Loading...
Pâques au prieuré Saint-Michel de Grandmont
FranceHistoire etc.Made In Hérault

Il était une fois des gourmandises de Pâques

Pâques au prieuré Saint-Michel de Grandmont

Nous sommes le 2 avril, et je suis un petit peu en retard au rendez-vous #EnFranceAussi. Ce mois-ci, c’est Pierre, du blog Mon Grand Est, qui a choisi le thème « Gourmandise(s) ».

Je n’ai pas de passion particulière pour la nourriture mais il y a une chose que j’aime faire chaque année, c’est chasser les œufs de Pâques avec mes filles !! Aussi, aujourd’hui, point de recette, ni de spécialité héraultaise, mais une balade chocolatée en guise de gourmandise.

Pourquoi des œufs à Pâques ?

Depuis la nuit des temps (et encore avant), l’œuf est symbole de renaissance et de vie. Déjà dans l’antiquité égyptienne et perse, on trouve ce rituel d’offrir des œufs décorés. C’est donc dans les fêtes païennes que naît notre œuf pascal, mais c’est l’église chrétienne, toujours pleine d’idées, qui en fera l’élément incontournable de nos printemps.

En effet, jusqu’au XVIIe siècle, l’église interdisait de consommer des œufs pendant le Carême, aussi était il devenu coutumier de garder les œufs pour les fêtes de Pâques. L’omelette pascale, tradition bien ancrée qui perdure dans le Languedoc (et peut-être ailleurs ?), est donc aussi vieille que le Moyen-Age.

C’est au XVIIIe siècle que les premiers œufs de poule sont vidés pour les remplir de chocolat : les frères Fry viennent d’inventer une pâte qui permet de croquer le chocolat, que, jusqu’ici, on ne faisait que boire. C’est à la fin de ce siècle que le chocolat se démocratise pour devenir la gourmandise incontournable que l’on connait aujourd’hui.

Chasse à l’œuf chez les Grandmontains

Il y a deux ans, nous avions chassé les œufs de Pâques dans la réserve animalière de Calviac. Les filles en gardant un excellent souvenir, nous avons cherché une nouvelle animation de ce type. Et c’est sur un lieu presque aussi ancien que l’œuf pascal que nous nous sommes retrouvés.

Nous avons opté pour le prieuré Saint-Michel de Grandmont, près de Lodève.

L’ordre des grandmontains fut fondé à la fin de l’an 1000, il fut une des premiers ordre mendiant, et un des plus austères du Moyen-Age (déjà que la période n’était pas jouasse, je vous explique pas l’ambiance !). Leurs principes reposaient sur la pauvreté la plus extrême : ils vivaient pieds nus, sans chauffage, ne mangeaient pas de viande, et dans le silence absolu (en dehors d’une réunion par jour).

Aussi sympa cette vie semble-t-elle, elle n’a pas réussi à conquérir toutes les âmes, et l’ordre a dû affronter plusieurs crises, avant d’être dissoute définitivement en 1772.

Le prieuré Saint-Michel « est le dernier monastère sur les 160 que comptait l’ordre de Grandmont à avoir été conservé dans son intégralité. Il est l’unique exemple complet de l’architecture simple et dépouillé grandmontaine, dans l’esprit des moines de cet Ordre méconnu ». (cit. Histoire du prieuré de Grandmont)

Un lieu rêvé pour fêter Pâques, non ?

Ce sont les internets qui nous ont mené au prieuré de Grandmont. Nous cherchions un lieu insolite… Pari gagné !!

À notre arrivée, deux petits sacs sont remis aux filles afin qu’elles puissent ramasser leurs petits trésors du jour. La règle : ramasser 4 pommes de pin colorées, contre lesquelles leur seront offerts 4 œufs en chocolat. Mais attention, une seule grosse pomme de pin couleur or se cache dans le parc, et celle-ci permet de remporter le « gros lot ».

Autant vous dire que Jac et moi avions une grosse pression sur les épaules : ne pas trouver la pomme d’or, c’était courir tout droit vers une journée catastrophe.

La visite a commencé par le prieuré, étonnamment petit. Le bâtiment est effectivement simple, mais je ne l’ai pas trouvé austère ; l’étroitesse du cloître et des pièces en font un lieu assez enveloppant. De pièce en pièce, on découvre la vie de ces religieux qui avaient choisi un mode de vie extrême, allant jusqu’à se faire enterrer dans le jardin monastique, de façon à être piétiné dans leur mort en signe d’humilité !

(Chose étonnante, on trouve également des traces de l’époque wisigothique à l’arrière de l’église, mais les filles ne m’ont pas laissé le temps d’en savoir plus !)

Une partie de l’édifice a été remanié au XIXe siècle par d’anciens propriétaires, mais l’architecture n’en reste pas moins charmante.

Le prieuré est entouré d’un immense parc, et quelle ne fut pas notre surprise quand nous nous sommes retrouvés nez à nez avec un cerf et une biche en arrivant dans la cour.

La balade commençait bien !

C’est à travers un sous-bois que nous avons progressé et trouvé nos pommes de pin peintes avant de faire une pause sur le site mégalithique (datant du néolithique) qui surplombe la vallée.

Il y a vraiment de quoi être envoûté et oublier notre objectif : la méga pomme de pin en or !!

Entre les tombes wisigothiques et les mégalithes, on se pose beaucoup de questions sur l’occupation de ce lieu, et il n’était pas toujours simple de se concentrer sur notre quête du Graal.

Et, alors que je prenais un gros caillou en photo, Jac et les filles se sont retrouvés face à une quinzaine de biches à quelques mètres d’eux !! Il y avait vraiment de quoi oublier les œufs de Pâques !!

Nous étions sur le point de retrouver notre point de départ quand la pomme de pin en or est apparue sur le bord du chemin (ce qui a sûrement sauvé notre journée !!), pour le plus grand bonheur des filles, qui s’en réjouissaient encore le soir venu !!

La chasse au trésor pouvait à présent prendre fin, nous avions rempli notre mission, et pouvions aller récupérer les gourmandises tant attendues.

La pomme de pin dorée a permis aux filles de repartir avec un énorme œuf qu’elles ont tenu comme trophée pendant tout le trajet de retour. ^^

Au-delà de la chasse, nous avons tous été ravis de découvrir ce lieu qui mérite très certainement une deuxième visite par une journée plus chaude pour mieux profiter du parc, et mieux comprendre son histoire.

prieuré de grandmont dans l'Hérault

Le prieuré Saint-Michel de Grandmont en pratique

Le site se situe, dans le nord ouest de l’Hérault, à 15 minutes en voiture de Lodève.

L’entrée est de 6,50 €/adulte et 4 €/enfant (gratuit pour les moins de 6 ans).

Le prieuré est ouvert toute l’année, et organise régulièrement des animations, des spectacles et des expositions. Tout est sur leur site internet.

 

 

Visite du prieuré de Grandmont par Fish & Child(ren)



Concours

Ce mois-ci nous vous proposons de gagner l’encyclopédie du voyage Lyon-Rhône grâce à notre partenaire Gallimard. Pour jouer, il vous suffit de laisser un commentaire ici, et sous le post dédié sur page Facebook du rendez-vous #EnFranceAussi.

guide lyon-rhône


C’était un article #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs
logo #EnFranceAussi
27 comments
  1. Barbier Martine

    J’ai déjà visité il y a quelques années le prieuré de Grandmont, situé à côté de Lodève. Dans un lieu unique, j’avais beaucoup aimé ! Y faire une chasse aux oeufs a dû bien amuser tes filles. Merci et bon lundi de Pâques.

    1. mitchka

      hahaha !! bon tu sais, tu peux te faire une chasse à l’œuf même en étant adulte, il suffit de trouver des enfants pour t’accompagner pour paraître moins bizarres ^^

  2. Itinera Magica

    Moi qui suis chocovore, je découvre avec honte que je ne connaissais même pas son histoire. Heureusement que t’es là. Joli coin sinon <3

  3. tania

    tu fais le 2 en 1 avec 1 #mercredimenagerie au passage
    vraiment chouette ce genre de lieu avec animation et tout
    belle sortie pour des enfants également
    ouf la pomme de pin en or a été trouvé sinon ..

  4. tiphanya

    Le lieu semble un peu désert, ce qui me donne encore plus envie de le découvrir en hiver (j’aime pas les gens). Et j’aime beaucoup l’idée des pommes de pin peintes (nous avons des cailloux peints chez nous).

  5. Voyager en photos

    Merci pour la page histoire car je ne savais pas pourquoi on mangeait des oeufs en chocolat à Pâques 🙂 je ne m’étais jamais posé la question lol. En tout cas ça avait l’air bien sympa votre journée, je veux venir avec vous chercher les oeufs la prochaine fois lol !

  6. Sabrina Penniello

    Quelle journée magnifique que vous avez passée là. Patrimoine, paysage, biches et pomme de pin dorée. Le grand jeu! Je ne sais pas si ma belle fille sera encore dans la région l’année prochaine. (c’est comme on dit compliqué) Mais ce sera une chouette idée pour y emmener baby Tom qui arrive dans un mois.

Pour chaque commentaire laissé, nous vous livrons une licorne (frais de port à votre charge)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consequat. leo. vulputate, nec ante. ut eget