Loading...
Lac de Bohinj
Slovénie

Entre deux eaux

Lac de Bohinj

Aujourd’hui, nous reprenons le chemin de la Slovénie. Il était temps, vous me direz ! Il y en a marre des longs discours, des projets, et des histoires de déménagement … place au Voyage. Et suite aux dizaines (de milliers) de mails que j’ai reçu pour m’inciter à reprendre mon récit slovène (n’est pas influenceur qui veut), je m’incline, et je reprends !

Samedi 13 Août 2016 – nous plions la tente, il est l’heure de faire nos adieux à Vili et son camping. C’est avec un brin de nostalgie que nous laissons derrière nous Volarje, et la vallée de la Soča. Sûrement, la plus belle découverte de notre voyage.

Mais il est l’heure de passer de l’autre côté du parc du Triglav pour aller explorer les lacs de Bohinj et de Bled. Sur les conseils de Patrick, rencontré la veille, nous descendons à la gare de Most na Soči afin de prendre l’auto-train.

Point lexique : L’auto-train c’est une sorte de train qui tracte une grosse trentaine de voitures à travers les montagnes slovènes entre la vallée de la Soča et le lac de Bohinj.

Nous sommes arrivés trente minutes avant de le départ, mais nous tremblerons jusqu’à ce que le contrôleur nous place sur les rails. En effet, nous sommes nombreux à attendre, et des italiens arrivés très en retard, jouent des coudes pour passer devant tout le monde : pendant 20 minutes ils s’affaireront à expliquer que les derniers arrivés sont les premiers à monter !! Autant vous dire qu’ils ne se sont pas faits beaucoup de copains !

Bref, nous voilà installés sur les rails.

train voiture entre Most-Na-Soci et Bohinj

Et comme, nous sommes des gros boulets, nous y resterons … sur les rails. Car, c’est une fois le train en marche que nous comprendrons qu’il était possible de laisser la voiture pour faire le trajet dans le petit wagonnet du fond … ce qui nous aurait permis de prendre de bien meilleures photos… voir des photos tout court, puisque là, à hauteur de siège de 308, mon point de vue était réduit.

parc du triglav, slovénie
Seule photo du trajet !

Pour les photos, rester dans la voiture s’avéra être un choix complètement foireux… par contre, pour les filles, ce fut un pur bonheur ! Elles ont passé les 45 minutes de voyage sur nos genoux, « à conduire » et à se faire peur dans les tunnels … après cette expérience, elles ont réclamé l’auto-train tout le reste des vacances 🙂

Il n’est pas encore 11h quand nous arrivons à Bohinjska Bistrica. Une chose nous choque immédiatement : la masse de touristes ! Il y en a partout. L’ambiance, les constructions, les magasins … ici, tout est fait et pensé pour les touristes. Sortant tout juste du Camp – presque sauvage – de Vili, nous sommes un peu hébétés devant tout ça… aussi, une fois le permis de pêche de Nounou acheté, nous nous enfonçons vers le bout du bout du lac dans l’espoir de semer la foule …

Mais ce fut en vain …

Nous capitulons assez rapidement, et décidons de nous garer pour rejoindre une petite plage à pied. Deux chemins s’offrent à nous : un chemin large emprunté par tout le monde, et un étroit emprunté par personne. Bien entendu, nous choisissons le chemin étroit !

Là commence notre avancée fantastique à travers les herbes folles et la bouillasse, cannes à pêche, pique-nique et enfants en main … après 10 ou 15 minutes de marche, nous arrivons au bord du lac. Il y a au bout du chemin, tout juste la place pour étaler notre couverture de pique-nique.

On se dit qu’au moins, on ne pourra pas avoir de voisins ! Et comme nous n’aimons pas franchement les gens, ça nous va très bien !!

Nous avons beau être seuls, il y a des pédalos et des baigneurs un peu partout qui passent et repassent devant nous. Jac se réjouit de ne pas avoir pris de permis pour lui, ça n’aurait servi à rien. Pour faire plaisir aux filles, et surtout à Nounou qui avait son propre permis (à 2€) pour la journée, il lance une canne à l’eau. Mais rapidement, les filles décident de faire des ricochets … ce qui rend Jac dingue (parce que bon la pêche c’est sérieux !!), ce qui l’amène à plier la canne assez rapidement !!

C’est donc une baignade dans les eaux glacées du lac de Bohinj qui s’improvise. Je ne suis pas sur les photos … mais sachez que je serais la première courageuse à plonger – je me permets de le souligner car il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient, me semble-t-il !!

Retour vers la voiture à travers la campagne bohinjienne (adjectif non homologué)

Une fois repus et baignés, nous avons pris la direction du lac de Bled. A l’origine, nous voulions planter la tente par ici, mais le monde et surtout les orages annoncés pour les prochains jours ont eu raison de nous, et nous nous sommes dirigés vers Bled, en nous promettant de revenir à une autre saison …

église entre Bohinj et Bled
sur la route entre le lac de Bohinj et Bled (Slovénie)

Le lac de Bled c’est LA VITRINE de la Slovénie ; l’Office de Tourisme de la Slovénie  publie très régulièrement des panoramas de cette région, à l’automne, sous la neige, sous le soleil de l’été … A 1h seulement de Ljubljana, Bled semble être la plage de la capitale.

En arrivant dans le village, le trafic se fait plus dense et plus lent, je sens bien que Jac n’a pas envie de s’arrêter … mais nous ne savions toujours pas où nous allions dormir le soir même … nous ne savions pas où nous allions en fait !

C’est pourquoi nous nous garons, et optons pour une pause glace-prise de décision !

Si j’ai trouvé le lac particulièrement beau, il est difficile, en plein été, d’être vraiment charmé par le village en lui-même. J’avais l’impression d’être à Biarritz en plein mois août : trop de monde pour une ville trop petite, des boutiques attrapes-touristes partout, et des glaces hors de prix. Une ambiance vite lassante …

Notre goûter avalé, nous décidons de passer les deux prochaines nuits à Ljubljana ; nous réservons un hôtel à la hâte, et quittons les vacanciers du lac de Bled sans regret.

Ayant réservé au tout dernier moment, nous n’avons pas pu trouver d’hôtel en centre-ville, c’est donc dans la petite banlieue quasi-campagnarde de Ljubljana que nous atterrissons. Et alors que nous cherchions notre hôtel en suivant l’adresse indiquée sur booking, notre GPS s’obstinait à nous conduire devant un concessionnaire Volvo. Je me doutais que nous ne devions pas être très loin puisque l’hôtel s’appelait « Hôtel Volvo », ce que je trouvais quand même d’un goût moyen … mais bon …Deux tours de quartier et un appel à la propriétaire plus tard, nous finissons par découvrir que l’hôtel se trouve au dessus du concessionnaire… charmant, non ??

Voilà donc ce qu’il arrive quand on ne s’organise pas …

Malgré l’aspect un peu étrange de ce logement, le petit appartement au dessus du garage se révéla très confortable bien qu’un peu éloigné de la ville. La gérante, fort accueillante, nous guida jusqu’au centre ville afin d’arriver à bon port sans nous perdre … à croire qu’elle nous connaissait …

Je n’ai pas pris de photo ce soir là, mais ce fut une soirée magnifique. L’air était doux et l’ambiance dans le centre-ville Ljubljana très chaleureuse. Nous étions bien …

Le lendemain, nous sommes partis à la découverte de la capitale slovène plein d’entrain, ce petit séjour s’annonçait bien … mais c’était sans compter sur Super Relou 1 et Super Relou 2 (alias nos enfants)… mais c’est une autre journée, une autre histoire. Alors restons en là, et séparons nous sur les eaux tranquilles du lac de Bohinj, si vous le voulez bien … et même si vous ne le voulez pas d’ailleurs !

Lac de Bohinj, Slovénie

 

Aimer c'est partager !

18 comments
  1. Pauline

    Au fur et à mesure de ton récit slovène j’ai de plus en plus envie d’aller découvrir ce pays avec sa belle nature et ses bleds charmants (ok je sors …). Merci une nouvelle fois pour cette jolie balade en Slovénie !

    1. mitchka

      Non non reste !! elle est bien ta blague 🙂
      Mais oui, la Slovénie, c’est à faire … et puis Ljubljana, j’en parlerai la semaine prochaine, c’est une ville géniale !

  2. Sabrina

    Ah ces Italiens je les kiffe. Il me font vraiment marrer. Ok ce n’est pas moi qui jouais des coudes avec eux sur le quai…
    J’imagine bien tes puces dans la voiture à jouer du volant.
    Pas évident de fuir la foule hein? Ce n’est pas tant que je n’aime pas les gens (quoi que) j’aime aussi m’en éloigner de temps en temps.
    Et comme tu le prouves, en cherchant bien on déniche souvent un petit coins sympa.

    1. mitchka

      Je te jure ces italiens, ils sont passés à 2 doigts du lynchage public … et le pire c’est qu’ils ont réussi à monter dans l’auto-train et ça … ça nous a TOUS écoeurés !! 🙂

  3. Patrick de eSlovénie

    C’est sur que cette période est bondée de touristes.. et cette année a battu tous les records !
    En même temps, qu’ils aillent tous aux mêmes endroits.. ça laisse plus de zones tranquilles 🙂
    La vallée de la Soča est souvent un peu oubliée (car isolée).. mais finalement c’est pas plus mal 🙂

    to be continued.. 🙂

  4. famillefrancetrotteuse

    Ah tu me donnes trop envie d’y aller. C’est beau tout de même. Je te comprend avec les monde nous aussi on a beaucoup de mal !! Vivement la suite…

    1. mitchka

      La suite la semaine prochaine, si tout va bien 🙂 Et pour le monde, disons quand tu le sais, c’est gérable, quand tu t’y attends pas, c’est plus dur !

  5. Mathilde

    A lire 2 articles en meme temps je m’emmele dans mes commentaires.. c’était donc ici que je voulais parler du train et non sur l’article de la Soca …bref
    Moi j’ai bien aimé Bled, car même si la ville fait partie ce qu’il y a de plus moche en Slovénie (il y a quand meme très peu de coin moche dans ce pays lol), le lac est une petite merveille ! Nos avons logé dans un B&B en banlieue de Bled c’était très pittoresque et beaucoup moins touristique de le front de mer (alors que l’on était à moins de 2km) et j’ai adoré me balader jusqu’aux supers beaux points de vue que l’on a sur le lac et aux gorges de Vintgar. Franchement je regrette pas le coin, même si il est clairement 10 fois plus cher que tout le reste du pays et un peu trop bétonné au niveau du centre ville.

    1. mitchka

      C’est mon petit regret du voyage Bled, j’en attendais beaucoup… et c’est vrai que la foule a eu raison de notre envie de découverte. C’est sûrement une erreur. En fait on s’attendait à ça à Bled mais pas à Bohinj. Du coup on s’est senti un peu bête dans cette foule, et comme nous étions tellement tranquilles dans la Vallée de la Soca, on ne l’a pas bien supporté (Vis ma Vie d’ours) … Bref. Mais on reviendra, au moins pour le gorges de Vintgar !!

  6. chachaaventuriere

    Tu laisse encore avoir toi ?! Ne jamais rien attendre d’une ville c’est le meilleur moyen d’être surpris à l’arrivé. À trop supputer un lieu, on finie par être déçue. La photo aussi à tous ces blogueurs qui utilisent des superlatifs pour nous donner envie d’y aller (c’est ici que je place que c’est la charrette qui se fou de l’hôpital).
    Je suis tellement vos aventures que j’étais sur le point de t’envoyer un mail en disant .Ma chère Mitchka, dans ton dernier article tu cinfindsnJac et Nounou. C’est Jac le pêcheur & non ta fille. ….comme si je connaissais ta tribu presque lieux que toi. MDR puissance 10000 !
    En tout, tes photos (même à partir du siège passagé d’une 308) sont sublimes comme d’hab ! Vite la suite please

  7. Itinera Magica

    Génial l’auto-train, moi aussi je veux !
    et là tu nous laisses en suspens, pourquoi vos enfants sont Super Relou, je veux savoir !
    Me casse pas Bled, j’ai super envie d’y aller. En fait je rêve de la Slovénie pour trois trucs :
    1) Bled, c’est la faute à Instagram
    2) Le pont avec un dragon hyper flippant à Ljubljana
    3) les haras des lipizzans (c’est de là que venaient les chevaux de l’école espagnole de Vienne), dans une ville slovène dont j’ai zappé le nom
    Bon tes photos donnent vraiment envie, vivement la suite !

    1. Mitchka

      C’est vrai, qu’Instagram vend super bien Bled. Moi, c’est Smartno que je suis allée visiter à cause d’instagram !! bref. non mais c’est chouette Bled, c’est vraiment beau mais un peu bling bling … mais t’as vite fait d’en sortir et de te perdre 🙂

  8. Caro

    Tes articles me donnent décidément de plus en plus envie de découvrir ce pays. Mais je relève que tu parles de la météo à plusieurs reprises, en disant même qu’il faudrait revenir à une autre saison, mais l’été n’est pas la meilleure saison ? C’était vraiment su froid et pluvieux ?

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)