Loading...
Ecosse

Ultime Pèlerinage dans le Glen Coe

S’il y a bien une chose que nous aimons particulièrement en voyage, c’est la possibilité de retrouver un lieu qui se situe à des centaines de kilomètres de chez nous et de l’admirer de nouveau avec des yeux familiers. Et vous l’aurez compris (si vous avez lu les articles précédents… sinon effectivement vous ne pouvez pas vraiment comprendre), cette escale dans le Glen Coe avait été pensée pour faire (re)naître chez nous ce sentiment de « reconnaissance ». Aussi, ne pouvions nous pas quitter la région sans aller faire un tour sur le Glencoe Lochan : un petit lac à la sortie du village, accessible en poussette, en fauteuil roulant, en voiture à pédales et même à pied (oui, c’est fou) !

Plusieurs chemins mènent au plan d’eau, deux de quelques kilomètres et un de quelques mètres !! Nous avons opté pour un petit détour, le même qu’il y a 3 ans (Remember Notre 1ere escale dans le Glen Coe)  : une petite balade d’un peu plus de 2km, dans la forêt, au dessus du Loch Leven.

Il y a 3 ans, nous avions fait la marche sous la pluie, Nounou, ma sœur et moi, pendant que Jac tentait de pêcher le lac sans poisson (Remember Le lac sans poisson)… 3 ans plus tard, j’étais heureuse de retrouver ce sentier et de retraverser cette épaisse forêt accompagnée des quelques rayons de soleil qui arrivaient à percer les feuillages .

C’est un petit chemin de randonnée idéal pour les familles avec de jeunes enfants… et le point de vue sur le Loch Leven, au milieu de la balade est magnifique.

Clopin-clopant, nous sommes arrivés doucement sur le Glencoe Lochan (comprendre : « Petit loch de Glencoe »). Ce petit lac est charmant, et comme vous l’avez lu, pas besoin de faire un trek de trois jours pour l’atteindre ou de suer sang et eau.

Ce lieu a une histoire un peu particulière que je vous avais déjà conté l’année dernière donc je ne vais pas me répéter…… ça va, je déconne, je répète, je sens que vous avez oublié (espèce de poisson rouge !), ou que vous n’avez pas lu le-dit article (bande de mauvais élèves !), donc dans mon immense bonté je copie-colle un morceau de mon vieux billet pour vous éviter de fouiller tout le blog (ouais, je sais, je suis super sympa) :

Le Glencoe Lochan est un petit lac assez insolite puisqu’il est bordé d’arbres canadiens ! En effet le Baron du coin, Donald Alexander Smith, avait épousé une canadienne qui, arrivée en Ecosse, s’est vite langui de son Canada natal ; pour tenter de la sortir de la dépression, son dévoué époux a planté autour du Glencoe Lochan toutes sortes d’essences d’arbres canadiens…

Oui c’est super choupinou comme histoire… bon c’est vrai que j’ai du mal à visualiser Jac me planter 2000 arbres autour d’un lac dans le Lot-et-Garonne mais je suppose que ça doit se faire plus facilement quand on a quelques dizaines de pauvres bougres à sa disposition.

Bref, c’est pourquoi le Glencoe Lochan a un charme si particulier, c’est un petit bout de Canada au milieu des Highlands. C’est vraiment un lieu que j’aime énormément par son histoire, sa beauté, sa douceur… j’envie les habitants de Glencoe qui s’y baladent tôt le matin, ou tard le soir, après le déjeuner ou pour le goûter. C’est un lieu unique, qui, malgré sa facilité d’accès reste paisible. Les deux fois où nous y sommes allés, nous n’avons croisé que quelques habitants faisant leur promenade dominicale (bien que ce fut un autre jour de la semaine).

Bref, trêve de blabla, je vous laisse apprécier ce site qui tranche complètement avec les paysages du Glen Coe que je vous ai déjà présenté ( ICI & ICI ).

Je vous avoue que je ne me lasse pas de regarder ces photos … ce lac a le pouvoir de me détendre et de me faire sourire : il est mon havre de paix 🙂

Nous sommes revenus à la voiture l’esprit léger mais le cœur gros, sachant que nous ne reviendrons pas ici de sitôt… mais nous étions heureux, Jac et moi, de cet ultime balade, de ce dernier pèlerinage dans la Glen Coe. Et puis… tout à basculé. Comme ça, en 10 secondes. Du moment de bonheur intense, nous sommes passés au moment d’engueulade intense !!

Alors que j’étais en train d’attacher Joujou dans son siège, j’ai entendu Jac hurlé : « mais P***** qu’est ce que tu fais??? ça va pas la tête »

Jac est un homme assez doux donc un tel cri du cœur est généralement synonyme d’une grosse connerie !!

Nounou, dans un moment d’égarement, dirons nous pour rester aimable envers notre fille, a ramassé un cailloux et, se sentant d’humeur créative a tracé un trait sur la voiture (de location) !!!!!

Alors que nous avions réussi à garder  la carrosserie intacte malgré nos péripéties sur les Weak Road de l’île de Mull, cette intervention artistique de Nounou nous a franchement mis en colère. Autant vous dire qu’elle nous a entendu chanté pendant quelques kilomètres.

Bon, sur le moment, entre la colère et la trouille de devoir lâcher 1000£ pour une rayure faite par notre fille, on ne voyait que ça. Et pendant l’heure de route qui a suivi on visualisait les dégâts comme ça (grosso-modo) :

(photo volée sur LolTube.fr)

Quand, à midi, nous nous sommes arrêtés pour manger, les nerfs un peu moins en pelote, nous avons fini par constater que ça ne se voyait pas ! Elle avait ramassé un gravillon et elle n’a pas une force herculéenne… tout compte fait c’est plus le geste qui nous a rendu dingue que le résultat. La preuve, le lendemain, quand le mec de l’agence a « ausculté » (quasiment à la loupe) la voiture, il n’a rien vu.

C’est donc calmés, mais quand même encore un peu contrariés (on a la rancune tenace !), que nous sommes arrivés à Balloch (prononcer Ballorrrr, et pas Balloche, merci pour les ballochiens – Wouaff ( blague pourrie, pas totalement assumée)) où nous devions passer notre dernière nuit.

Heureusement, dans l’immense parc de Balloch, malgré un ciel menaçant, la verdure et les fleurs ont eu raison de notre mauvaise humeur… et ainsi les vacances ne se sont pas finies dans les cris, les pleurs et les bouderies.

 Finalement cette journée aura été à l’image de notre voyage (et de TOUS nos voyages) : à la fois douce et orageuse mais surtout pleine d’amour et de complicité. (c’est trop mignon ce que je viens d’écrire, non ? Si, si, je trouve )


Point Tips !

A Balloch (à 25 minutes de Glasgow, au bord du loch Lomond) nous avons dormi au Gowanlea Guest House, un B&B charmant où nous avons été merveilleusement bien accueillis. Les chambres sont grandes et super confortables… et le petit-déjeuner, que nous n’avons pas eu le temps de prendre car notre avion décollait très tôt, semblait gargantuesque !! Le prix est tout aussi appréciable puisque nous avons payé 70£ (soit environ 82€) – petit-déjeuner compris – pour une chambre familiale (avec 4 vrais  couchages) avec salle de bain privée toute neuve. Et si nous n’avons pas pu profiter du petit-dej, nous avons quand même pu nous préparer de quoi partir l’estomac plein, puisque dans la chambre ( comme toujours au Royaume-Unis), il y a de quoi se préparer du café et du thé, et en plus notre hôte laisse des petits gâteaux à ses invités ! (c’est LE détail qui me fait aimer un hébergement !! 🙂 )


L’Ecosse c’est fini pour moi, je vous ai TOUT dit. Jac a encore un article sous le coude… et après… et bien, il faudra que nous y repartions 🙂

Vous avez raté des épisodes ? Pas de panique ! Tous mes articles sur l'Ecosse sont ICI 

Aimer c'est partager !

18 comments
  1. Sabrina

    Pèlerinage, c’est bien ça. Comme je t’envie d’y être retournée. Il y a des coins comme ça qui nous font un truc. L’Ecosse nous a bien marqués nous aussi. On s’y sent chez nous, c’est dingue.
    Sinon le coup du caillou j’étais ‘meurte’ de rire! ‘Meurte’ !

    1. mitchka

      Ouais ouais rigoles !! nous, on a moyen rigolé quand même … on a tremblé jusqu’à ce qu’on monte dans l’avion ! Mais sinon, oui, l’Ecosse c’est vraiment un voyage extraordinaire… ma soeur est arrivée à Edimbourg il y a 6 ans, elle a eu immédiatement l’impression d’être à la maison et elle est restée : du coup c’est la bonne excuse pour y aller régulièrement 🙂

      1. Sabrina

        Ta sœur vit là-bas ? Rhoo la chance. Mon fils Ugo rêve de s’y installer (il est tombé amoureux de ce pays il avait 15 ans, il en a 17 aujourd’hui), c’est clair que je serai toujours fourrée chez lui…le pauvre.

        1. mitchka

          oui, elle vit à Edimbourg (elle a rédigé un petit city guide d’ailleurs pour le blog « Edimbourg par une edimbourgeoise), il faut que je lui demande de le mettre à jour d’ailleurs 🙂
          Je te souhaite que ton fils y parte : la bonne excuse pour aller le surveiller 😉

  2. tania

    ah c est mignon l histoire des arbres du Canada
    ah ce que l amour ne fait pas!!

    la pauvre petite, j’ai bien ris encore 1 fois . Franchement ces parents qui ne comprennent pas l âme d artiste de leurs enfants, je comprends pas moi !!

  3. chachaaventuriere

    Que veux tu que j’aille encore dire après tant de compliments par les autres lecteurs ?
    Si je sais, je m’en vais balancer tout çà sur les RS & CRIER au monde combien j’aime tes photos & ton blog

    …Jac & Heito même combat pour les voitures de loc … check !

  4. famillefrancetrotteuse

    Bon bah voila j’arrive a la bourre dans les commentaires alors je vais faire comme les autres et te dire que l’Ecosse bah c’est juste incroyablement tentant depuis que je l’ai découverte au file de tes articles. L’idée trotte..enfin galope dans ma tête et est en très bonne position dans ma liste des coins a voir de toute urgence.
    Un super méga bravo pour tes photos.
    Tes filles me font mourir de rire j’adore c’est excellent je me sens moins seule au monde après t’avoir lu !!

  5. Mademoiselle Bambelle

    Je découvre ton blog en passant par celui de Marjoliemaman, et j’adore!
    En plus, j’ai une petite histoire affective avec Glencoe : pour Noël, j’ai offert à mon mec un pied carré de terre dans une réserve protégée là bas (en gros, c’est un système de parrainage et de « don » déguisé pour aider à la protection de l’environnement). Or, posséder de la terre en Écosse t’autorise à porter le titre de Lord (officiellement! Genre sur ses papiers d’identité et tout c’est plus marqué « monsieur » mais « lord »)!!!
    Sans doute le meilleur cadeau de Noël que j’ai fait hahaha!

    1. mitchka

      effectivement c’est un super cadeau !!! Si je pouvais acheter un petit bout de rivière écossaise à mon mari, je crois qu’il en pleurerait 🙂
      et merci pour ton commentaire, ça fait plaisir de bon matin de se sentir aimer 😉

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)