Loading...
Week-end à Rome
Italie

Une trompette et des hommes – Week-end à Rome

Week-end à Rome

Mon mari et moi (surtout moi pour être honnête) vouons un culte étrange à un trompettiste … Et ce soir, nous avons la chance d’aller le voir en concert, à Toulouse. Je ne vous cache pas que je suis tout simplement TROP CONTENTE  !!

Cet artiste c’est Paolo Fresu, nous l’avons découvert à Jazz in Marciac, en première partie d’Herbie Hancock, en 2008. Autant vous dire que si en 2010, on avait eu un garçon, il se serait appelé Paolo, on l’aurait obligé à jouer de la trompette, à parler avec l’accent italien, à porter des chemises en lin blanc, etc. … oui tout compte fait c’est peut-être mieux qu’on ait eu une fille.

Je suis vraiment très enthousiaste de le revoir ce soir en concert car la dernière fois que nous l’avons vu remonte maintenant à février 2009. C’était à Rome, vous vous souvenez ?

Non… Quoi ?! Je ne vous ai pas raconté notre week-end à Rome ? Mais je vais vous raconter ça alors !

Eh ! Vous avez vu la transition de malade mental que je viens de faire !?! C’est du grand art, je crie au génie, je vais envoyer mon CV aux scénaristes des Simpsons je crois …

Alors voilà tout a commencé par la recherche d’une excuse. Nous cherchions une excuse bien pourrie pour prendre l’avion ! Comme on rentrait d’un voyage Amsterdam-Bruxelles, on se sentait obligé de trouver un prétexte pour repartir, nous n’assumions pas encore notre bobo-trip-attitude. Et puis, en perdant du temps sur internet, comme je sais si bien le faire, je tombe sur un concert de Roberto Gatto accompagné de Stefano Bollani, Daniele Tittarelli, Rosario Bonaccorso et Paolo Fresu à l’Auditorium Parco della Musica (oui je suis bilingue, vous êtes bluffés…) de Rome. Autant vous dire qu’il ne nous en faut pas plus. Quelques jours plus tard j’ai trouvé un pack Air France avion-hôtel à un prix super intéressant, nous avons pris les billets de concert en suivant e eravamo pronti ! ( bilingue j’vous dis ! )

En arrivant à Rome, nous sautons dans un train qui fait le trajet entre Rome et son aéroport, et quarante minutes plus tard, nous sortons de la gare et partons dans le mauvais sens ! Oui parce que, plutôt que de suivre dans les couloirs la centaine de personnes  qui sortait du train en même temps nous ; nous, nous avons préféré prendre une petite porte devant laquelle on est passés. Genre on a vu de la lumière, on a ouvert ! Du coup, je lisais le plan de la ville de travers persuadée d’être sortie par LA sortie … Et puis le fait d’avoir débouché dans une ruelle, tout seul, ne nous a même pas choqué… C’est tout juste si on ne s’est pas dit « C’est hyper intime Rome, sympa » !

Notre chemin retrouvé nous avons marché un quart d’heure vingt minutes pour trouver notre hôtel situé via Liguria, une petite parallèle de la Via Veneto. L’hôtel, la chambre, tout était très bien, il y avait même des sortes d’éponges pour cirer les chaussures offertes avec le savon et le reste (c’est la première fois que j’en voyais, j’étais hyper impressionnée !), j’ai trouvé ça super classe 🙂

Nous avons posé nos affaires et nous sommes partis en direction de la Piazza di Spagna, et nous avons mangé nos premières pates romaines, en haut des marches, dans un bon attrape-touristes mais on était mort de faim, on n’a pas chipoté !

Nous avons descendu les fameuses marches, la scalinata di Trinità dei Monti, et nous avons commencé notre promenade sans réfléchir…. Nous commençons toujours nos visites de ville ainsi : sans carte et en fonction des rues, des ombres et de la lumière…

Voilà nos premières photos et donc nos premières impressions. Bon les photos ne sont pas géniales, l’appareil avait souffert d’un trop plein d’humidité à Amsterdam et l’image n’est toujours terrible…

Week-end à Rome

Nous sommes très enthousiastes par cette première balade ; où que l’on regarde il y a quelque chose qui nous interpelle : une statue, un morceau de colonne, les restes d’une fresque murale ou tout simplement des couleurs.

Le concert est le soir même de notre arrivée, nous écourtons donc notre promenade pour nous préparer et manger quelque chose avant de nous rendre en bus à l’Auditorium. Bien entendu, la salle, le concert, etc. … tout était super MAIS, parce qu’il y a un MAIS, un putain de MAIS même. Pour bien vous situer la scène, nous étions donc à un concert de Jazz dans une des salles les plus chouettes de Rome et peut-être même d’Italie ; et derrière nous une mère avait eu la bonne idée d’amener son fils de 2 ou 3 ans au concert. Le gosse a passé TOUT LE CONCERT à râler, chouiner, crier, etc. Nous n’étions pas parents à l’époque alors on pourrait croire que nous avions moins de patience qu’aujourd’hui, pourtant à part quelques soupirs exaspérés nous n’avons pas bronché. Si ça produisait maintenant, je réagirais bien autrement : je serais encore plus en colère et j’en ferais part à la maman. Je peux comprendre que cette femme ait eu envie de partager ce moment avec son enfant si elle est fan de Jazz ou si elle couche avec un des musiciens, et certains enfants auraient pu y être réceptifs mais lui ne l’était pas du tout : il voulait juste aller se coucher avec son Doudou… et nous étions une bonne quinzaine à vouloir la même chose !

Roberto Gatto « The Music Next Door », sans gamin fatigué derrière, c’est ça  (appréciez la trompette 🙂 ) :

Le lendemain, il faisait un temps magnifique, et nous nous sommes levés tôt pour entreprendre la visite des forums impériaux. J’étais comme un gosse dans un magasin de jouets, j’ai une folle passion pour les ruines ! On a abandonné très vite l’idée de visiter le Colisée devant la foule en délire qui faisait déjà la queue. Sincèrement nous avons bien fait car il y a un très bon point de vue sur le Colisée depuis l’enceinte des Forums Impériaux, je ne suis pas sûre que la visite mérite le temps perdu dans la file d’attente. Après tout, la visite du Colisée c’est la visite d’un trou … (mauvaise foi absolue quand tu nous tiens !)

Bon alors, les forums impériaux c’est quoi ? C’est un ensemble de places, de temples, de bâtiments publics et administratifs. En gros c’est le centre-ville de la Rome Antique. On appelle ça forums impériaux parce que chaque empereur y allait de sa petite construction, de César à Trajan, de -54 av. J.-C. à 113 ap. J.-C. .

Alors quand vous y êtes, vous avez devant vous un immense champ de ruines et une carte (nous en avions 2 : celle offerte à l’entrée et celle de notre guide… et ce n’était pas de trop !) qui vous indique le nom et la fonction de chaque bâtiment. Après c’est à vous de suivre le jeu de piste, de reconstituer, d’imaginer et faire renaître l’Empire romain. Je me suis éclatée ! Et même Jac, qui n’est pas un fana d’histoire, s’est très vite pris au jeu, et nous avons passé au moins trois heures (je pense 4h mais je ne me souviens pas bien) à déambuler ainsi entre les pierres. C’est un merveilleux souvenir.

Week-end à Rome

 

En sortant de là, un peu saouls de toutes ces vieilles pierres, nous avons simplement marché au grè de nos envies. Nous sommes arrivés sur le Largo di Torre Argentina où des chats ont élu domicile sur le site archéologique de la place, une association s’occupe de les nourrir et les badauds, comme nous, de les câliner.

Le soir, en rentrant à notre hôtel, nous nous faisons la remarque qu’il y a toujours beaucoup d’hommes devant… en passant devant eux, on s’aperçoit que l’hôtel partage le bâtiment avec une boîte strip-tease ….ceci explique cela ! 🙂 Sincèrement, ce n’était pas dérangeant dans le sens où le reluqueur romain n’est pas du genre à gueuler comme un âne dans la rue ni à te casser les pieds quand tu passes… c’était juste étrange parce que l’hôtel était très classe (je vous rappelle qu’il y avait des accessoires pour cirer les chaussures quand même!).

Pour notre dernière journée complète, nous avons visité la Villa Borghèse et ses jardins le matin. A ma grande surprise, j’ai trouvé la visite des jardins bien plus intéressante que la visite de la Villa. Mais ayant consacré mon mémoire de maîtrise à Canova (ça vous épate, hein?!), j’étais tout de même ravie d’admirer sa « Pauline Borghèse Bonaparte en Vénus » ; je ressens toujours beaucoup d’émotion quand je « rencontre » une oeuvre que j’ai longuement étudié, encore aujourd’hui presque dix ans après la fin de mes études. Mais bon, sincèrement, à part si vous êtes un féru d’art ou que vous vouez un culte à la famille Borghèse, la visite de la villa n’est pas indispensable.

A midi, nous avons traversé le Tibre, et nous avons mangé une merveilleuse pizza à quelques rues du Vatican… mais bien sûr je n’ai ni le nom du restaurant ni même le nom de la rue à vous fournir ! Vous en voulez du guide de voyage 🙂

Bon, nous n’avons pas visité le Vatican, trop de monde, pas assez de temps…etc. Il faut faire des choix dans la vie et nous avons fait le choix d’abandonner le Pape pour aller visiter le quartier du Trastevere qui est vraiment charmant, dans lequel nous aurions aimé passer plus de temps et dans lequel je vous conseille de vous perdre avant de monter sur la colline de Gianicolo, de là-haut le point de vue sur la ville est magnifique.

Nous avons passé notre dernière matinée sur le Campo dei Fiori, où loge un marché très animé cerclé par les terrasses des cafés. Cette dernière découverte nous a enchanté. Malheureusement l’heure du départ approchait, et après un dernier tour dans le quartier, et 1,5 kilo de jambon acheté, nous avons dû faire nos adieux à Rome.

Nous n’avions pas encore d’enfant quand nous y sommes allés et pourtant durant tout le séjour, je me disais que je reviendrai avec mes enfants, qu’ils (qu’elles en fait) devaient voir cette ville. C’est pour moi la plus belle d’Europe. On nous rabat sans cesse les oreilles avec Paris, et je ne vais pas cracher sur Paris, parce qu’en tant que toulousaine on va penser que je fais ma sudiste parigophobe… mais bon j’en pense pas moins 🙂

J’ai mis énormément de photos mais il faut savoir que Rome est une ville immense (1 285,3 km² contre 105,40 km² pour Paris ) donc nous sommes loin d’en avoir fait le tour, je pense que c’est le genre de ville dans laquelle on peut venir et revenir sans cesse tout en découvrant encore, à chaque visite, un milliers de choses.

Rome en vrac :

N.B. : Jac ne valide pas mon « Rome, la plus belle ville d’Europe », à son goût c’est Séville, le débat est ouvert !

N.B. 2 : le concert du Devil Quartet à la salle Nougaro, à Toulouse, était juste ENORME !

Pour un vrai city-guide de Rome, je vous conseille celui du blog A la fin de la Route, vous y trouverez bien plus de renseignements qu'ici :)
9 comments
  1. Nath

    Rome EST la plus belle ville du monde! Après des années à sillonner la planète, il est ÉVIDENT que nulle autre ville ne peut la détrôner! Un point, c’est tout! Pas de discussion! 😉 D’ailleurs, après notre tour du monde, on y posera nos valises! Sinon, Séville, c’est top! Merci pour ce billet qui me replonge à Roma!

  2. Chacha Aventurière

    Wouaaa quel joli cadeau, visiter Rome (pas encore fait … oups) via ton blog accompagné d’une super musique;, j’adooooreee !!!!
    Merci merci merci merci pour ce beau partage.

    J’partage aussi ton avis sur Paris qui est de plus en plus sale. Londre est de loin la plus belle pour moi.

  3. lucie

    il ne faut pas faire la queue pour entrer au colisee! Il suffit de prendre son billet à lentrée du palatin, où il n’y a jamais personne et de retourner vers le Colisée doubler tout le monde 🙂
    sinon je ne suis pas d’accord du tout du tout : il FAUT visiter la galeria villa borghese même si on pense ne pas aimer l’art! C’est le plus gros choc esthetique de ma vie, qui m’a révélé que oui, l’art classique est interessant (et meme plus que ça) 🙂

    1. fish & child

      merci pour le tuyau pour le Colisée ! et pour la villa Borghèse, c’est vraie que ça a été une petite déception pour moi, je m’attendais à quelque chose de plus monumental ou une architecture plus parlante, et à une collection d’œuvres plus importante… bref, j’ai bougonné ! (y’a des jours comme ça 🙂 ) et je continue à penser que si on n’a que 2 jours à Rome, la visite n’est pas prioritaire… après tu as tout à fait raison le néoclassicisme est un courant hyper intéressant et qui, comme il a beaucoup servi la politique, est mal-aimé.

      1. Lucie

        Evidemment deux jours seulement à Rome c’est très peu, donc peut être que là je zapperais la villa. As tu visité le Musée Barberini ? Ici en termes d’architecture monumentale tu es servie ! On y trouve un plafond vraiment impressionnant, à contempler allongé.

        1. fish & child

          beh non, on a fait la villa Borghèse à la place !! 😀
          mais Rome est en tête de liste sur ma ToDo(Return)List donc je désespère pas de faire le musée Barberini 🙂

  4. LaDivia

    Ça doit être frustrant d’aller spécialement à Rome pour assister à un concert…de chouineries ! Bon, au moins, vous aurez bien profité de la ville, que je vais retrouver avec plaisir ! Les façades colorées sont un régal.

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tristique ut dolor. Praesent commodo Donec elit. leo.