Loading...
Terroir Picpoul de Pinet
FranceMade In Hérault

Une Histoire de Poule qui pique sur une Voie romaine #EnFranceAussi

Terroir Picpoul de Pinet

Nous sommes déjà le 1er juin, et le rdv #EnFranceAussi, organisé par Sylvie du Coin des Voyageurs, revient avec un nouveau thème, propulsé par Hélène et Paule-Elise du blog 1916 kilomètres, à savoir « Côtes et Coteaux ».

Le mois de mai a filé à toute allure, et je n’ai même eu le temps de publier autre chose depuis mon billet sur les églises d’Agde, lequel, rappelez-vous, avait été écrit en toute hâte. Aussi, ce mois-ci, certes, je ne vous ai pas saoulé d’anecdotes mémorables (si si mes anecdotes sont toujours mémorables… et soûlantes), mais j’ai préparé consciencieusement le rdv de juin… en allant prendre l’air dans l’arrière-pays héraultais : un vrai supplice, vous n’en doutez pas.

Première étape : Trouver une côte

Ne buvant plus de vin depuis février 2010 (ça fait un peu AA de se souvenir de la date de son dernier verre de vin, mais en fait ça marque simplement le début de ma première grossesse — vous vous en tapez — je m’en doute — mais je vous explique quand même — d’ailleurs cette date est fausse puisque j’ai bu un verre de vin à San Francisco le 16 juillet 2015 — vous vous en tapez aussi — je m’en doute aussi), je ne pouvais me lancer dans un article dithyrambique sur l’œnologie… aussi ai-je décidé d’approcher les coteaux par la rando (en plus ça rime, c’est donc la grande classe).

Telle une élève du premier rang, je me suis plongée dans mon TopoGuide, L’Hérault… à pied, afin d’y dénicher une petite côte qui va bien. Et c’est ainsi, qu’un bon matin, Nounou, Jac et moi, avons pris le chemin de l’Histoire… et du Picpoul de Pinet.

Vous noterez que nous n’avions pas pris Joujou… pour la simple raison que c’est un petit boulet en rando !

Deuxième étape : Marcher 2h en plein soleil pour écrire cet article

Malgré notre départ (assez) matinal, il faisait déjà chaud à 9h30 quand nous avons commencé à marcher. Mais la balade débutant par une allée ombragée qui sent bon la méditerranée, nous avons fait fi de ces premières chaleurs.

Via Domitia - Pinet
Allée ombragée qui sent bon la Méditerranée

Rapidement, nous pénétrons dans les vignes… pour ne plus les quitter jusqu’à la fin de la boucle, 6 kilomètres plus loin.

Ces vignes ce sont celles du terroir Picpoul de Pinet qui fait face à l’étang de Thau, et accessoirement à la mer, et dont l’Histoire remonte à l’antiquité.

Un peu d’Histoire…

Au 2e siècle avant J.-C., les Romains étendent, tranquillement, mais sûrement, leur empire. Aussi, afin de mieux contrôler le sud de la Gaule et pour assurer une liaison entre l’Espagne et Rome, le consul Domitius Ahenorbabus (il a dû misérer à l’école avec un nom pareil) décide de créer une voie entre les Alpes et les Pyrénées : ainsi est née la première autoroute de l’Histoire, la Via Domitia.

C’est par la Via Domitia que vont arriver les premières vignes. Très rapidement, les vignobles se développent autour de l’artère romaine, et en moins de temps qu’il ne faut pour manger un raisin, les bacchanales sont à la mode. Tant, que le vin gaulois fait vite concurrence au vin italien ; aussi en 92 après J.-C., la culture de la vigne en Gaule est interdite par l’empereur Domitien.

Ce n’est que deux siècles plus tard que la viticulture revient en force en Gaule, grâce à l’empereur Probus (ô combien méconnu)… et c’est à cette époque que les domaines viticoles commencent à se développer sur ce territoire…

Aussi, en suivant les petits sentiers blancs qui cheminement à travers les vignes, on remonte le temps, on traverse la Via Domitia, on découvre un terroir, des paysages d’exception… et le tout, sous le soleil ! (je vous ai dit que c’était à 15 bornes de chez moi #bonheur)

père et fille devant les vignes du Picpoul de Pinet
La balade commence par une étude (historique) de terrain
Dans les vignes du Picpol de Pinet
et puis on rentre dans le vif du sujet !

Durant toute la balade, nous ne cesserons d’être émerveillés par cette nature. Croyez le ou non, c’est une balade qui éveille tous les sens (ou presque), les paysages sont sublimes, le romarin sauvage chatouille vos narines tout le long du circuit, les oiseaux (et autres insectes qui chantent dont je ne connais pas le nom) s’occupent du fond sonore… et si vous vous arrêtez dans un domaine sur le retour, vos papilles se souviendront longtemps du merveilleux vin blanc produit ici (parole de monsieur mon mari).

Nous avons fini la balade en rejoignant la Via Domitia… et là, quand Nounou s’est aperçue que la Vie Domitia était un sentier comme n’importe quel autre sentier, ce fut le drame ! Elle s’attendait à une jolie voie pavée (avec des Romains dessus) sur laquelle elle marcherait en cherchant des sesterces…

Mais peu importe, car sous les pavés, c’est bien connu, il y a la plage.

Étape 3 : Comprendre ce que c’est cette histoire de poule qui pique

Alors j’ai cherché, et rien, ketchi, nada, pas une anecdote sympa avec une poule à vous sortir. #Déception

Pour ceux qui, comme moi, sont nuls en « raisin », sachez que le nom Picpoul vient tout simplement du cépage avec lequel ce vin est fabriqué, à savoir le Piquepoul… et pourquoi ce cépage s’appelle-t-il comme ça ? Et bien je ne sais pas, j’ai cherché… et la seule chose que j’ai trouvée, c’est que, déjà dans l’antiquité on le nommait Picapoll (je sens que ça vous fait une belle jambe). J’en ai donc conclu que c’était de l’humour antique… un humour qui, à bien y penser, me semble assez hermétique d’ailleurs…

Pour reconnaître cette vigne si particulière, je vous propose de vous fier à cette description laissée par les romains du coin… par contre, laissez de côté Néron, c’est une vilaine erreur…

terroir Picpoul de Pinet - Hérault

Étape 4 : Conclure cet article

Nous avons un peu galéré (je n’irais pas jusqu’à dire qu’on s’est perdu, même si certains dans la voiture ont, à un moment donné, prononcé ce terme) pour trouver le point de départ de la rando, certains panneaux indicateurs manquent à l’appel à Pinet… alors voilà une petite carte pour vous repérer.

La randonnée en pratique, c’est :

  • une balade très facile, que l’on peut facilement faire avec des enfants ou des adultes un peu fainéants
  • 6 kilomètres selon le guide, moins de 5 kilomètres selon les panneaux sur place
  • 2h de marche selon le guide, 1h45 selon notre expérience
  • à faire tôt le matin en saison chaude (c’est à dire toute l’année – on est dans l’Hérault 😎 )

Pour en savoir plus sur ce terroir, vous pouvez consulter ce site : AOC Picpoul de Pinet

terroir de Picpoul de Pinet



Comme chaque mois, vous avez la possibilité de gagner un guide grâce à notre partenaire Gallimard. Ce mois-ci, c’est Chinon, dans la collection Encyclopédie du Voyage, que nous vous proposons de découvrir.

Guide Chinon de Gallimard

Pour tenter de gagner ce guide, laissez un commentaire ici même, et sur la page facebook du RDV #EnFranceAussi.


C’était un article #EnFranceAussi

Aimer c'est partager !

17 comments
  1. Unevaliseetdeuxpoussins

    Super balade! Ma balade hebdomadaire enfant et ado était dans les coteaux du layon. Bien doux sucré à souhait. Le premier bon que j’ai goûté du coup. Il y a pire…
    J’aime beaucoup l’idée d’un petit boulet en rando. On en a un qu’on met encore en porte bébé mais il devient trop lourd pour de longues randos…

    1. mitchka

      Balade suivante, on a pris notre boulet avec nous … sur 6km de marche, 5km sur le dos de maman ! le kilomètre restant c’est sa soeur de 6 ans et demi qui a grimpé dans le porte-bébé !! mais bon ça me maintient en forme !!

  2. Lili

    Je suis certaine que c’est une des filles qui a prononcé le mot « perdu » (chez nous c’est comme ça en tout cas) ! Pas simple ce thème quand on ne boit pas de vin ! Jolies photos bucoliques.

    1. mitchka

      oui, C’est effectivement Nounou qui nous a déclaré perdus sur la place de Pinet ! mais bon mon (célèbre) sens de l’orientation nous a quand même conduit à bon port 🙂

  3. Famille "France-trotteuse"

    Et bien en voila une chouette balade dans les vignes de l’Hérault. J’ai vu un repartage il y a peu sur cette fameuse via Domicia et partir sur ses traces m’avais semblé une bonne idée lors s’un séjour dans le Sud où il fait toujours beau !! J’adore la mer en fond de photo c’est trop top !!

  4. Estelle

    C’est bien avec ton article on en apprend un peu sur l’histoire du développement des vignes en France. Et super cette vue sur la mer au loin, à 15km de chez toi, la classe.

  5. Pierre

    Quelle belle promenade… ça nous donne vraiment envie de la faire aussi (lorsque nous serons en vacances dans le Midi !). Merci ! 🙂

  6. Pauline

    Bon je te confirme qu’on va venir faire un tour dans ce coin là avec vous quand tu nous inviteras hein !
    Tes photos sont magnifiques et la balade a l’air super sympa (et en plus j’adore le Picpoul de Pinet !) 🙂

  7. sylvierandos

    Décidément, j’en épingle des articles dans ma To Do List lors de ces RDV ! Car oui, j’adore ton article avec ces magnifiques photos qui me donnent vraiment envie de faire cette balade et de découvrir cette région que je ne connais pas. Merci pour cette très chouette découverte !

  8. Virginie C.

    Je ne peux qu’acquiescer à la randonnée ! Je ne me pose quasiment pas la question, et chez moi il y a toujours une balade !! Ahah ! Faut l’entrainer un peu la Joujou ! C’est vrai que les seconds marchent moins bien que les 1ers. Thibaut est beaucoup plus fainéant qu’Arthur… En tout cas, c’est un joli coin qui donne chaud rien qu’à le voir en photo !! 😀

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)