Loading...
Parlement - Québec
CanadaQuébec

Québec – This is the end

Parlement - Québec

Notre petit tour de piste québécois touche à sa fin, nous voilà à Québec.

C’est une très jolie ville. Une jolie ville très européenne. Fondée au tout début du XVIIe siècle, Québec est une des plus vieilles villes d’Amérique du Nord… et ça se voit.

En fait, honnêtement nous n’avons été pris, sur le moment, que d’un grand enthousiasme modéré pour cette ville pour la simple raison qu’elle nous a donné la sensation de « rentrer à la maison ». Je ne compte pas les fois ou j’ai dit « oh on dirait la Belgique » et où Daddy s’est exclamé « il y a comme air de Séville » (perso, je cherche encore « l’air de Séville », mais il l’a vraiment dit !)… bref c’était le retour en Europe avant l’heure.

Mais ça n’empêche pas que c’est une ville charmante, le quartier historique, notamment le Petit Champlain, est particulièrement agréable. Mais nous avons eu une sensation étrange tout au long du séjour. Il y a tellement de touristes (mais vraiment beaucoup beaucoup beaucoup !! Rien de surprenant, on était autour du 5 août…), au milieu de cet urbanisme très pittoresque tout propré, avec le château de Frontenac tout rose qui domine le vieux quartier, nous avions la sensation d’être dans un parc d’attractions, on s’attendait à voir bondir Mickey à chaque coin de rue.

Pour tenter de me sortir cette image de la tête, je suis sortie un matin de très bonne heure avant que les touristes envahissent la ville histoire de la VOIR sans tous ces tongs-chaussettes.

En photo, ça donne ça :

Pour ceux qui regretteraient l’utilisation de filtres sur mes photos, c’était simplement pour essayer de « cacher » un peu les poubelles… parce que Québec à 7 h du matin, comme toutes les villes du monde, c’est aussi ça :

IMG_2657Je dois avouer que ce petit tour m’a permis de mieux apprécier la vieille ville et ses petits recoins. Il est bon de se lever tôt !

Un autre matin, depuis la terrasse Dufferin, devant le château de Frontenac, nous avons suivi la promenade des Gouverneurs qui longe la citadelle et amène au parc des Champs-de-Bataille. 308 marches plus tard, montées et descendues avec la poussette, nous sommes arrivés au parc, que nous avons traversé dans sa longueur. Et puis nous avons aperçu le général De Gaulle et on a bifurqué à sa hauteur afin de replonger dans la ville. Nous nous sommes retrouvés dans un quartier bien différent, le quartier de Montcalm, « plus américain », mais très sympathique.

Nous avons remonté la Grande Allée Est jusqu’au Parlement et nous avons retrouvé la rue Saint-Louis qui remonte vers le château de Frontenac. Ce fut une balade bien agréable qui nous a permis de voir Québec sous différentes coutures, et d’apprécier le Saint-Laurent sous un beau soleil, et après ce petit tour nous étions bien plus enthousiasmés par ce séjour urbain.

Québec, c’est aussi une multitude de boutiques, et un souvenir merveilleux d’une paire de chaussures en solde :) ; bien que la ville soit plus petite, j’ai trouvé plus agréable de faire les magasins à Québec qu’à Montréal.

Avant de quitter la région, nous avons décidé, sur un conseil, de nous rendre dans le Parc de la Jacques Cartier (et nous remercions Serge pour cette bonne idée) qui se trouve à une demi-heure de la ville. La veille nous avons donc pris le temps de nous rendre au marché du Vieux Port pour acheter de quoi manger. Le lieu est plutôt agréable, les petites boutiques pour touristes côtoient les stands des commerçants du cru. À faire si vous devez vous préparer un pique-nique ou si vous voulez trouver de la confiture Bleuet-Sirop d’érable : vous trouverez difficilement plus typique !

Et nous voilà une dernière fois à la découverte de la nature québécoise. Pour cette dernière journée en plein air, nous avons eu un grand soleil et ce fut un vrai plaisir de découvrir ce parc. Comme je vous l’ai dit, il est très proche de Québec, donc assez fréquenté, c’est pourquoi je vous conseille grandement de vous enfoncer dans le parc. À l’entrée, c’est un peu la piscine municipale de Québec, ce qui est assez agréable aussi, mais si vous cherchez un peu de calme, avancez-vous.

Nous avons eu la chance de nous trouver un petit coin où Daddy a pu pêcher, et où nous avons pique-niqué avant de marcher un peu le long de l’eau… une belle journée.

Pendant que Daddy pêchait un dernier coup, Nounou et moi l’avons attendu à l’entrée du parc, où l’on trouve une petite aire de jeux, un café et une petite boutique, et où la moitié de Québec se baigne l’été. Ce n’est absolument pas une critique, juste une constatation, et nous en avons profité aussi, Nounou était ravie de se baigner… ce qui était difficilement faisable plus haut sur la rivière, à son âge, à cause des cailloux. C’est aussi à ce moment-là que j’ai senti mes boyaux se tordre dans tous les sens, quand aux toilettes je suis tombée sur un panneau « Attention Giardia est parmi nous, elle va tous nous dévorer, ne vous retournez pas elle est derrière vous ». Bon ce n’était pas écrit exactement comme ça, mais c’était l’idée générale. Alors le nom délicat de Giardia désigne un truc dégueulasse, pour ne pas dire une saloperie, que l’on trouve dans les cacas de castors. Et comme les castors sont des gros cochons et qu’ils font leurs besoins dans la rivière, le panneau expliquait qu’il ne fallait pas la boire sinon attention à la diarrhée de fou qui apparaissait dans les 2 à 3 jours.

Alors non, nous n’avons pas bu l’eau de la rivière, j’ai juste lavé nos fruits avec, mais je ne vous cache pas que lorsque j’ai mal digéré le (merveilleux) gâteau chômeur de ma cousine deux jours plus tard, je ne faisais pas la maligne… Donc attention à Giardia !

Et voilà, nous nous arrêtons là. À Giardia.

Après cette journée nous avons repris la route vers Montréal, nous avons dormi à Drummondville sans même goûter à la fameuse poutine du roi de la poutine qui se trouve justement à Drummondville, et le lendemain, nous avons passé une dernière journée à Montréal avant de reprendre l’avion.

Conclusion  :

Si Québec ne nous a pas autant charmés que Montréal, ça reste une découverte étonnante. Les amoureux des vieilles pierres et les férus d’histoire y trouveront leur bonheur, les autres sortez des remparts du Vieux-Québec, les quartiers qui l’entourent méritent d’être explorés.

Pour les parents : Visiter une ville en deux ou trois jours ne permet pas forcément de faire des activités ou visites spécifiques aux enfants, si c’est votre cas, n’essayez pas. Prenez juste le temps de visiter au rythme de l’enfant, et faites des pauses dans les nombreux parcs que la ville offre, notamment le Parc de l’Esplanade où vous trouverez une belle et grande aire de jeux. Pendant ce court séjour, l’activité préférée de Nounou, 2 ans et demi, a été de grimper sur les canons conservés dans le quartier historique… les enfants n’ont pas besoin de grand-chose pour faire leur bonheur. 🙂

IMG_2572

Je remercie Cristiana et Serge pour nous avoir offert l’opportunité d’être tous, ou presque tous, réunis une dernière fois avant notre départ. Même si ton gâteau Chômeur m’a rendu malade, Cristiana, ça valait le coût il était trop bon 🙂

Et je remercie William et Amélie d’avoir pris du temps pour nous, commencer et finir ce voyage avec vous fut un vrai plaisir.

Et une dernière fois, je remercie toute ma famille pour tous les bons moments qu’ils nous ont fait passer, vous nous manquez.

IMG_2760

4 comments

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

velit, ipsum Sed leo. tempus efficitur. adipiscing dolor. id