Loading...
porte dans Montréal
CanadaQuébec

Québec #Montréal

porte dans Montréal

Quand j’étais petite, j’avais 3 rêves de voyage : aller en Australie (parce que je kiffais les kangourous), aller aux Maldives (parce que j’avais vu des photos dans de vieilles revues de géographie et que cela me semblait être l’exacte opposée de mon Comminges natal, malheureusement entre le prix des billets et au rythme ou la mer monte, je n’y suis pas encore !), et enfin aller au Canada. Au Québec exactement. Parce que si certains ont un oncle en Amérique, moi j’y ai une tante, una zia pour être plus précise, oui une tante italienne expatriée au fin fond du Québec qui a trouvé là-bas une (deuxième) famille amérindienne. Et elle peut s’enorgueillir d’être la première Italienne à s’être installée au bord du Lac-Saint-Jean, ce n’est pas rien !

Alors nous voilà, tout fraîchement rentrés d’Écosse, en train de faire notre valise pour le Québec. J’ai commencé à bosser un peu la géographie, on a commencé à regarder quel itinéraire faire, mais, moi qui suis si organisée d’habitude, je laisse faire, on verra sur place.

Après 7h d’avion (Toulouse-Montréal) avec une petite fille de 2 ans et demi sage comme une image pendant tout le vol, nous sommes heureux de mettre les pieds au Canada. Il nous faut plus d’une heure pour récupérer nos valises (elles ne devaient pas avoir pris le même vol que nous…) et une demi-heure de plus pour passer la douane. Une fois en règle nous retrouvons mon cousin Will avec bonheur, voilà 6 ans qu’on ne s’est pas vu. Et franchement, tout beau qu’il soit, ce jour-là il avait une sale gueule 🙂 Le pauvre, avait fêter ses 30 ans une bonne partie de la nuit et avait poireauter plus d’une heure à l’aéroport, exactement ce dont on a besoin le lendemain de ses 30 ans ! Dans la voiture, on retrouve sa merveilleuse compagne Amélie, on ne la connaît pas, mais on l’adore déjà ! On passe à l’hôtel poser les affaires, sur le chemin on a un petit aperçu du centre-ville qui nous semble très américain avec des buildings partout. Nos guides nous proposent d’aller se chercher un café et de quoi grignoter et d’aller faire un tour au parc. Nous voilà partis. Première surprise, cette partie de la ville que nous traversons (de la station UQAM à Mont-Royal) n’a rien à voir avec une ville de building comme nous l’imaginions. Les bâtiments sont assez bas, 2 ou 3 étages, tous ornés de beaux escaliers. Nous nous apercevrons vite que Montréal c’est ça. Le quartier des buildings n’est vraiment qu’un quartier « le centre-ville ». Montréal me donne alors l’impression d’un grand village aux rues très larges (on est en Amérique quand même !).

Le centre ville de Montréal vu depuis le belvédère du parc Lafontaine

Immeuble classique du Plateau Montroyal à Montréal

On s’arrête sur l’Avenue du Mont-Royal prendre des cafés et on trace se poser dans le Parc du Mont-Royal. Le parc est immense, il y a un belvédère qui vous permet d’avoir un panorama assez impressionnant sur le centre-ville (voir photo ci-dessus). Il fait grand soleil, il y a du monde partout, l’ambiance est chaleureuse… tous mes préjugés sur cette ville viennent de tomber en l’espace d’une heure. On est in love !

Mon cousin Ian nous rejoint (lui aussi, tout beau qu’il soit, n’est pas très frais : ah ces jeunes !!) et après quelques embrassades, on décide d’aller boire un verre dans la rue Saint-Denis : LA rue où il faut aller boire des coups ! Beaucoup de bars, des terrasses qui s’étalent. Quartier hyper sympa.

Nous commençons à fatiguer, nos guides aussi, nous rentrons à l’hôtel hyper enthousiasmés par cette première après midi.

Le lendemain, nous sommes tous réveillés à 7h, et nous décidons de longer la rue Sainte-Catherine, rue qui traverse toute la ville et différents quartiers tous très différents : le Village (quartier gay), le quartier des Spectacles (devinez ce qu’on y trouve🙂 ) qui a d’ailleurs son propre site ici, les buildings du centre-ville et j’en passe…

On commence dans un quartier assez modeste où traîne de bon matin une faune un peu louche, mais petit à petit les bâtiments sont plus entretenus, les quartiers que nous traversons sont de plus en plus agréables, les magasins de plus en plus présents jusqu’à ce qu’on arrive au milieu des buildings : cette évolution rappelle un peu la rue St Catherine à Bordeaux les buildings en moins.

La rue Sainte-Catherine en quelques photos :

À midi, Will nous donne rendez-vous dans le quartier d’Outremont, quartier que nous n’aurions jamais visité sans lui et pourtant il vaut le détour.

Nous mangeons dans un restaurant très sympa Les enfants terribles que je vous recommande. Après s’être bien gavé, on décide de marcher jusqu’au plateau du Mont-Royal, la balade sera assez longue, mais nous permettra de découvrir des recoins de la ville que les touristes n’approchent pas forcément.

Arrivé dans la rue du Mont-Royal, Will est très enthousiaste, il adore le quartier et l’a habité longtemps. Effectivement le quartier est très agréable, c’est le quartier des bouquinistes et des petites boutiques de CD et DVD d’occas’… on a peine à croire qu’ils arrivent tous à vivre tant il y a n’a. La rue est très vivante, il y a des cafés de tous les genres. Montréal est vraiment et définitivement une ville étonnante et chaleureuse. Pour terminer notre marathon, nous décidons de rentrer à l’hôtel à pied en descendant la rue Saint-Denis, qui, sur sa longueur, est moins intéressante que la rue du Mont-Royal, mais qui vaut la peine qu’on la parcoure.

Morceaux choisis de ce que nous avons pu observer sur le Mont-Royal et dans la rue Saint-Denis…

Voilà pour les parties de la ville que nous avons vraiment trouvé intéressantes.

Mais Montréal possède aussi un centre historique. Je vais passer dessus assez rapidement parce que nous n’avons pas trouvé que ce quartier soit d’un intérêt fou, surtout pour des Européens. On ne va pas se mentir, c’est un très joli quartier que nous avons eu l’occasion de bien arpenter lors de notre retour à Montréal à la fin de notre voyage. Mais c’est aussi un quartier ultra touristique, donc bondé, qui est bien loin du quotidien des Montréalais. L’urbanisme y est très européen, les rues sont pavées et plus étroites, le dépaysement n’est pas pour tout de suite quand vous rentrez dans ce coin de la ville. Mais ça reste agréable à visiter, et si vous cherchez des tee-shirt ou mug « I love Québec », l’endroit est idéal !

quartier historique de Montréal
des calèches, des touristes en short… tout est dit 🙂

Conclusion :

Je suis arrivée à Montréal pleine de préjugés qui ne reposaient sur rien à part des ouï-dire, et ce fut une magnifique surprise.

Certains pourront trouver que je ne développe pas assez, mais je ne me sens pas de vous faire un cityguide quartier par quartier en y étant resté que quatre jours, ce serait un peu prétentieux !

Mais je pense qu’en 4 belles journées vous pouvez en avoir un bon aperçu. Il y a un bon réseau de métro à Montréal et se déplacer en taxi ne coûte pas très cher, mais n’hésitez pas à enfiler des baskets et à faire la ville à pieds, même les rues les plus anodines ont quelque chose à vous montrer. 🙂

Pour les parents :

Une halte au parc du Mont-Royal fera le bonheur de vos bambins, il y a de l’espace pour courir, une aire de jeux et même une piscine gratuite !

Pendant que je visitais le musée d’art contemporain (qui, soit dit en passant, n’a aucun intérêt), Daddy a amené Nounou au Biodôme, du haut de ses 2 ans et demi, elle a été ravie, du haut de ses 34 ans, Daddy moins ! Comme je ne peux pas trancher, je vous laisse maître de vous y intéresser ou pas. Pour plus d’infos, c’est par .

Wait for it Sur la route du lac Saint-Jean
2 comments
  1. Sabrina

    Tu peux dire au sens propre du terme avoir des cousins au Canada. Avoir de la famille ou des potes qui nous trimbalent dans « leurs » quartiers c’est extra.
    Ugo rêve d’y aller. Mais nos listes voyages sont interminables…Au secours !

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mattis ut ipsum vel, sed libero in elit. fringilla