Loading...
Back Stage

Souvenirs (en musique)

Cette semaine, j’avais prévu de ne rien écrire. Pas trop d’inspiration, beaucoup de fatigue, et un devoir de didactique (qui me prend la tête) à rendre pour bientôt : bref, le combo parfait pour ne rien publier.

Et puis, ce matin, j’avais un petit message, une réponse à un de mes commentaires sur  Scouich, le blog de Pascale. Elle vient d’écrire un article sur les souvenirs de voyage, les trucs inutiles qu’on ramène et qu’on traîne avec nous un peu comme des trésors. Je lui disais que nous ramenions souvent des affiches, et ce matin elle me demandait comment nous les choisissions.

En lui répondant, j’ai pensé à une petite affiche que nous avons ramené de San Francisco, à cette grande carte de géographie que j’ai acheté juste avant de quitter San Juan Island, à cette gravure que nous avons ramené d’Amsterdam … et puis j’ai repensé à ce livre … ce livre pour lequel nous étions partis dans le grand nord (la Hollande et la Belgique !! ) en plein hiver.

Souvenez vous, je vous en parlais ICIICI et ICI  ; mais ce que j’avais complètement oublié, c’est qu’à l’origine, ce voyage avait un seul et unique but : aller à Bruxelles pour acheter un livre de cartographie, Villes du Monde (une ré-édition du Civitates Orbis Terrarum, des gravures de plans de ville produites entre 1572 et 1617) de Braun et Hogenberg, alors disponible que dans très peu de boutiques en Europe.

Un bon craquage quoi !! Et un livre si gros et si lourd, qu’il est passé tout juste en bagage cabine au retour  !!

p1140775

Et puis, ce matin, mon esprit (fatigué ( je dors très mal en ce moment : vous vous en tapez mais je vous le dis quand même )) s’est emballé, j’ai repensé à toutes ces « excuses » que nous avions cherché – et trouvé – dans l’unique but d’aller faire un tour ailleurs.

L’excuse du livre restant tout de même la Number One !!

Alors, bien sûr il y a eu notre week end à Rome (Remember Une Trompette et des Hommes, week-end à Rome ), en 2009, que nous avions planifié en fonction d’un concert de jazz dans lequel était présent Paolo Fresu, un trompettiste que nous adorons.

Je me souviens d’un échange de mail entre Jac et moi du genre :

 » Paolo Fresu joue à Rome le XX, nous sommes obligés d’y aller. »

« C’est sûr, prends les billets ».

Vous me direz :  » il ne vous en faut pas beaucoup ».

Et je vous répondrais : « effectivement ! »

D’ailleurs, quelques mois plus tard, en décembre, nous avions récidivé. Je cherchais une excuse pour aller voir ma petite sœur, nouvellement installée à Édimbourg (bien que ceci aurait déjà pu être une bonne excuse)… j’ai donc encore une fois cherché un concert qui pourrait intéresser Jac. C’est une date pour Mr Scruff qui est sortie la première. Et nous voilà à Édimbourg quelques semaines plus tard. Bon franchement le concert était à chier pas top (ce qui est dommage parce qu’on aime bien cet artiste), mais on a passé un merveilleux week-end ! 🙂

Quand nous étions plus jeunes, Jac faisait régulièrement correspondre un petit passage à Londres ou Paris avec un concert. C’était le bon vieux temps ! (Maintenant il faudrait qu’on se fade nos filles au concert, elles nous saouleraient, ou on les perdrait dans la foule, ou on nous jetterait dehors, ou les 3 : dans tous les cas, on ne passerait pas une bonne soirée, je pense.)

La première « correspondance » voyage-concert que nous ayons calculé en couple remonte à l’été 2003. Oui, un temps que les moins de 20 ans connaissent mal !

Nous avions décidé de passer un mois en France, à arpenter les routes de notre pays que nous connaissions très mal. Quand j’y pense, et quand je vois passer tous ces posts de blogueurs qui vantent le bonheur de voyager dans son propre pays, je me dis que nous étions très en avance sur notre temps ! 🙂

Bref, ce fut un voyage de 5000 km, en camping, à bord d’une 205 blanche pas très fraîche, durant le pire été que la France est connue depuis que je suis née. C’était presque une épopée… presque …

De Toulouse, nous étions partis vers la côté atlantique et l’avions remonté jusqu’à la presqu’île de Quiberon, puis nous avions traversé la Bretagne pour aller du côté de Saint-Malo. De là, nous avions initialement prévu de plonger directement dans les châteaux de la Loire … mais finalement nous avions revu nos plans pour aller visiter la Roche-Sur-Yon avant ! Oui, la Roche-Sur-Yon .

Notre détour à la Roche-Sur-Yon n’ayant pour unique but que le concert de Cinématic Orchestra … de cette halte, je ne me souviens que du bonheur d’être à l’hôtel pour une nuit (oui, le camping, même à 20 ans, c’est usant!) et du concert qui était fabuleux. Par contre, si vous demandez si la Roche-Sur-Yon c’est sympa… je ne peux pas vous répondre. Le concert (et l’hôtel) a pris toute la place dans ma mémoire.

Depuis cet été là, nous avons trouvé de nombreuses excuses à nos voyages et balades : des musées qui nous ont obligés à faire des détours monstres, des expos immanquables, des festivités diverses auxquelles nous voulions assister. Mais j’avoue que mes plus beaux souvenirs de voyages (en couple) sont ceux qui s’associent à un concert. Et aujourd’hui ces derniers me rendent toujours plus nostalgique que les autres : c’est sûrement le pouvoir de la musique.

Pour moi, qui aime tant le silence, c’est un peu un paradoxe … ou c’est peut-être pour ça que j’aime tant le silence. 🙂

Et vous, il vous est déjà arrivé d’organiser un voyage autour d’un événement ? (ou pour acheter un livre ? 🙂 )

 

Aimer c'est partager !

10 comments
  1. Sabrina

    Partir pour un concert pas encore fait même si l’envie nous a déjà chatouillés. Londres par exemple, je voulais absolument voir Boy George lors de son grand retour sur scène à Londres. Je m’imaginais le grand kiffe. Il est finalement venu à Paris. C’est malin !
    En revanche pour d’autres choses oui.
    Julo qui croit en toutes les légendes possibles et délirantes (a 10 ans il croyait encore au Père Noel) nous a soutenu « Nessy existe! »
    On prévoyait Rome nous sommes finalement partis en Ecosse.
    C’est que l’on avait rdv avec un monstre mmmvoyez.

    1. mitchka

      mmm je vois 😉
      et alors vous l’avez trouvé ?? ou vous avez tombé ce pauvre enfant de son nuage ? 🙂
      Et sinon, oui, c’est sûr que quand on vit dans une capitale c’est plus compliqué de trouver des excuses pour aller ailleurs voir un concert qui passera à un moment donné là où tu es … faut déménager !! 😀

      1. Sabrina

        Pas venu le monstre et pourtant Julo a attendu, attendu…à la place deux cygnes teigneux qui nous ont chargés.
        Jules persuadé « Mais oui ce sont les gardiens du Loch, ses garde du corps!  »
        C’est ça mon Julo et où est sa secrétaire?

  2. chachaaventuriere

    Si je dis Paris çà compte ? On adore la musique mais l’électro, la deep house (ah ben oui, çà surpend). On est (était) plûtot club. En Belgique, ils sont génials, toujours une longeur d’avance sur la France. Bon c’est à 30mm de chez nous, donc je sais pas si cela compte comme un voyage.

  3. Lipaonline

    Tiens c’est drôle (en fait pas vraiment… ) , mon plus gros regret de voyage est aussi lié à un concert.. que je n’ai pas fait… celui de Bjork à Reykjavik pour le passage à l’an 2000.

    Pour le silence.. tu es servi avec tes deux magnifiques petits monstres ! 😉

  4. Lili

    Mais tu as vu un petit bout de Bretagne alors ! 😉 Alors par contre autour d’un événement ou un livre, je réfléchis (ça veut dire, je vais dormir) et je te réponds plus tard car là, je ne vois pas !

    1. mitchka

      Tu rigoles la Bretagne et moi on se connaît bien : Carnac, Vannes, Rennes, Dinan, Dinard, Saint-Malo … et … voilà !! 🙂 bon j’espère que tu as bien dormi que tu as trouvé une réponse!!

Un commentaire = un gâteau au chocolat (non c'est pas vrai mais laissez nous un petit mot quand même)