Loading...
photos posées sur carte de france
France

Quand nous avions 20 ans en l’an 2001

photos posées sur carte de france

Le père Noël est passé, j’ai perdu 5 kilos (et 8 jours de ma vie), et craché une quarantaine de pintes de glaire : le blog peut reprendre une activité normale !

Pour ce premier article de l’année, j’ai décidé de vous raconter une histoire, une histoire qui a commencé il y a fort fort longtemps, et qui continue de noircir du papier chaque jour qui passe.

Et comme je n’ai pas envie de bavarder autour de tout et de rien (ce n’est pas mon genre), allons-y…

Il était une fois

Il était une fois un mec avec beaucoup trop de cheveux pour un être humain, des trous dans les manches, et une odeur de cigarette accrochée au coin des lèvres ; et une fille, parfaite sous tous rapports, si on excepte son obstination à porter un jean violet. On était en 2001, c’était l’été, ils avaient 20 ans (à quelques louches de mois près), et au détour d’une fléchette bien tirée, ils sont tombés éperdument amoureux.

Ainsi a commencé l’histoire de nos vies liées.

Deux ans plus tard, Jac venait me récupérer à la sortie du métro dans sa 205 chargée à bloc de matériels de camping et autres sacs à dos, nous partions pour notre premier Grand Voyage : un mois à travers la France.

De ce périple, je n’ai pas beaucoup de photos, et plus beaucoup de souvenirs… alors il est temps de vous raconter.

Notre première étape fut la Gironde. Après une première nuit dans un camping hors de prix, nous avions déplié la tente à Carcans, dans un lieu adorable, dont le nom, « le Chêne Vert », nous donne encore aujourd’hui le sourire. Nous nous étions baladés entre l’estuaire et le Cap Ferret, le bleu régnait en maître… on était bien.

Notre chemin nous avait ensuite amenés à suivre la côte Atlantique : on a arpenté La Rochelle en long, en large et en travers, on a ramé dans le marais Poitevin, on a fait une halte en Vendée dont je n’ai aucun souvenir… et nous avons atteint la Loire-Atlantique. Là, nous avons passé plusieurs nuits au camping de Bourgneuf-en-Retz (un nom comme ça, ça ne s’invente pas), le temps de visiter le coin et la belle Nantes…

le marais poitevin sur la carte de france

Nous devions être mi-juillet, c’était l’été de la canicule. Je me souviens d’un camping aride, d’une chaleur écrasante, d’un connard qui hurle sur son chien et sur sa vieille mère… on a continué vers la Bretagne…

On s’est arrêté entre Vannes et Carnac, à la Trinité-sur-Mer. C’est ici que nous avons découvert la Bretagne.

Nous avons pris notre temps pour explorer la jolie ville de Vannes, découvrir l’histoire de Carnac, admirer la presqu’île de Quiberon.

C’est là que nous avons pris le plus gros fou rire de notre voyage aussi : alors que nous buvions un coup au bord de l’eau sur Quiberon, le serveur, un gros monsieur l’air bonhomme, nous faisait la conversation. Pendant vingt minutes on va bavasser, rire et sourire… et puis, alors qu’il s’apprête à retourner à ses occupations, il nous demande : « Et vous venez de quel pays ? »

Naturellement on a explosé de rire, et quand on lui a dit qu’on venait juste du sud, la réponse ne lui a pas paru probable…. c’est une anecdote que nous avons raconté 1000 fois, mais qui me fait toujours marrer. 🙂

On a ensuite traversé la Bretagne dans sa largeur, on a passé une journée à Rennes, et on a aimé ça, puis nous sommes allés nous poser au camping de l’Estuaire de Pleurtuit, organisé autour d’un stade de foot ! Là, un de nos amis nous a rejoint pour quelques jours. Ensemble, on a découvert le Cap Frehel, Saint-Malo, et le Mont-Saint-Michel.

photos de Bretagne posées sur une carte de France

Je me souviens d’être obligée de payer l’entrée des garçons pour qu’ils acceptent de visiter l’abbaye, visite qu’ils jugeaient inutile, et je me souviens de ces deux couillons, sur une large terrasse qui dominait la baie, me remerciant de leur avoir forcé la main parce que c’était incroyable… [petit bonhomme qui lève les yeux au ciel]

Notre ami est reparti, nous avons fini notre balade bretonne par Dinan et Dinard… puis nous sommes redescendus à La Roche-sur-Yon pour assister au concert de Cinematic Orchestra. Je ne peux m’empêcher de sourire en écrivant ces mots, car immédiatement je revois Jac qui se balance sur la musique comme lui seul sait faire : son style est inimitable ^^

Et c’est la musique résonnant encore dans nos oreilles que nous sommes arrivés dans les Châteaux de la Loire

Mon souhait de petite fille.

En 5 jours, nous avons visité 9 châteaux et avons fait le tour de plus d’une quinzaine. Un marathon qui pour moi était l’accomplissement d’un petit rêve, et qui continue de me faire briller les rétines aujourd’hui quand j’y repense.

En débarquant à Amboise, Jac se demandait un peu ce qu’il foutait là, l’histoire et lui… ce n’était pas ça. Et puis, il s’est pris au jeu… et c’est seulement en sortant du neuvième château qu’est venu le ras-le-bol… Nous étions à Blois, je voulais faire un 10e château, il voulait regarder la fin du tour de France : ça m’a saoulé, je l’ai saoulé, on s’est engueulé. Sérieusement, je l’emmène à Blois (bon d’accord c’est lui qui conduit, mais c’est mon idée !!), je lui envoie du rêve donc (c’est quand même la ville de Jack Lang), et le gars il veut s’arrêter pour regarder le tour de France… [petit bonhomme qui (re) lève les yeux au ciel]

Le lendemain, pour préserver nos sentiments et notre respect mutuel nous avons traversé la France pour rejoindre Cassis, avant-dernière étape de notre voyage. Et c’est à Arles, après quelques jours de bains azuréens, nous avons achevé notre épopée avant de rentrer à la maison.

Encore aujourd’hui, tous ces lieux traversés me bouleversent, je ne peux m’empêcher de penser qu’ils sont une partie de nos 20 ans.

15 ans plus tard

Cet automne, en rentrant du Perche, nous avons fait une halte de quatre nuits en Touraine pour faire découvrir les châteaux de la Loire à nos filles. Nous avons commencé par le Clos Lucé, qui, en 15 ans, a beaucoup changé… et alors que nous arpentions le jardin, ma fille s’est retournée et m’a dit « je reviendrai avec mes enfants ». Petite phrase de fillette qui m’a renvoyé à ma visite de 2003, où à l’ombre des arbres, devant les toiles suspendues de Léonard de Vinci, j’avais eu la même pensée.

Il n’y a pas que le Clos Lucé qui a bien changé, tous les châteaux se sont embellis, remeublés, remaquillés

C’est empreints de nostalgie que nous sommes remontés sur les toits de Chambord, que nous avons admiré le reflet de Chenonceau, que nous avons reconnu la table de jeu à Azay-Le-Rideau (qui d’ailleurs a changé de place – un vrai scandale)… et nous avons partagé ce tout avec nos filles, à la manière d’un voyage dans le temps. Cette fois-ci, en quatre jours, nous avons visité QUE 5 châteaux… vous conviendrez que j’ai fait des efforts !

Et pour l’anecdote, en sortant de Chambord, alors que nous arrivions au resto, le serveur, un gros monsieur l’air bonhomme nous a demandé de quel pays on venait… et, lui aussi n’a pas semblé satisfait par la réponse… je vais commencer à penser que les Français de ne voyagent pas assez dans leur pays !!

Quinze ans se sont écoulés, et pourtant c’était hier. On a fait nos études, on a travaillé, eu des chats, voyagé, ri, pleuré, déménagé (souvent), fait des enfants, rencontré des gens, perdu des amis de vue, on s’est engueulé (rarement), et aimé à la folie… 15 ans d’une vie c’est long, pourtant nous avons toujours 20 ans, il n’y a rien à faire. Le sablier peut bien continuer à couler, ensemble, nous aurons toujours 20 ans.



Et Bonne Année bien sûr.

N. B. Cet article est complètement mensonger ; en 2001, j’avais 19 ans, et même plutôt 18 parce que je suis de fin d’année, et Jac soufflait sa 22e bougie. Mais comme le voyage a eu lieu en 2003, on s’en fout de toute façon… j’avais juste envie de placer du Pierre Bachelet sur le blog : done !!

Aimer c'est partager !

26 comments
  1. Isa

    Bon, y’a trop à dire pour commenter cet article.
    Déjà, il est super bien écrit. Ensuite, j’ai été émue dans ta conclusion. Et pour finir : mais mon dieu, j’admire les couples durables comme le votre !
    Non, j’ai pas fini, en fait, votre tour de France était colossal, on a un pays magnifique. Et j’ai l’impression que tu m’as emmenée avec toi dans tes vieux souvenirs !
    Tu commences bien la cuvée blogesque 2018… Bonne année ma truite ! (bon ok, j’aurais pu m’abstenir)

    1. mitchka

      merci beaucoup Isa. Je suis très touchée par ton commentaire. Je te donnerai quelques tips pour faire durer le couple (mouahahaha…) mais ça implique une canne à pêche, je sais pas si t’es prête ! bonne année à toi aussi !!

    1. mitchka

      merci, ça faisait un moment que je voulais le faire … mais je n’arrivais jamais à me motiver, je pensais que ce serait plus dur à écrire 🙂

  2. tania

    chouette de refaire un pt bout de voyage pr visiter les châteaux de la Loire avec vos filles
    ils sont qd même spéciaux les gens que vs rencontrés pr vs prendre pr des étrangers
    bon moi je vais à Blois le mois prochain mais en team sans voiture en 1 we je pense que je ne verrais que 2 châteaux: Blois et celui le plus pratique en bus depuis Blois

  3. Laurent

    Oh c’est mignon, j’ai bien aimé. Ou plutôt non, je n’ai pas bien aimé, j’ai beaucoup aimé 🙂 Ravi au passage de lire que tu vas mieux. La grippe a le don quand je l’attrape de ma laminer plutôt pas mal, mais j’ai comme l’impression que tu as tout de même deux bonnes longueurs d’avance sur ce coup-là !
    Toujours est-il que maintenant, je ne sais plus trop si j’ai toujours envie d’aller au Liechtenstein ou si je ne vais pas troquer ça pour Bourgneuf-en-Retz.

    1. mitchka

      merci Laurent, ça me touche beaucoup de savoir qu tu as aimé. Non que tu as beaucoup aimé ! 🙂
      Et effectivement la grippe m’a bien mis par terre … ça faisait 18 ans que je n’avais pas choppé la grippe, et autant te dire qu’elle ne m’avait pas manqué -_-

      Bref. En tout cas, à présent il me tarde de lire le récit de ton voyage à Bourgneuf en Retz ^^

  4. chachaaventuriere

    Là ou j’ai senti l’arnaque sur les dates c’est lorsque tu as parlé du beau temps, chose impossible en juillet 2001, sauf la 1er semaine. Semaine pendant laquelle j’étais à la maternité, ensuite il a plu tout juillet.
    A part cette coquille temporelle, encore un bel article, plein de nostalgie et d’amour. Je suis aussi un « vieux » couple, et le secret secret dans tout çà c’est l’amour. Longue vie à votre couple
    kiss you miss … de loin parce que la grippe est arrivé dans le nooooord et ne souhaite pas quitter la maison, à croire qu’elle s’y sent bien cette s…..

  5. tiphanya

    C’est un bel article souvenir dans lequel on sent quand même beaucoup d’amour pour cet homme qui a visité 9 châteaux et une abbaye alors qu’il aurait pu regarder le tour de France (mais ne vaut-il pas mieux le vivre le tour de France, même en voiture ?).
    Une belle année à toute la famille, sans microbe mais avec châteaux et abbayes et origine étrangère inconnue.

  6. Sabrina

    Je tente à nouveau de laisser un commentaire…est ce que ça fonctionnera cette fois? Roulements de tambour….
    J’aime tout dans ton article! Cette douce nostalgies qui s’en échappe, toujours cette pointe d’humour. Ton humour qu’on aime tant.Tes photos ( j’ai un faible pour les châteaux, là je suis comblée)
    Et puis et oh « Monsieur Bonhomme » vous a vus venir, on ne lui fait à lui. Quant à ta puce qui vous dit « je reviendrai avec mes enfants » là, je craque.

    Purée de Punaise !!! Si ton blog me vire encore une fois je le fourgue à la voisine.

    1. mitchka

      pas de menace, pitié, pas la voisine !!!

      merci pour ton commentaire Sabrina, j’ai tout donné pour ce premier article de l’année, je ne sais pas si je pourrais écrire mieux en 2018 maintenant 🙂

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)