Loading...
Château du clos lucé
FranceHistoire etc.

Léonard de Vinci à huis clos

Château du clos lucé

Ce mois-ci, l’envie de participer au rendez-vous #EnFranceAussi était plus forte que la vue de mon agenda surchargé. La raison de cet enthousiasme ? Le sujet bien entendu.

En effet, en ce mois de mai, c’est Paule-Elise, du blog (hautement recommandé) 1916km, qui nous a proposé comme thème « Maison d’artiste » ; et j’ai choisi pour y répondre Le Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci. Quitte à devoir choisir un artiste, autant prendre le plus grand génie de tous les temps !

Si le sourire de la Joconde a tendance à éclipser l’inventeur extraordinaire qu’était l’artiste, le Clos Lucé, à Amboise, rend au peintre toutes les inventions qui lui appartiennent.

François 1er, Mona Lisa et l’âne de toutes les traversées

La venue de Léonard de Vinci en France est intiment liée à l’histoire de notre pays.

1515 : bataille de Marignan. François 1er envahit la région de Milan et en sort vainqueur. Une date qui resta dans l’histoire, et dans l’esprit de tous les écoliers, et qui marqua une nouvelle destinée pour Léonard de Vinci.

Suite à sa victoire, le roi de France traîne son armure dans les villes italiennes pour asseoir toujours un peu plus son pouvoir. C’est à Bologne que François 1er rencontre Léonard de Vinci. Souverain érudit, il se passionne pour les travaux du maître italien, et l’invite en France au titre de « Premier peintre, ingénieur et architecte du roi ».

Léonard de Vinci arrive alors en France, sur un âne ! Oui, un âne ! La Joconde sous le bras.

Réalité ou légende ? Peu importe, nous avons tous en tête depuis la phrase précédente, le Premier peintre, ingénieur et architecte du roi, en amazone sur le dos d’âne, enveloppé dans une cape d’hermine, la Joconde se ballottant sur les flancs de l’animal, traversant les Alpes enneigées et arrivant tel un voyageur du temps au château d’Amboise.

Non, vous ne le voyez pas comme ça ?

Moi oui !

Mais peu importe la monture, Léonard de Vinci est donc arrivé à Amboise en 1516, où le roi l’héberge dans une demeure qu’il affectionne particulièrement : celle de son enfance, le Clos Lucé.

Une maison choupette à souhait, comme on en fait plus de nos jours… à part, peut-être en Chine …

Le château de Cloux antre de l’inventeur

Le Clos Lucé, anciennement appelé le château de Cloux, fut longtemps une sorte de dépendance sympathique du château d’Amboise. En l’espace d’un siècle, le lieu passe entre les mains de nombreux propriétaires, et devient la résidence estivale de la famille royale à la fin du XVe siècle.

A la même époque, Louis XII prend sous sa tutelle le jeune François 1er, dont le père vient de mourir. Le souverain installe l’enfant, sa soeur et sa mère, à Amboise. Le Clos Lucé voit alors s’épanouir un des futurs rois les plus influents de l’Histoire de France.

En 1515, alors que François 1er est à présent sur le trône, combattant contre les Milanais, sa mère Louise de Savoie, régente, achète le Clos Lucé.

Un détail qui n’a l’air de rien … mais qui va amener Léonard de Vinci à traverser les Alpes enneigés, sur un âne, la Joconde se ballottant sur les flancs, etc. etc. (voir les détails de l’histoire/légende plus haut).

Le maître italien reçu avec les tous les honneurs par le roi, restera moins de 3 ans à Amboise, mais y sera très prolifique, malgré une paralysie de la main droite.

Au Clos Lucé, le peintre, handicapé, ne peint plus, mais il réfléchit, écrit, invente. Il dessine les plans de la ville idéale de Romorantin à la demande de Louise de Savoie, imagine le double escalier de Chambord… et surtout il organise des fêtes. Car, on ne le sait pas, ou on le sait peu, mais Léonard de Vinci a bâti sa notoriété sur ces incroyables talents d’organisateur de soirée ! Imaginant des machines et des mises en scène toujours plus folles.

Trois années durant, Léonard de Vinci va s’épanouir dans cette antre confortable, dans cet écrin de verdure, aux côtés des personnalités les plus puissantes de son époque.

Il meurt en 1519 au Clos Lucé ; le roi François 1er fait de la chapelle Saint-Hubert, dans le parc du château d’Amboise, le tombeau du maître.

Un hommage grandeur nature

Nous avons découvert le Clos Lucé durant l’été 2013, lors de notre demi-tour de France. Nous avions passé plusieurs jours dans les châteaux de la Loire, et avions campé face au château d’Amboise. De cette halte, il me reste les doux souvenirs de soirées chaudes, au bord de la Loire, à regarder la lumière descendre sur les toits de ce qui fut longtemps la résidence des rois de France.

A cette époque, l’intérieur du château était peu meublé, mais le parc annonçait déjà une volonté de rendre hommage au génie de Léonard de Vinci. Des toiles suspendues dans les arbres offraient aux visiteurs une découverte hors-norme de l’oeuvre du maître italien.

Lors de notre dernière visite, à l’automne 2017, de nombreux meubles avaient (re)trouvé une place dans la demeure, et le parc s’était embelli de nombreuses inventions … Aujourd’hui, les petits comme les grands jouent avec les machines, cherchent les toiles qui se balancent au gré du vent entre les arbres, profitent de chaque recoin de cet écrin et pénètrent entièrement dans le travail de l’ingénieur, du peintre, de l’architecte, de cet être à plusieurs têtes qu’était Léonard de Vinci.

Une expérience unique, à l’abris des hauts murs du château, pour s’immerger complètement de l’esprit du maître italien ; et, pour vivre l’espace quelques heures à l’heure de la Renaissance.

Le Clos Lucé – les infos en +

On trouve dans le parc 16 machines géantes, une trentaine de toiles suspendues, et diverses maquettes.

Le Clos Lucé est ouvert tous les jours sans interruption (à quelques exceptions près), mais les horaires varient selon les saisons, vous retrouverez sur le site internet du château le détail des heures d’ouverture et les tarifs.

N.B. : Amboise est accessible en train directement depuis Paris.

 

C'était un article #EnFranceAussi
rdv organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs.
logo enfranceaussi
26 comments
  1. Ange & Like

    Excellent choix de maison d’artiste ! Et excellent article… J’adore le Clos Lucé moi aussi, un endroit génial qui a même intéressé (plus de 2min30, c’est dire l’exploit de l’extrême…) mes kids !

  2. LaDivia

    Et bien pour une rédaction en temps record, le résultat est impeccable ! C’est une super balade dans une super maison et un super « artiste » qui sont mis en avant. J’avais adoré la visite, il y a bien trop longtemps déjà, et de ce que je vois, l’ensemble s’est encore enrichi. Quel génie ce Léonard !

    1. mitchka

      C’est ce qui est génial d’en les nouvelles visites des châteaux de la Loire, on redécouvre les lieux à chaque fois avec de nouveaux aménagements et travaux, l’émerveillement ne cesse jamais !
      Je suis quand même plus modérée que toi quant à la qualité de l’article, on voit bien que c’est du 12h nuit comprise !!

  3. Annabelle Fréchette (@MatanteA)

    Je connaissais les liens de Da Vinci avec François 1er et la France mais pas du tout l’histoire qui le reliait à ce château. Et encore moins que son tombeau se trouvait en France (en fait, je ne m’étais jamais posé la question)! Je note parce que je crois que j’aimerais beaucoup voir l’endroit.

    1. mitchka

      Mais tu adorerais, c’est sûr !! Il faut que tu te fasses le circuit des châteaux de la Loire pour ton prochain voyage en France ! C’est énorme !!

  4. Paule-Elise

    Merci beaucoup d’avoir participé ! Super article sur un endroit que j’aimerais beaucoup découvrir ! Et grâce à toi je sais maintenant que Vinci était un vrai fêtard Ça nous fait au moins un point commun

  5. Pierre

    Ahhh Amboise, c’est sur ma ‘to-do-list’ depuis bien longtemps… j’espère qu’en 2020 le rêve de visiter le Val de Loire se concrétisera ! Merci pour ce magnifique reportage qui donne bien envie de s’y rendre 🙂

    1. mitchka

      oui, c’est vrai, c’est vraiment un cocon par rapport aux autres châteaux du coin !
      (pour la licorne, si tu as une remorque, ça peut se faire !)

    1. mitchka

      C’est vraiment une immersion dans l’oeuvre de Vinci, c’est assez unique comme façon de faire découvrir le travail d’un artiste.

  6. Sabrina

    Je lui trouve un petit coté Gandalf à Léonard. L’âne, la Joconde sous le bras et tout et tout…A la différence qu’il n’allait pas picoler chez les Hobbit mais chez le roi.
    Si j’ai le temps cet été je ne manquerai pas d’aller visiter cette belle demeure que tu nous présente là.
    Elle est superbe.

  7. travelingaddress

    J’avais adoré le Clos Lucé et voir toutes les machines pensées par Leonard de Vinci ! Nous y étions allés à vélo et c’était une visite très chouette! Et j’avoue que je le vois bien en amazone sur un âne La Joconde sous le bras :p

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec ante. mattis suscipit dapibus Phasellus ut ut in