Loading...
Marqueyssac
France

La Dordogne au fil de l’eau et des châteaux …

Marqueyssac

Nous sommes le 1er juillet, une date qui sonne comme un air de vacances et de grosses chaleurs, mais pas d’inquiétude, le rdv #EnFranceAussi va vous rafraîchir. En effet, Caroline, du blog Family Trip & Play, a choisi de nous balader « Au fil de l’eau »… un thème parfait pour commencer les vacances ou en rêver !

Habitant à la mer, j’ai décidé de vous parler de la Dordogne. Vous pensez qu’il n’y a aucun lien ? Et bien vous avez raison, ça n’a absolument aucun lien ! Enfin, si, vaguement, puisque, avant de vivre à Agde, nous vivions à Agen, en bord de Garonne, et qu’avant de vivre à Agen, nous vivions à Gourdon, dans le Lot, où aucune rivière ne coule…

Je sens que je vous perds, alors j’arrête les digressions pour en arriver au fait : Gourdon se situe à 14,4 km de la Dordogne.

Nous y voilà ! (Tout ça pour ça … oui je sais, j’étais d’humeur joueuse il y a deux jours quand j’ai rédigé ça … aujourd’hui moins, mais passons …)

Nous avons découvert la Dordogne il y a quelques années, lors d’un « week-end canoë » organisé par un ami. De cette sortie en eau vive, je me souviens surtout que l’eau n’était pas très vive, que nous avions ramé dur, que des châteaux se jetaient dans l’eau tout au long de la balade, et que notre copine Sassy avait préparé une bouteille de hot-shots qui a fait très mal !

J’ai cherché des photos de cette épopée, mais aucun cliché n’était franchement à notre avantage…

À cette époque-là, nous vivions encore à Toulouse, et nous étions à mile lieux d’imaginer qu’un jour cette rivière deviendrait le décor de notre quotidien (ou presque… puisque nous étions quand même à 14,4 km).

C’est donc quelques années plus tard, en 2011, devenus des parents et des gens presque respectables, que nous avons commencé à explorer la vallée de la Dordogne, et que nous avons commencé à l’aimer passionnément.

C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose une visite guidée de cette rivière, prisée par les amoureux des vieilles pierres et des pêcheurs à la mouche.

Nous n’explorerons qu’une partie de la Dordogne, celle que je connais le mieux… et je commence par un lieu mythique, qui accueillit la plus célèbre des tribus (formée bien avant celle de Bradangelina)

Nous sommes en 1937, Joséphine Baker est alors en visite chez des amis dans le Périgord quand elle tombe littéralement amoureuse d’une demeure surplombant la Dordogne : le château des Milandes.

Dix ans plus tard, c’est un véritable complexe touristique que la danseuse a mis en place dans le hameau : avec une ferme de plusieurs hectares, un hôtel, un théâtre, etc…. une sorte de parc d’attractions qu’elle nomme « Village du Monde ». C’est aussi là qu’à partir de 1955, elle va accueillir, avec son mari Jo Bouillon, ses 12 enfants : la tribu arc-en-ciel. Si Joséphine Baker est une mère aimante et débordante d’amour, c’est aussi une femme d’affaires un peu naïve au train de vie extravagant ; aussi, après plusieurs années de lutte pour garder son château, Joséphine Baker en est littéralement jetée à la porte en 1968.

Aujourd’hui, grâce à la passion de la nouvelle propriétaire, l’Histoire de Joséphine Baker est le fil conducteur de la visite du château, une visite assez bouleversante, je ne vous le cache pas, dans un lieu hors normes…

(à noter : beaucoup de ces photographies datent, et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous… vous m’en voyez navrée)

la château des Milandes


Quelques kilomètres plus loin, le changement de décor est total, nous sommes sur les hauteurs du château de Castelnaud-le-Chapelle. Ici point de robe à paillette, mais une collection d’armes et d’armures à faire froid dans le dos. Construit à XIIe siècle, le fort sera, pendant la guerre de Cent Ans, tantôt français, tantôt anglais… ce n’est qu’en 1442, que les Français l’emporteront définitivement… Français qui verront, quelques siècles plus tard, des anglais s’installer tout autour d’eux !! 🙂

Ici, la Dordogne est à vos pieds plus que jamais…

chateau de Beynac et Cazenac
© Office de Tourisme de Sarlat

Entre les Milandes et le château de Castelnaud, vous aurez le plaisir de découvrir sur la route le village de Beynac-et-Cazenac. Avec ses ruelles pentues et son fort hautement perché, Beynac-et-Cazenac est certainement le village qui demandera le plus d’efforts à vos mollets ! Mais c’est pour la bonne cause… le lieu est sublime…

beynac et cazenac


Il ne faut pas aller beaucoup plus loin pour découvrir un autre lieu remarquable : le domaine de Marqueyssac. Ici, la star n’est pas le château… mais plutôt ses jardins suspendus.

Perchés à 130 mètres au dessus de la rivière, ce ne sont pas moins de 22 hectares de parc qui s’offrent aux promeneurs qui déambulent entre les buis centenaires… certainement une des plus belles balades de la région.


Ci-dessus, vous avez le loisir d’apercevoir La Roque-Gageac et ses maisons coincées entre falaise et rivière. Voilà encore un village à ne pas rater, tout comme Domme qui offre un panorama exceptionnel… même par grisaille…


Vous n’aurez que 4 kilomètres à faire depuis Domme pour tomber sur le fabuleux château de Vitrac… je n’ai jamais eu l’occasion de le visiter, mais de l’extérieur, il semble sortir d’un conte de fées… non ?

chateau de Vitrac en Dordogne


Nous allons à présent avancer de quelques kilomètres, et changer de département, pour faire un tour dans le Lot, où là aussi la Dordogne nous offre un patrimoine naturel et bâti exceptionnel…

Nous voilà à Creysse, un petit village de 300 âmes découvert au hasard d’une balade le long de la rivière un soir d’été… Creysse c’est une de ces découvertes que l’on n’attend pas et qui reste en nous comme un grand moment de bonheur.

Creysse
© Keith Butler — Tous Droits Réservés

Nous quittons Creysse pour remonter la Dordogne… mais attention aux falaises sur la route !

falaise et route entre Creysse et Vayrac


Mon petit conseil en passant : Sur la route, entre Creysse et Floirac, vous croiserez le Camping des falaises, empruntez le pont, pour une pause « baignade ».

baignade dans la Dordogne


Cette rivière n’en finit plus de faire des méandres… alors nous continuons toujours et encore notre chemin.

Et voilà la nuit qui tombe sur le l’immense parc de Vayrac… pour notre plus grand plaisir…

Vayrac (lot)


Encore quelques kilomètres, et Carennac, son château, son prieuré, se profilent. La Dordogne ne cesse de nous épater… C’est à croire qu’au fil de cette eau, l’homme a construit ce qu’il y a de plus beau…

Maison dans Carennac


Enfin quand la Dordogne se fait corrézienne, elle devient le paradis des pêcheurs à la mouche… si vous vous baladez entre Beaulieu-sur-Dordogne et Argentat, vous croiserez de nombreux passionnés, les waders immergés… mais bien entendu, je n’ai pas de photo de pêcheurs……….. 


La Dordogne prend naissance encore un peu plus haut sur la carte, dans le Massif central, au Puy de Sancy… mais je ne vais pas vous baratiner, bien que nous soyons amoureux de cette rivière, nous ne sommes jamais remontés à la source…

la Dordogne - au fil de l'eau pour #EnFranceAussi



Comme chaque mois, vous avez la possibilité de gagner un guide grâce à notre partenaire Gallimard. Ce mois-ci, c’est « La Seine en île de France, dans la collection Encyclopédie du Voyage, que nous vous proposons de découvrir.

la seine en île de France

Pour tenter de gagner ce guide, laissez un commentaire ici même, et sur la page facebook du RDV #EnFranceAussi.



C’était un article #EnFranceAussi — rendez-vous organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs

Aimer c'est partager !

44 comments
  1. Cecile

    Tu as réveillé en moi de merveilleux souvenirs de notre passage dans ce coin magnifique. Nous l’avions tant aimé cette région reste nomber one dans le classement de nos endroits préférés il faudrait qu’on y retourne parce qu’il nous reste un paquet de choses à voir. On ne connaît pas le Lot mais c’est dans les cartons pour 2018 si tout va bien

  2. Hélène

    Encore un coin que je ne connais pas du tout, mais qu’est-ce que c’est beau !
    Et ça donne des idées de roadtrips chateaux/rivière assez sympas !

    J’aime beaucoup ta phrase  » C’est à croire qu’au fil de cette eau, l’homme a construit ce qu’il y a de plus beau… », j’adore cet élément, et c’est vrai que mes coups de coeur vont souvent aux villages et aux petites villes posées au bord de l’eau !

    Merci pour la balade !

    1. mitchka

      merci pour ton commentaire 🙂
      C’est vraiment une région à découvrir, je m’en veux de ne pas avoir de meilleures photos… parce que vraiment certains lieux/panoramas sont spectaculaires. Je te souhaite d’y faire un tour un jour !

  3. Curiosity Escapes

    J’attends avec grande impatience de visiter enfin la Dordogne et ton article est le cliché de ce que j’imagine y trouver: châteaux, rivière, petits villages… Tout ce que j’aime. En plus j’avais gagné le Géoguide Dordogne-Périgord il y a quelques mois. On n’attend que moi.

    1. mitchka

      oui c’est superbe, et je suis sure que tu te plairais beaucoup dans ce coin… beaucoup de choses à montrer et expliquer aux enfants. Ma fille aînée adore y aller 🙂

  4. sylvierandos

    Très joli coin qui me rappelle de merveilleux souvenirs : adorant le Périgord, nous avons déjà fait plusieurs séjours dans la région et découvert plusieurs des lieux que tu cites. Mais je vois que la Dordogne n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets, et qu’il nous reste encore plein de choses à faire. C’est donc avec grand plaisir que nous y retournerons ! Merci pour cette visite complète au fil de l’eau qui donne des idées…

    1. mitchka

      c’est avec plaisir Sylvie, et je suis heureuse de savoir que tu aimes autant que moi la région : tu es une femme de goût ! (mais je n’en ai jamais douté!!)

    1. mitchka

      la partie corrézienne est très différente, nous l’avons découvert l’année dernière, mais c’est aussi très beau, c’est une magnifique campagne.

  5. malicyel

    C’est vrai que j’aurais pu parler aussi de ce coin, notamment la Roque Gageac que je trouve sublime comme endroit <3 J'ai eu l'occasion d'y passer quelques jours en automne et c'était très chouette !

  6. 1916kilometres

    Merci pour cette belle découverte! J’ai l’impression d’entendre l’eau couler juste à côté de moi quand je lis les articles de ce mois-ci, c’est top. J’ai fait du canoë dans la Dordogne une fois, mais j’étais avec ma mère et j’ai pas eu de hot-shots 😉

    1. mitchka

      hahahha… alala ces mères tyranniques qui ne distribuent pas de hot-shot à leurs enfants, on en parle peu mais c’est un soucis quand même !!

  7. Marion

    Honnêtement, je trouve que les photos sont quand même assez jolies 😉 J’aime bien ces décors de princesses, et comme je ne connais pas du tout cette région, ça me donne bien envie de la visiter!

  8. Sabrina

    Ah la la! A l’annonce du nom Gourdon je me vois quelques années en arrière quand j’ai commandé mon gâteau de mariage (il me semble t’avoir dit que je me suis mariée au Moulin de Planiol au village du Vigan…)
    Ton article me remémore de très bons souvenirs et en même temps une petite frustration. Je n’ai pas visité la région comme il se doit.
    Tu penses on venait dans la famille, donc on bougeait peu mais qu’est ce qu’on bouffait.(c’te honte)
    Ce château des Milandes est whouaou !!!
    Tu nous offres une belle balade, j’ai adoré (en attendant de la faire pour de vrai)
    Merci m’dame…euh sinon la photo compromettante y a vraiment pas moyen ?

    1. mitchka

      oh et bien merci !! parce que je trouvais mes photos vraiment pas tops, et je me disais même que j’allais devoir y retourner pour en faire d’autres 🙂

  9. Nathalie

    Toutes ces belles photos me donnent tellement envie de partir en vacance. Je suis ravie d’avoir pu passer sur ton blog, je le trouve très intéressant, et ça m’a bien également permis d’en savoir plus sur différents endroits un peu méconnus mais magnifiques.

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)