot mais dans l’Hérault !

Pour ces vacances, passées dans l’Hérault donc, Nounou (qui ne supporte plus qu’on l’appelle ainsi – note à moi-même : lui trouver un nouveau surnom) n’avait qu’une exigence (en dehors de ses caprices quotidiens bien sûr) : que l’on fasse une  » petite randonnée  » !

Et c’est ainsi que dimanche dernier, nous sommes partis à la recherche d’une petite randonnée. Nous avions en tête de nous balader autour de Saint-Guilhem-le-Désert, mais une halte chez nos amis montpelliérains nous a fait changer d’avis. Notre copine A. (elle s’appelle Aurélie, mais je pense qu’elle préfère garder l’anonymat) nous a sorti un petit guide de sa poche (la vérité, elle l’a sorti d’une étagère mais je n’ai pas vu laquelle) et nous a conseillé de faire un tour au Bois des Aresquiers. Autour de la table tout le monde a approuvé, même le bébé … mais peut-être était-ce pour flatter sa mère et éviter les brocolis … (on ne le saura jamais …)

Nous voilà donc partis pour les Aresquiers entre Vic-la-Gardiole (oui, je sais, ça claque comme nom …) et Frontignan.

La promenade des Aresquiers est très facile d’accès et les 200 voitures garées n’importe comment sauront vous indiquer que vous êtes arrivés au bon endroit !

En suivant les indications à la lettre, vous pouvez faire une belle et longue marche de 9km entre bois et étangs. Mais si comme nous, vous n’en faites qu’à votre tête … vous ne saurez pas combien de kilomètres vous avez marché, mais ce sera chouette quand même !

La preuve …

C’est d’abord le long de l’étang que nous avons commencé la balade où les premières flaques ont fait le bonheur des filles ; de mon côté, le paysage m’a parfois donné la sensation d’avoir changer de continent …

Rapidement nous nous enfonçons dans la pinède …

Et quand, nous vient l’idée de prendre un chemin de traverse, c’est un chouïa humide … mais ça ne fait pas peur à ma petite famille !!

(pour la petite histoire, j’ai fait un énorme détour pour éviter la flaque géante sous les rires moqueurs de mon mari et de mes enfants … (oui, je sais cette information était capitale) )

C’est donc les pieds secs (puisqu’elles avaient des bottes, que j’ai fait un détour et qu’apparemment Jac ne craint pas l’eau …), que nous avons retrouvé l’étang, sa flore et sa faune …

Et on a même vu passé des canards sauvages …

(bon, je ne suis pas sûre que ce soient des canards mais on va dire que si, ok ?)

p1150746

Enfin, nous avons terminé la balade en jetant des cailloux dans l’eau (jeu toujours passionnant) sous un soleil faiblissant …

Sur le chemin du retour, j’ai essayé, en vain, de capturer quelques flamants roses… mais décidément ce jour là, ils n’avaient pas envie de s’approcher pour se faire tirer le portrait … et mon zoom a ses limites ! (surtout dans une voiture en marche!!)

Les filles ont été ravies de la balade (et nous aussi d’ailleurs)… vous pensez, 2h à sauter dans les flaques de boue en criant « Peppa Pig, rhoo rhhoo » c’est trop drôle ! Elles ont juste été un peu déçues de ne pas mieux voir les flamants roses mais j’avoue que nous n’avons pas fait beaucoup d’efforts pour trouver de meilleur spot d’observation.

On fera mieux la prochaine fois 🙂

Merci à Aurélie d'avoir sorti son petit guide !

Les infos en +

Le bois des Aresquiers est praticable en vélo, en poussette (si on reste sur le chemin principal), en trottinette, et même à pied (mais tennis blanches d’abstenir) ; et vu tous les chiens que nous avons croisé (dont un qui s’appelait Michka – True Story), je pense que le bois est ouvert aux canidés !


L’info Paris Match du 47 en +

Après avoir joué à « Recherche Appartement ou Maison » pendant 3 jours, nous avons trouvé notre nouveau chez nous, aussi, à partir du printemps les Interludes Héraultais se feront plus nombreux !! 🙂

 Afficher l'image d'origine

Aimer c'est partager !

17 thoughts on “Interlude héraultais #Les Aresquiers

  1. Mais bien sûr que je m’inquiétais, euh en fait non, je me doutais bien que tu étais grave occupée avec votre projet immo.
    Bravo à vous, une belle aventure commence.
    On pense nous aussi partir à la recherche d’un petit home mais pour les week-end pas trop loin de Paris histoire d’aller faire la java avec les copains…En ce qui vous concerne vous n’en avez pas fini avec les belles balades. C’est super.

    1. Je crois savoir que l’Yonne est the place to be des parisiens à mal de verdure … enfin, je dis ça parce que mon père y vit et que c’est plein de parisiens 🙂

      1. Il est vrai que l’Yonne est devenu le jardin des franciliens, au sud de Paris!
        Le plus drôle est que, bien qu’aux portes de l’Ile de France (Auxerre est à seulement 150 km de la capitale),
        c’est un véritable département du bout du monde, en terre profonde et sauvage.
        L’Yonne a la tête à Paris et les pieds dans le Morvan! Qui dit mieux?
        Et justement ma compagne y vend sa maison en ce moment: à bon entendeur…

  2. A. est ravie de vous avoir fait découvrir les aresquiers et a hâte de vous faire découvrir d autre coin de l Hérault (cirque de moureze, chemin du bout du monde et ravin des arcs n attendent que vous) la bise du 34… futurs voisins!

  3. Super et welcome dans l’hérault ! En fait mon père dit (mais il aime bien inventer des mythes) qu’après frontignan commence la petite camargue… et bon vu le type de végétation et d’animaux je pense qu’il ne doit pas avoir tord. On se rencontrera peut être quand je serais de passage dans ma famille alors 🙂 Si je peux, je serais très curieuse de savoir où vous avez trouvé votre maison ! 😛
    Bises !!

  4. Une belle balade dans l’Herault qui va donc devenir ton nouveau terrain de jeu (une fois les cartons déballés) hâte de découvrir le coin que moi perso je ne connais casiment pas (un séjour à Valras qu’on a peu aimer d’ailleurs) mais où il y a j’en suis sûre des super coins géniaux.

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)