Loading...
blason de Cervo - Liguria
Italie

Un village nommé Cerf

blason de Cervo - Liguria

Un jour, nous avons débarqué chez Paolo et Daniela avec nos sacs, les filles, mon frère et ses 4 enfants. C’était un joyeux bordel, mais quand le troupeau s’est dispersé, ce fut une belle rencontre.

Pendant longtemps, l’idée d’aller dans des B & B m’a dérangé… j’avais peur que les gens me parlent… et je n’avais pas envie de parler ! Et puis j’ai découvert, que finalement « les gens » ne parlaient pas tant que ça… ou en tout cas, pas tout le temps, et que lorsque nous parlions, c’était (la plupart du temps) agréable. Petit à petit, c’est devenu un de nos modes d’hébergement préféré… mais rien de nous prédestinait à dormir dans un B & B dans la région du lac de Côme. Nous voulions faire du camping, mais mon frère a insisté lourdement sur les orages violentissimes que connait la Lombardie l’été, et nous a offert 3 nuits chez Paolo et Daniela, sans nous demander notre avis ! 🙂

Et il a eu raison. Si vous devez dormir dans la région du lac de Côme, je ne peux que vous conseiller la Cascina la Cinsciallegra, à Imberido. Tout est y soigné, pensé pour votre bien-être. Vous ne pourrez pas résister à la cuisine et la bonne humeur de Paolo, sans parler de la belle Daniela qui parle un français parfait.

Trois jours après notre arrivée, nous nous séparions amis, nos emails échangés, et des promesses de nous revoir faites.

Le matin de notre départ, nous devions nous rendre en Liguria, juste le temps d’une nuit avant de rejoindre le Verdon. C’est alors que Paolo, qui connait bien la Riviera dei Fiori, nous a soufflé l’idée de nous arrêter à Cervo.

Et c’est ainsi que nous sommes arrivés dans ce village nommé Cerf.

Non. Je vous arrête tout de suite, il n’y a pas point d’histoire de cerf à Cervo, oui, c’est un peu décevant, je sais… le nom de Cervo vient du latin Servo… qui veut dire Serviteur… donc rien de bucolique dans cette explication… mais ça n’a pas empêché la ville de faire du cerf son fier représentant sur ses armoiries.

Avant de commencer la visite, je vous le dis tout de suite : à Cervo TOUT EST BEAU. TOUT.

Même la vue depuis le parking !

Champ d'oliviers face à la Méditéranée - Cervo / Liguria

C’est l’Italie comme on la rêve, douce, colorée, vivante, chantante (bon là j’en fais trop)… et cerise sur le croissant à l’abricot : il n’y avait pas grand monde ce jour-là.

Je suppose que les températures caniculaires du mois d’août avaient eu raison des touristes qui devaient se tenir encore un peu plus chaud sur les mini plages (privées) de Diano Marina ou Imperia.

Mais tant mieux. Nous avons pu visiter et apprécier le village dans le calme et le soleil.

Cervo est un petit (tout petit) village médiéval accroché sur les hauteurs d’une colline, surplombant l’immensité de la mer. Ici, point de voiture, point de vélo, les ruelles sont trop étroites, trop pavées, trop pentues. Ici, le promeneur est roi.

famille sous un porche - Cervo / Liguria

ruelles de Cervo - Liguria

Les architectures monumentales et maisons plus modestes se succèdent, s’entrecroisent, se mélangent ; les plantes, les fleurs s’affichent et s’imposent ; l’esprit de Cervo est joyeux, ça se sent.

À Cervo, la mer est partout, omniprésente et envoûtante.

ruelles Cervo et vue sur mer - Liguria

Quand enfin, vous arrivez sur la place de l’église… le spectacle est grandiose. Magnifique modèle de l’architecture baroque, l’église San Giovanni Battista éblouie par sa façade et par sa luminosité… et puis une église avec vue sur mer… comment dire : ça claque 🙂

église et parvis de Cervo - Liguria

intérieur de l'église de Cervo - Liguria

À noter que chaque été, le parvis de l’église accueille un festival de musique de chambre… 

À Cervo, on monte, on descend, on est aveuglé par le soleil, puis on le cherche dans les ruelles sombres et les passages étroits… mais jamais nous ne sommes déçus par la balade…

ruelles de Cervo - Liguria

ruelle de Cervo - Liguria

ruelles de Cervo - Liguria

Et surtout, à Cervo, la nature est partout… luxuriante. À nos pieds comme au-dessus de nos têtes : elle dévore les maisons, les rues… pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Notre plus grand regret est de ne pas avoir pu visiter le musée (ci-dessus), alors fermé : le bâtiment paraît magnifique, et il abrite un musée ethnographique… qui semble être assez curieux !

Nous nous sommes contentés d’apprécier la vue une dernière fois, avant de rejoindre nos pénates dans l’affreuse ville d’Arma di Taggia. Je ne préfère pas développer sur notre « expérience » dans cette cité balnéaire, sortie de ce que les années 70 ont fait de plus moche, tant nous avons été déçus, blasés, énervés… et je préfère vous laisser sur les hauteurs de Cervo.

Vue depuis une terrasse de Cervo - Liguria

Et, surtout, quand vous passerez à Cervo, n’oubliez pas de chercher le cerf…

blason de Cervo - Liguria

Aimer c'est partager !

8 comments
  1. famillefrancetrotteuse

    Ces villages méditerranéens sont pour la plus part de toute beauté. On aime aussi si balader y flâner au fil des ruelles étroites et pentues. Cervo est noté dans mes tablettes lorsque nous passerons dans le coin nous y ferons un petit tour et merci pour l’adresse de B&B 🙂 !!

    1. mitchka

      c’est vrai que nous avons de la chance d’avoir un tel patrimoine si près de nous … tu as dû faire de belles visites durant ces vacances côté français … me tarde de découvrir ça 🙂

  2. chachaaventuriere

    La vache que c’est beau, je me verrai bien installer sur le belvédère avec Jac & les filles (adorable photo au passage). Je suis occupée d’écrire sur Lucca, et je me disais intérieurement que j’aimais de plus en plus l’Italie, et que j’y retourneraai bien prochainement.
    thank du partage

    1. mitchka

      en écrivant sur l’Italie, je me disais exactement la même chose ! Je retournerai bien en Liguria, je retournerai bien sur le belvédère de Cervo 🙂

  3. jacou33

    Pas de gâteau au chocolat; mais à noter qu’un des restos de Cervo propose pour accompagner les plats toute une variété de pains maisons, à l’huile d’olive. J’ai retrouvé d’agréables souvenirs en parcourant tes photos, et me suis rappelée cette église si gaie.

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)