Interlude dordognot #2

Aujourd’hui, je suis en Slovénie, quelque part vers Tolmin. Enfin, si aucune catastrophe ne s’est passée entre « mon aujourd’hui » (soit le 25 juillet) et le 11 août (votre aujourd’hui). Vous suivez ? Non… peu importe. Nous sommes donc en voyage tout le mois mais j’ai pensé à vous, à ceux qui bossent et qui attendent patiemment septembre (ou juillet 2017) pour partir en vacances, donc voici un petit interlude dordognot afin d’adoucir votre ennui aoûtien. 


Au mois de juin, les jours de pluie se suivant et se ressemblant méchamment de par leur ennui mortifère … nous avons décidé d’aller explorer notre département. Oui, je sais, nous sommes des aventuriers.

J’avais envie d’un château (certains ont des envies de glaces, de burger dégoulinant ou de fraise, moi j’ai des envies de château ! ). Alors on a cherché un château à visiter dans le Lot et Garonne… Bon, j’avoue je n’ai pas cherché super longtemps, parce que ce genre de sites ne se bousculent pas dans le coin. Nous avons donc pris la route, cap au nord… mais sans que nous l’ayons vraiment vu venir, nous étions déjà en Dordogne. Il n’y a, je pense, rien à faire, la Dordogne nous attire et nous rappelle à elle quoi qu’on fasse.

Nous voilà donc en Dordogne, une nouvelle fois, pour visiter le château de Biron que j’avais confondu avec celui de Bonaguil, d’où notre confusion départementale (surtout le mienne … puisque Jac m’avait bien dit que ce n’était pas en Lot-en-Garonne ! ).

De ce que nous pouvions en voir sur internet, le château de Biron semblait assez imposant, mais l’est il en vrai ?

La réponse est oui. Il vous éblouit quelques kilomètres avant le village, il vous impressionne en bas des remparts, et il vous fait rêver tout le long de la visite.

Le ciel s’étant éclairci ce jour là (et ce jour là uniquement), nous avons pu profiter pleinement de cette balade. Le château de Biron est immense, c’est un labyrinthe fait de passerelles de bois et de pierre, de portes dérobées et d’escaliers à vis … c’est un ensemble complexe et étonnant.

Cette impressionnante demeure a la particularité d’avoir été la propriété de la même famille pendant huit siècles. En effet, il fut érigé au XIIe siècle par les Gontaut-Biron, et malgré les aléas de l’Histoire et de cette famille, il resta leur propriété jusqu’en 1978.

Chaque époque, chaque génération, a marqué le lieu, et ainsi, aujourd’hui on se promène, au gré de la visite, dans une quasi encyclopédie architecturale ; tous les styles (ou presque) sont rassemblés : roman, gothique, renaissant, classique, c’est un véritable voyage dans le temps et un véritable plaisir que de parcourir chaque aile du château, toutes reliées entre elles par des couloirs et/ou des passerelles.

Les toilettes « sèches » du Moyen-Age : pas besoin de sciure !!

Découverte de la deuxième cour …

Encore un saut dans le temps …

Retour dans la cour avant la découverte des cuisines en sous sol …

Dernière passerelle et fin de la visite !

Pour être tout à fait honnête, j’ai un peu tiré tout le monde du canapé ce jour-là, personne n’était vraiment motivé pour la balade mais finalement tout le monde fut enchanté ! Jac a été tout autant époustouflé que moi par la visite et les filles ont pris un grand plaisir à courir et danser dans ces grandes salles vides… c’est d’ailleurs un peu ce qui manque au lieu : quelques meubles auraient encore un peu plus magnifié les espaces … mais ne chipotons pas !


Infos Pratiques :

Le château est ouvert tout l’été de 10h à 19h, pour les autres périodes, je vous invite à consulter ce site : Visiter de Château de Biron

Featuring Spring%2F Summer Collection 2016

Aimer c'est partager !

14 thoughts on “Interlude dordognot #2

  1. J’adore la Dordogne c’est le coin que nous avons le plus aimé lors de nos voyages.
    Nous n’avons pas tout vu bien sûr et on espère y retourner très vite.
    Superbe ce château, de toute manière j’adore les chateaux j’ai du être châtelainne dans une autre vie

  2. Bon je ne dirai rien sur la confusion départementale hein !?
    Ce château a vraiment l’air magnifique. Comme quoi meme pour des aventuriers comme vous, il n’y a pas forcément besoin d’aller loin pour partir à la découverte de lieux magnifiques!

  3. J’ai tout suivi et bien sûr tout compris. ( meuh non je ne fayote pas encore). Nous somme donc bien le 11 août.
    Belle balade dis moi ça vaut le coup de sortir de son canapé.

  4. Je ne connais pas vraiment la Dordogne (de mon enfance peut-être), mais j’aime bien les châteaux méli-mélo d’architecture et d’époque. J’aime leur façon de casser les longues présentations en histoire de l’art où l’on tente de tout bien ordonner.

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)